22/11/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacien étude étudiant formation professionnel de santé enseignement recherche DR

Le 21 novembre, lors de sa 29e Journée, l’Ordre a organisé un débat sur la démographie. « Les stages en officine ne donnent pas envie aux jeunes », a affirmé Anthony Mascle, président de l’ANEPF (Association nationale des étudiants en pharmacie de France). « Si l’étudiant ne fait que ranger des médicaments dans les tiroirs lors de son stage de 2e année, ce n’est pas attrayant. L’attractivité de la filière se fait dans l’officine », a lancé Macha Woronoff, présidente de la Conférence des doyens de facultés de pharmacie.

Autre problème soulevé : la réforme du 3e cycle et un possible allongement des études. « Nous sommes challengés par les conseillers santé de Thierry Mandon* et de Marisol Touraine. Il ne faut pas parler d’allongement des études mais d’avoir un vrai 3e cycle. Il ne s’agit pas de répondre aux injonctions des ministres mais de réfléchir et de travailler avec les professionnels sur ce que l’on veut. Nous ne sommes pas dans l’optique d’un LMD (Licence-Master-Doctorat) avec 8 ans d’études », a affirmé Macha Woronoff.

*Secrétaire d’état auprès de la ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche






Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 26/11/2016 à 13:45
    Andrée Ivaldi
    alerter
    Aujourd'hui, cursus de 6 ans plus quelques mois de thèse soit 7 ans d'études. 8 ans pour un doctorat ne me paraissent pas insurmontables. Mais allonger pour allonger n'a effectivement aucun sens.
    Peut être l'occasion d'une refonte en profondeur des études avec l'intégration :
    - DU (ortho, cancéro, nutrition, .... et homéo   )
    - intégration sur le terrain (officine ou industrie) en contrat d'apprentissage intéressant pour tous (salaires au lieu d'indemnités de stage et surtout, comptant pour le calcul de la RETRAITE car les études longues sont pénalisantes).
    - intégration d’une année de césure (pour une formation à l’étranger ou dans un autre domaine)
    - intégration d’une formation en droit de la santé (pour pouvoir intégrer les établissements de santé)
    - intégration d’une formation en gestion ou économie (MBA par exemple)
    - intégration d’une formation médicale (vaccination, petits soins, …)
    - intégration d’une spé pour l’industrie
    Bref, la liste est longue pour repenser nos études. Pour ma part, étant plus proche de la sortie que certains, je peux comprendre que des études longues peuvent paraitre pénalisantes mais comment se positionner sur la prescription, sur l’accompagnement du malade, et sur l’évolution qui nous attend. Demain, les médicaments seront beaucoup plus complexes, s’il en reste ! Les diabétiques auront peut être un nouveau pancréas reconstruit de toute pièce, les cancers seront traités par de nouveaux nanofluides, et le pharmacien aura un tout autre rôle dans le domaine de la Santé. A nous d’inventer ce que nous voulons pour demain mais ne nous trompons pas de combat.
    Voila pourquoi je me positionnerai en faveur d’un doctorat plutôt que d’un master.
  • 26/11/2016 à 23:15
    brucine
    alerter
    Cela n'a pas de sens.

    Déjà, le mastère est censé être la porte d'entrée à la recherche: il n'a guère de sens hors les étudiants qui se destinent à certaines spécialités.

    Le doctorat du système LMD ne sanctionne pas une durée d'études et une plus ou moins vague compilation bibliographique, mais un vrai travail de recherche universitaire, et dont on ne voit pas davantage l'intérêt pour les pharmaciens que les médecins qui travailleraient ailleurs que dans l'enseignement et la recherche, ce pour quoi ils passeront le cas échéant un vrai doctorat.

    Déjà, le doctorat d'exercice ne sert strictement à rien que de vouloir se flatter, pourquoi vouloir encore rajouter de l'ego plutôt que de la connaissance?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK