08/02/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
prix du médicament, maitrise médicalisée, chirurgie ambulatoire, gouvernement DR

Dans son rapport annuel publié sur son site le 8 février, la Cour des comptes a alerté sur les « risques significatifs » de dérapage qui pèsent sur le respect de l’ONDAM (objectif national des dépenses d’assurance maladie) en 2017.

La Haute instance avance deux raisons qui indiquent que le dépassement est possible, « malgré le relèvement du taux de progression de cet objectif de 1,8 % à 2,1 % en 2017 » :

  • un dépassement possible de l’ONDAM en 2016 compliquerait l’atteinte de l’objectif pour 2017 ;

  • le montant des économies programmées sur 2017 est plus élevé qu’en 2016, « alors même que les mesures annoncées (comme par exemple l’optimisation des achats hospitaliers, le développement de la chirurgie ambulatoire, la baisse des prix du médicament, la maîtrise médicalisée), se situent dans la lignée des années précédentes » .

Rappel : en cas de dérapage de l’ONDAM au-delà du seuil (0,75 %), le comité d’alerte devra demander au gouvernement d’élaborer un plan de redressement qui passe par des mesures drastiques d’économies.






Les dernières réactions

  • 08/02/2017 à 17:38
    drlouzou
    alerter
    Soyons déjà drastique avec nos politiques et les salaires des agents des caisses de Sécurité Sociale
  • 08/02/2017 à 18:46
    BREZHONEG
    alerter
    le deficit de la SECU est,depuis des annees,tres souvent inferieur aux criteres de 3% de Maastricht.La maitrise comptable,qui passe avant la maitrise medicalisée quoiqu'en dise les responsables,n'est donc pas une urgence dramatique.De plus,il existe des solutions pour ajouter des financements aux recettes actuelles.Hirsch-Tabuteau et Terra Nova l'ont démontré.
    Nous sommes donc en droit d'exiger la fin de l'agression contre nous,puisque ce n'est plus le seul moyen de financer l'equlibre.
  • 09/02/2017 à 15:41
    geotrouvetou
    alerter
    En 1992, année de Maastricht, l'inflation était de 2,4%. C'est de là que viennent les fameux 3% de déficit maximum. En 2016 elle a été de 0,2% (source Insee), ce qui en théorie devrait permettre à un Ondam de 2,7% de faire progresser les revenus des professions de santé. Mais alors, qui s'en met plein les fouilles? Pas nous en tous cas.
  • 09/02/2017 à 17:56
    drlouzou
    alerter
    Demandons à nos politiques et nos grands penseurs administratifs tous issus du même moule (ENA) etc... Comme pour les agriculteurs nous sommes indispensables les grosses exploitations ne se portent pas trop mal, mais tout le Monde s'en tape
  • 09/02/2017 à 18:22
    BREZHONEG
    alerter
    On a assez donné,il faut que notre reseau fasse une information du public sur le projet Hirsch Tabuteau Terra Nova.Personnellement,je voterais pour le parti qui mettra cette idee a son programme,et qui sera en mesure d'etre aux affaires pour le realiser.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK