20/02/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
travail, ministres, budget, salariés, rapport, société générale DR

Le bulletin de paie clarifié, qui doit s’appliquer à toutes les entreprises début 2018, donne satisfaction aux salariés, tout en générant peu de dysfonctionnements au sein des entreprises dans son volet technique. Ce nouveau bulletin de paie regroupe les cotisations par thème : santé, retraite, chômage.

Selon un rapport remis ce lundi 20 février aux ministres du Travail, Myriam El Khomri, du Budget, Christian Eckert et de la Simplification, Jean-Vincent Placé, 88,3 % des salariés interrogés se déclarent « satisfaits de la nouvelle version » du bulletin de paie et plus de 85 % la jugent « lisible et compréhensible ».

Cette enquête a été réalisée en ligne à la fin de l'été auprès d'un échantillon de plus de 9 000 salariés. Ces derniers ne sont pas représentatifs de l'ensemble du personnel des entreprises pilotes.

Si le bilan de l'expérimentation est positif, le rapport préconise des adaptations d'ici à la généralisation du dispositif en 2018.

Il a été testé en 2016 par une dizaine d'entreprises volontaires de 650 à 47 000 salariés, dont la Société générale, BNP Paribas, Saint-Gobain ou encore Solvay. Au total, près de 100 000 salariés en ont bénéficié.

Les modifications qui conviennent le plus aux salariés sont le regroupement des cotisations par risques et l'affichage du montant total versé par l'employeur, soit le salaire net avec cotisations salariales et patronales. Ces deux changements donnent satisfaction à 78 % des salariés.

La réserve des salariés concerne essentiellement le bloc relatif au montant, à l’assiette et au taux des cotisations et contributions d’origine légale et conventionnelle. Par exemple, près d'un salarié sur deux regrette la suppression du nom des organismes auxquels les cotisations sont versées.

Selon Myriam El Khomri, il n'est pas exclu de prévoir la mention des organismes de retraite et mutuelles dans les fiches de paie.

Des adaptations liées à l'entrée en vigueur du prélèvement à la source l'année prochaine sont préconisées. Le rapport recommande de « définir précisément les informations devant figurer sur le bulletin de paie ». Pourraient notamment figurer le montant net avant impôt sur le revenu, le taux de prélèvement, l'assiette et le montant de l'impôt.

Le rapport recommande de mentionner le montant qui aurait été versé avant impôt sur le revenu, un élément important pour « faciliter la compréhension du prélèvement à la source ».






Les dernières réactions

  • 23/02/2017 à 14:50
    coucou
    alerter
    C est le sens du progrès !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...