12/01/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacien négociation médicament remboursable rémunération orientations DR

« Le moment n’est pas à la grève mais à la négociation de la future convention pharmaceutique », ont indiqué à l’unisson Philippe Gaertner, président de la FSPF et Philippe Besset, vice-président, mercredi 11 janvier à l’occasion de leurs vœux à la presse. Cette position a été adoptée par le conseil d’administration de la FSPF après la lecture de la lettre de cadrage adressée par Marisol Touraine, ministre de la Santé, à Nicolas Revel, directeur de l’UNCAM pour les négociations conventionnelles qui s’engagent le 22 février sur le champ du médicament remboursable.

« La lettre est conforme et classique », ont-ils estimé, constatant, pour s’en féliciter, que les orientations ministérielles leur conviennent sur bien des plans comme l’engagement de faire évoluer la rémunération pour limiter l’impact des baisses de prix des médicaments ou encore la mise en œuvre des missions des pharmaciens.

En revanche, Philippe Gaertner émet une réserve sur la demande de Marisol Touraine d'intégrer dans la négociation les « autres activités de l’officine ». Heureusement note le président de la FSPF qu’elle le souhaite « à titre indicatif ». Car si tel n’était pas le cas cela signifierait que  la discussion porterait sur les 9,5 milliards d’euros de marge globale et non sur le seul suivi de ce qui relève du champ du médicament remboursable en prenant en compte les paramètres qui peuvent lui être liés (marge, honoraire, ROSP, CICE) et qui s’élèvent à 6,5 milliards d’euros. Pas question de négocier sur autre chose, prévient Philippe Gaertner, peu enclin pour l’heure à la grève mais qui n’entend pas l’écarter au cas où.

En tout état de cause, la FSPF va entrer en négociation sur la base de la plateforme élaborée en commun avec l’USPO.






Serge Benaderette

Les dernières réactions

  • 13/01/2017 à 11:36
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    9.5 milliards de marge globale pour le réseau en 2015 alors que selon les chiffres de Bercy publiés dans le rapport sur les professions réglementées en 2014, la marge globale du réseau était de 8,55 Mds d'€ en 2010.

    plus de 11% de progression en 5 ans, soit une progression moyenne de 200 millions d'€ de marge par an, alors que la profession ne cesse de clamer les difficultés économiques rencontrées par le réseau à cause de pertes de marge qui à priori n'existent pas si l'on compare les chiffres officiels et ceux de la profession.
    Il y a bien sur une explication à ce décalage entre les chiffres, puisque les difficultés économiques du réseau sont bien réelles.
    Ce décalage est due essentiellement à la méconnaissance du fonctionnement de notre rémunération avec sa part forfaitaire et sa marge dégressive qui fait que le taux de marge microéconomique (celui de l'officine) est beaucoup plus élevé que le taux de marge macroéconomique (plus de 4 points) obtenu par le ratio de la somme des chiffres d'affaires et la somme des marges brutes.
    Dans le cadre des négociations conventionnelles qui s'ouvrent pour notre rémunération peut être serait il temps de s’intéresser au fonctionnement de notre rémunération qui n'est plus reliée aux volumes depuis maintenant plus de 25 ans.
  • 14/01/2017 à 18:11
    BREZHONEG
    alerter
    YESSS !!!!

    La création d'une "assurance-maladie universelle", qui rembourserait les soins de santé à 100%, "n'est pas une utopie", plaide samedi dans le journal Le Monde le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch, vantant "une source d'économies et d'amélioration" pour les Français.

    Dans une tribune parue dans l'édition de dimanche-lundi, cosignée avec Didier Tabuteau, responsable de la chaire Santé de Sciences-po et spécialiste de la protection sociale, M. Hirsch présente une réforme "à contre-courant de la pensée dominante" pour "améliorer la protection des Français et réduire les dépenses": "étendre l'assurance maladie à l'ensemble des dépenses de santé, en incluant dans la sécurité sociale la couverture complémentaire".

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...