12/01/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
étudiants pharmacie médecine DR

Alors que le nombre d'étudiants de première année autorisés à poursuivre leurs cursus en médecine va dépasser le seuil symbolique de 8 000, le numerus clausus prévu pour la pharmacie suit la même tendance à la hausse mais dans une moindre mesure.

3 105 places vont être en effet ouvertes aux étudiants de pharmacie pour l’année universitaire 2016-2017 contre 3 095 places pour 2015-2016.

L’arrêté publié au Journal officiel détaille également la répartition des places selon les facultés. Exemple : 552 places au total pour les facultés parisiennes, 150 pour Aix-Marseille ou encore 137 pour Bordeaux.






Les dernières réactions

  • 16/01/2017 à 19:20
    Ceres
    alerter
    Et pense t on a dire aux étudiants qu'ils termineront assistant toute leur vie, exploité, sans progression de salaire, sans pouvoir s'installer si papa et maman ne financent pas l'acquisition???
  • 17/01/2017 à 11:39

    alerter
    Complètement d'accord avec toi Cérès. Il est totalement impossible d'acheter une officine sans avoir un apport de 23% soit plus de 250 000 euros pour avoir une pharmacie correct...Il faudrait au contraire diminuer ce numerus clausus car la moyenne de pharmacien sans emploi dépasse la population générale...
  • 17/01/2017 à 15:11
    brucine
    alerter
    Tout cela me semble bien expéditif.

    Certains titulaires encore en activité ont aujourd'hui de belles situations après s'être installés dans les années où on pouvait le faire sans un kopek.

    Mais, déjà à cette époque économiquement plus favorable, il n'existait aucun plan de carrière pour les adjoints, et il n'en existera jamais: pourquoi voulez-vous que, dans le cas général, un dirigeant de TPE confie à quelqu'un des responsabilités qu'il finance en conséquence alors même que, le plus souvent, il ne ressent cette personne que comme une verrue qui lui est imposée par l'Administration?

    Notez à cet égard que le système est conçu sur ce mode: même s'il dispose d'une CPS, contrairement au médecin, l'adjoint ne signe pas ses actes davantage que l'apprentie au comptoir.

    Sur le numerus clausus, il ne faut pas qu'il y ait confusion: à l'époque où le concours n'existait pas, le nombre d'étudiants admis était comme par hasard le même chaque année et, même si ce système ne permet pas de filtrer la compétence professionnelle des heureux (?) élus, nul ne met en doute qu'une sélection, restant à savoir laquelle, soit indispensable à l'entrée des écoles d'ingénieur, des concours d'enseignants...

    Maintenant, rien ne sert d'étudier si ce n'est pour apprendre à réfléchir; la pharmacie a la particularité de mener à peu près à tout, et rien n'interdit à l'étudiant qui sait qu'il n'aura pas les moyens de devenir titulaire ou l'obligation d'être officinal, ce n'est pas une fatalité en soi, de se diriger vers d'autres branches dont certaines seront aussi voire plus lucratives (rien n'est rose pour les petites pharmacies) sans rien investir, voire en travaillant moins que ces "petits titulaires".

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...