27/01/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
remboursement, rétrocession, médicaments, dépenses de l'assurance maladie DR

Selon un bilan publié par la Cnamts sur les remboursements de soins du régime général en 2016, la baisse des remboursements de médicaments délivrés en ville est limitée à 0,1 %, contre 0,5 % en 2015 et 0,6 % en 2014.

La Cnamts indique également que les remboursements de la rétrocession hospitalière ont augmenté de 2,6 % en 2016 contre 4,7 % en 2015 et 67 % en 2014. La forte hausse en 2014 était intégralement liée à l’arrivée de nouveaux médicaments pour le traitement contre le VHC. La décélération en 2015 est due à l’arrivée de médicaments moins chers et de baisses prix.

Par ailleurs, les remboursements des autres produits de santé, en particulier ceux de la liste des produits et prestations (LPP), enregistrent également une progression soutenue de 5,2 % contre 6 % en 2014. Mais cette décélération est due, selon la Cnamts, à l’efficacité des actions de maîtrise médicalisée.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK