03/03/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Catherine Lemorton lors d'un débat sur l'interprofessionnalité Jean-Philippe Glatigny-Visavu

C’était couru d’avance. Les propos tenus le 28 février par Catherine Lemorton devant l’Association des journalistes de l’information sociale (AJIS) restent en travers de la gorge des professionnels libéraux. Après le SML, c’est au tour du Centre national des professions de santé (CNPS) de se déclarer « effaré », précisant qu’il « comprend d’autant moins une telle attitude que l’intéressée était elle-même une professionnelle de santé libérale ».

Rappelons que la présidente de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a qualifié les professionnels de santé de « fausses professions libérales, subventionnées par la Sécurité sociale et les complémentaires », ajoutant que « si on n’avait pas ce système, les professionnels n’auraient pas les mêmes revenus ».






Les dernières réactions

  • 03/03/2017 à 19:00
    nonmaisoh
    alerter
    Et si on était pas tous à travailler elle toucherait pas les même revenus. Qui est cette vipère ? Qu'elle aille se faire normacoliser une fois par jour et qui sait peut-être que ce qui sort sera plus intéressant que le son de sa voix.
  • 03/03/2017 à 19:30
    Margt
    alerter
    Pas très sympathique pour nous mais elle a Un peu raison ...mais il n'y a pas que nous...
  • 03/03/2017 à 20:38
    Gibbons
    alerter
    TRÈS dommageable pour la profession que cette personne que j'ai du mal à qualifier de consœur avec ses idées d'extrême gauche soir la seule à faire parler d'elle en s'affichant pharmacien. Comme l'ensemble du bilan Hollandais il faut dénoncer et se désolidariser de cette personne qui pour l'essentiel nuit à notre profession
  • 04/03/2017 à 10:51
    BREZHONEG
    alerter
    C'est sùr " qu'on n'aurait pas les memes revenus," on aurait ceux d'avant, que je n'ai connu que quelques annees, quand medecins et pharmaciens pouvaient acheter une villa pour les vacances familiales, etc...Si je survis, c'est grace a ce que j'ai pu mettre de coté a cette epoque là!Alors chere Lemorton,n'hesitez pas a couper le remboursement!Apres une periode un peu difficile, un nouvel equilibre non faussé par le monopole abusif d'un intervenant se mettra en place.Chiche?La medecine et la pharmacie existaient avant la Secu,elles existeront toujours aprés!.
  • 06/03/2017 à 12:36
    drlouzou
    alerter
    Nos chers syndicats ont tous acceptes de se faire "enfumer" par Dame Sécu . Maintenant je crains que se soit trop tard , sauf à demander l'ouverture à la concurrence du RO de l'Assurance Maladie . Quand à la position de l'Ordre n'en parlons pas , il est de statut Franco Français , et ne semble pas concerner pas ce débat .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Auriez-vous aimé participer à l'expérimentation sur la vaccination antigrippale ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...