24/11/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
médecin étudiant remplaçant ordre ministre de la Santé DR

Le 24 novembre, lors de la discussion sur une proposition de loi du député centriste Philippe Vigier visant à réguler l’installation des médecins, la ministre de la Santé a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre les déserts médicaux.

Outre la hausse de 11 % du numerus clausus (478 places supplémentaires dans 22 facultés), Marisol Touraine a indiqué qu’elle venait d’adresser « aux directeurs généraux des ARS et à l’Ordre des médecins une circulaire d’interprétation qui leur permettra d’autoriser des médecins non thésés à venir en appui de médecins installés dans des zones sous denses ».

« Il s’agit très concrètement de développer un statut d’adjoint du médecin, en autorisant l’activité d’un étudiant remplaçant en même temps que le médecin qu’il remplace », ajoute-elle.

Elle s’engage également à « traiter la situation des médecins qui n’ont pas soutenu leur thèse dans les temps et souhaitent exercer la médecine ». 

Par ailleurs, elle annonce la mise en place « de nouvelles règles de zonage pour mieux prendre en compte les choix géographiques d’installation ». « Elles doivent permettre, non seulement de répondre à la situation des zones aujourd’hui sous-dotées mais aussi de mieux anticiper celles qui peuvent le devenir », déclare-t-elle, sans plus de précision.






Les dernières réactions

  • 24/11/2016 à 18:31
    BREZHONEG
    alerter
    les deserts medicaux ont de beaux jours devant eux....et leurs consequences dramatiques aussi.
  • 25/11/2016 à 10:19
    BREZHONEG
    alerter
    nouveau numerus en juin 17,arrivée des 11% en plus en 2024.....dont 9 sur 10 essaieront de ne pas faire de liberal,et surtout pas comme generaliste.D'autre part,des remplacant(E)s ,il y en a deja,qui ne veulent pas du tout s'installer. Bref,Marisol fait encore semblant de ne pas voir où est le probleme: LA SECU !!!!
  • 25/11/2016 à 13:28
    brucine
    alerter
    Si j'étais mauvaise langue, je dirais qu'une telle disposition rendra le soi-disant "très difficile" concours de PACES accessible par endroits à 25% et plus, ce qui n'en fera pas forcément un gage de qualité compte tenu des fumistes et des touristes tant nationaux que belges ou roumains.

    Mais la sécu n'est responsable qu'en ce qu'elle cède systématiquement aux revendications des médecins qui ne connaissent pas de bornes, qui se rapprochent volontiers sinon des filles légères au moins des chauffeurs de taxi, et ce dans l'espoir qu'ils déshabilleront ainsi mieux les professions médicales et paramédicales prescrites en aval.

    Le vrai responsable, ce n'est pas la sécu, mais l'absence de quorum géographique dans le même temps où les médecins n'ont objecté à aucun moment que leurs études soient chèrement financées par la collectivité et leur exercice aussi, sans que jamais soit exigé en retour le respect d'une mission de service publique sauf, là aussi, de ridicules subsides à l'installation puisqu'il ne devrait pas y avoir à en verser et que, au moins en dehors des zones et des vrais déserts, il existe un tas de localités de province où le médecin gagnera infiniment mieux sa vie...mais en acceptant de travailler un peu.
  • 25/11/2016 à 14:56
    BREZHONEG
    alerter
    Les revendications "sans bornes" ne sont (partiellement)satisfaites qu'aprés une longue patience.La medecine generale est maintenant le corps de metier se deplaçant au domicile du client pour le tarif le plus bas. Et de beaucoup. Quand aux etudes "financées par la collectivité",c'est le cas de toutes les formations,depuis la maternelle.Et pour les enseignants par exemple,le cout pour la collectivité continue a exister apres l'obtention du dernier diplome.Les medecins,eux, ne touchent rien,par exemple si Elles se marient et ne travaillent pas.Ou peu.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK