11/01/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacien, grève lettre de cadrage syndicat rémunérations professions économies  DR

Rendue publique le 10 janvier, la lettre de cadrage ministérielle fixe trois orientations qui semblent convenir à la FSPF. Le conseil d’administration du syndicat a donné unanimement mandat au président de la FSPF pour entrer en négociation. « Cela ne veut pas dire que la FSPF va accepter de signer n’importe quoi », prévient Philippe Besset, vice-président de la FSPF.

De son côté, l’USPO se montre très réservée sur ce courrier. Selon Gilles Bonnefond, son président, « la lettre de cadrage n’apporte rien de rassurant. Bien au contraire, elle ouvre des brèches dangereuses pour la pharmacie. L’engagement financier pluriannuel de la ministre n’y figure pas. En revanche, on autorise l'observatoire de la rémunération à suivre les différentes rémunérations liées au médicament mais aussi à intégrer une analyse large de l'économie officinale liée aux autres sources de revenus et à la performance d'exploitation. Comment mesurer cela ? On va donc continuer de faire des économies sur notre marge pour financer les autres professions ».

L’USPO rappelle que le mouvement de grève des gardes pour le 26 janvier est enclenché. Le syndicat organise à ce sujet une vidéoconférence le 11 janvier à partir de 20 heures (https://orange.webcasts.com/starthere.jsp?ei=1131172) pour expliquer le contenu de la lettre de cadrage aux pharmaciens et les enjeux de la mobilisation du 26 janvier.






Les dernières réactions

  • 12/01/2017 à 12:34
    coco
    alerter
    je retiens une chose l'USPO décide de faire cavalier seul !.... encore....
  • 12/01/2017 à 16:02
    Jeum37
    alerter
    Vous avez raison, coco. Moi je retiens autre chose: la FSPF a tellement attendu que tout est déjà voté et décidé ! Donc prétendre qu'elle va négocier est une blague: on subit déjà depuis des mois les baisses de prix de la loi de finance votée à l'automne ! Il faut qu'ils reviennent sur la baisse et le scandaleux plafonnement de la marge, tout en obtenant le versement faune partie des économies réalisées sur les baisses de prix et volumes (c'est-à-dire notre chiffre d'affaires) et grâce à la substitution générique (c'est-à-dire nos efforts). Sinon, tous les artifices comme les honoraires à la boîte, la ligne ou l'ordonnance ne seront encore qu'une aubole pour nos entreprises rincées par l'ogre sécu !
  • 13/01/2017 à 12:03
    BREZHONEG
    alerter
    Il existe une action "de nuisance" efficace pour se faire entendre,sans abimer notre economie ni notre image: Secu d'Alsace Moselle pour tout le monde !!! Halte a l'inegalité devant la maladie,messieurs les bien pensants.Pourquoi la Secu a 2 vitesses?
    Halte aux assurances complementaires professions protégées,messieurs les egalitaristes, la Secu peut le faire (moins cher)etc,etc , ca va etre un festival de raisonnements tordus et hypocrites,et l'opinion publique sera avec nous !!!!Juste avant les elections :o)
  • 14/01/2017 à 18:18
    BREZHONEG
    alerter
    Eh bien voila,tout arrive ! Apres le groupe d'economistes terra Nova,c'est Martin Hirsch qui expose dans le Monde l'idée ...que je lui avais envoyé il y a 4-5 ans :

    La création d'une "assurance-maladie universelle", qui rembourserait les soins de santé à 100%, "n'est pas une utopie", plaide samedi dans le journal Le Monde le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch, vantant "une source d'économies et d'amélioration" pour les Français.

    Dans une tribune parue dans l'édition de dimanche-lundi, cosignée avec Didier Tabuteau, responsable de la chaire Santé de Sciences-po et spécialiste de la protection sociale, M. Hirsch présente une réforme "à contre-courant de la pensée dominante" pour "améliorer la protection des Français et réduire les dépenses": "étendre l'assurance maladie à l'ensemble des dépenses de santé, en incluant dans la sécurité sociale la couverture complémentaire".
  • 16/01/2017 à 11:06
    miroirauxalouettes
    alerter
    Assurance maladie universelle = national healthcare service anglaise = files d'attente incommensurables chez les médecins agréés et la santé pour les plus aisés avec des rendez - vous le lendemain sans file d'attente. L'exemple même des fausses bonnes mesures des extraterrestres de terra nova.
  • 16/01/2017 à 11:35
    BREZHONEG
    alerter
    Les files d'attente,c'est deja le cas,ainsi que les depassements.Donc ,le projet Hirsch est evident,clair, et simple.Mais ca va deranger de puissants lobbys de gauche, pour qui la tire lire enorme des frais de gestion des complementaires etaent bien juteux. Ils faudra qu'ils mettent leurs actes en accord avec leur bienpensance.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK