22/03/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
capital social, pharmacie, officine, salarié, argent Fotolia

Le décret du 20 mars 2017, paru au Journal officiel le 22 mars 2017, organise l’entrée au capital social des adjoints de l’officine. 

Désormais, un adjoint d’officine peut prendre 10 % de participation maximum dans le capital social de l’officine dans laquelle il exerce. Il en demeure salarié

Le texte précise qu’en cas de départ (licenciement, démission, rupture conventionnelle), l’adjoint devra obtenir dans un délai maximum d’un an le remboursement de ses parts. Toutefois, il pourra rester associé s’il devient titulaire d’une autre officine. Les statuts peuvent déroger à cette dernière règle. 






Anne-Charlotte Navarro, responsable du service Moniteur expert

Les dernières réactions

  • 23/03/2017 à 14:30
    arnica66
    alerter
    10% du capital peut-être, et 99% du temps de travail ? réfléchissez avant de signer ?
  • 24/03/2017 à 10:47

    alerter
    Lisez bien avant de dire des bêtises. L'adjoint reste SALARIÉ, donc soumis aux 35h
  • 29/03/2017 à 20:48
    Gdj
    alerter
    Dans les LBM on la même situation , sans pb
  • 29/03/2017 à 22:37
    Solu
    alerter
    Cher(e)s assistant(e)s,
    Vous qui avez été si souvent écartés des réalités du fonctionnement de vos officines, ne cédez pas aux sirènes de cette ouverture du capital sans vous être contradictoirement informés des conséquences de votre participation ... pour autant je suis parfaitement convaincu que cette ouverture peut être la planche de salut de l'officine en France mais à la condition sine qua none que cette officine se révolutionne et s'adapte aux réalités de notre société ! Pensez à faire en sorte que tout acte pharmaceutique soit perçu comme une attention, une garantie de l'amélioration de l'état de santé des malades par une bonne adaptation de leur traitement et une observance dont nous serons garants, ou une participation à leur bien-être ou maintien en bonne santé grâce à un acte intellectuel plutôt que justifié par soucis sous-jacent et illusoire de la marge commerciale !
  • 30/03/2017 à 10:00
    drlouzou
    alerter
    10% c'est un début , pourquoi pas jusqu'à 49% pour la totalité des adjoints ?
  • 13/04/2017 à 14:03

    alerter
    Quel intérêt ? Vous achetez 10% mais comment et à qui les revendre si vous désirez reprendre votre argent? Pour moi, pas assez d'acheteurs donc on ouvre le capital aux salariés. Le prix de vente des pharmacies est trop élevé.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...