13/02/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacie, dégradation économique syndicats, assurance maladie, DR

Titulaire de la pharmacie de la Fourchette à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), Jean Ducros a décidé de tirer le rideau. Ce pharmacien est aussi fondateur des « Pigeons Pharmaciens », groupe relayé sur les réseaux sociaux. Le mouvement des Pigeons a regroupé des dizaines de milliers d'entrepreneurs en 2012, suite à l'augmentation des cotisations et taxations pesant sur les entreprises.

« L’apparition des travaux du Grand Paris (ligne 15 du métro) sur mon axe marchand depuis deux ans a accéléré ma dégradation et bloque toute perspective. Après une procédure de sauvegarde, tentative de vente, de rapprochement, de transfert, aucune des solutions n’a pu aboutir. Et afin de stopper la dégradation de mon affaire, j’ai décidé de tirer le rideau avec une déclaration de cessation de paiement et demande de liquidation immédiate », a-t-il expliqué dans un long post sur Facebook.

A l’approche des négociations conventionnelles du 22 février, le pharmacien qui a activement participé à la mobilisation de la profession à l'automne 2014 appelle les syndicats à l’unité face à l’Assurance maladie.

 

 






Les dernières réactions

  • 13/02/2017 à 17:08
    BREZHONEG
    alerter
    Champagne a la Secu et a l'ARS locale !!!! Les consignes de "flinguer" sont appliquées,et comme "ça les fait pas bouger",on continue !!
  • 13/02/2017 à 20:14
    14
    alerter
    50 % de pharmacies en trop , c'est les chiffres donnés par mr xavier bertrand ..en rappel des politiques précédentes ;alors depuis l'ordre est appliqué à la lettre .quel que soit la couleur politique , absence de réactions depuis trés longtemps , les grands leaders syndicaux fin des années 90début 2000 ayant mis les voiles sentant le mauvais vent ...se présenter .et ce n'est que le début ...de la fin .
  • 14/02/2017 à 08:47
    Margt
    alerter
    Histoire très triste de ce pharmacien engagé : oui un changement d'urbanisme peut fortement impacter une officine si plus personne ne passe devant .

    Pense bcp à vous : même avec un dîplôme ,les changements de circulation toutes ces mutations impactent dangeureusement nos officines: donc toujours se tenir au courant dans les mairies de leur projets dits rationnels qui laissent sur le carreau certains confrères et cela fait mal ....
  • 14/02/2017 à 10:23
    cf
    alerter
    Les grands leaders syndicaux et autres représentants de la profession vont pouvoir à nouveau étaler leurs grands sourires, dans la presse, s' ils interviennent sur ce sujet..Pendant que Mr Ducros rejoint le club des "pharmacies à disparaitre" , d'autres pharmacies hypercommerciales ne se sont jamais aussi bien portées ..Solder du médicament , c'est l'avenir...
  • 14/02/2017 à 10:40
    miroirauxalouettes
    alerter
    Sa fermeture est liée à l'inertie, à la procrastination des politiques et pas à l'assurance maladie ou aux syndicats. Le grand Paris, un magnifique projet, avec autant de charisme qu'une Arlesienne.
  • 14/02/2017 à 11:07
    heulà
    alerter
    je crois avoir lu une déclaration que je cite de mémoire à propos des fermetures de pharmacie : "le réseau se restructure" !!!!!

  • 14/02/2017 à 11:57
    Lanlan 54
    alerter
    Et oui après avoir encouragé et validé les créations par DEROGATIONS POLITIQUES dans les années 90, ces mêmes politiques font disparaitre aujourd'hui des officines mal placées ou en surnombre 25 ans après .Ils pensent ainsi réduire drastiquement le fonctionnement et le nombre des points de vente officinale au point de les faire disparaitre pour combler le déficit de la Sécurité sociale ...
  • 14/02/2017 à 15:58
    BREZHONEG
    alerter
    Et c'est bien pour cela que le numerus clausus du concours de medecine a été ,a la demande de la Secu,tres durci vers 1990.Il y avait beaucoup de medecins et de dentistes( sans clientele pour certains) et de pharmacies par derogation dans les annee 80.La Secu a estimé que cela gonflait ses depenses, tous ces professionnels en surnombre. Aujourd'hui, elle pense toujours que moins il y aura de prescripteurs et d'offre de santé,mieux ça sera pour ses finances.Et donc,nous on creve et les medecins,devenus rares, "ne prennent plus de nouveaux clients,désolé".....
  • 16/02/2017 à 17:51
    drlouzou
    alerter
    Pharmapigeon est mort , les pharmamoutons n'ont rien dit , j'ai envie de vomir !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...