28/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
vaccin, assemblée, nationale, députés grippe DR

Adopté en commission des Affaires sociales la semaine dernière dans le cadre du projet de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017, l’amendement autorisant à titre expérimental pendant trois ans la vaccination du vaccin antigrippe aux adultes a été largement adopté la nuit dernière par les députés.

Pour la ministre de la Santé, Marisol Touraine, il s’agit d’une « avancée importante » pour l’augmentation de la couverture vaccinale et une « simplification pour la vie des patients ». Selon la ministre, « la situation économique des pharmacies est traitée autrement ».

Le financement de la mesure doit être assuré par le fonds d’intervention régional et les personnes concernées recevront un bon valant prescription médicale.

Un autre amendement présenté comme symétrique a été adopté : l’expérimentation pendant trois ans de la détention par le médecin généraliste en vue de l’administration du vaccin contre la grippe pour les femmes enceintes, les personnes en ALD et les personnes âgées de plus de 65 ans.

Le vote solennel du PLFSS 2017 interviendra le 2 novembre prochain, avant un examen au Sénat du 15 au 18 novembre.






Les dernières réactions

  • 28/10/2016 à 21:10
    bigboy
    alerter
    Quelle usine à gaz !!!!
    Si on commençait tout d’abord par rendre les Vaccins Grippe remboursables sur prescription en supprimant le coût "faramineux" de gestion et d'envoi des prises en charge !!
    Mais là ce serait intelligent...et ça c'est pas possible....
    Comment un médecin va t il gérer un stock de Vaccins....alors qu'il n'arrive pas à gérer - souvent - la cohérence de ses prescriptions ?
  • 29/10/2016 à 07:23
    ppp
    alerter
    Hors de question, de mettre un stock de vaccins en dépôt vente chez le médecin, qu'il l’achète comptant.
    Qu'il gère suivant les règles du Froid.
    Qu'il gère le remboursement lui-même.

  • 29/10/2016 à 10:14
    kb
    alerter
    Pour les Pharmaciens :
    Qui finance la formation ?
    Quelle sera la rémunération ? Si c'est comme les entretiens ...
    Pour la Médecins :
    Acquisition du frigo (Merci les labos ...), Gestion des stocks, traçabilité, chaine du froid, relevés de températures, périmés .... plus la paperasse du tiers payant ... Bon courage !
  • 29/10/2016 à 11:20
    cf
    alerter
    Grâce au conseil de l'Ordre des pharmaciens, véritable initiateur de la réforme POUR LA VACCINATION EN OFFICINE, il y a OUVERTURE DU MONOPOLE pharmaceutique pour les médecins, qui vont pouvoir s'ils en ont envie,stocker, vendre et vacciner contre la grippe tous les patients bénéficiant d'une prise ne charge sécu,contre émolument ( sécu et ristourne labo), alors que les pharmaciens n'auront pas le droit de vacciner(même gratuitement) pour une primo vaccination ( ordonnance médicale obligatoire !)....tous les patients qui le voudraient.. Merci pour cette belle avancée ...
  • 29/10/2016 à 12:08
    berla
    alerter
    Une fois de plus la profession a été enfumée
    Comment prévoir nos commandes 2017 si les vaccins ne sont plus chez nous car les médecins auront les 98% de nos ventes actuelles !!!
    Si l'on veut supprimer les pharmaciens il faut le dire tout de suite.....!!!!!!
  • 29/10/2016 à 17:04
    Catherine Nerriere, Pharmacien titulaire
    alerter
    Berla a raison si les médecins stockent comment évaluer notre stock, il est probable que nous devions en pré-commander deux fois moins, et c'est comme cela que l'on crée la pénurie.
    Encore une crise a prévoir.
    A force de faire n'importe quoi, nos chers politiques enfoncent la France de plus en plus.
  • 31/10/2016 à 09:07
    moun
    alerter
    Quand j'ai fait mon service militaire, le militaire (je ne me rappelle plus son grade) nous a dit : la seule fois où le service des armées a fait des économies, c'est lorsque le général du service de santé avait été un pharmacien.
    Les médecins français veulent bloquer toute évolution qui leur permettrait aussi, de soulager leur activité alors que près de la moitié est en burn-out. C'est qu'ils le veulent bien. Il faudra que l'Inspection des médecins vérifient la bonne chaîne du froid. Décidément, il y a pénurie de médecins, ils ne font plus tout bien, et ils veulent encore en faire plus. Et bien, amusez-vous pendant que vos conjoints divorceront.
  • 02/11/2016 à 22:24
    BIGPAT
    alerter
    "les bonnes surprises du PLFSS", j'espère que le titre de l'article était ironique.....On nous prend vraiment pour des buses. Ras le bol de dire amen à tout !
  • 03/11/2016 à 07:25
    ppp
    alerter
    De la grosse part du gâteau (baisse de prix) il reste la cerise (vaccination) encore une fois merci la FSPF, qui collabore, mais ne nous défend pas.
  • 03/11/2016 à 07:34
    rab74
    alerter
    si les pharmaciens fournissent le stock des médecins: compérage. si le médecin , pendant 3 ans, a droit de stockage et de vente de vaccins: par droit coutumier, pas de retour en arrière (on a déjà l'expérience des vétérinaires). En cas de problème sur la chaine du froid, qui est responsable? ce n'était quand même pas compliqué de définir qui pouvait être vacciné en officine (les non pris en charge intéressés par la simplicité du protocole) et qui devait être maintenu en circuit traditionnel: personne de lésé, simplicité...mais non, nos tordus du sommet n'envisagent jamais les conséquences de leurs sublimes idées. Encore un mot: si les médecins ne lâchent rien (ce qui peut se comprendre), quelle raison avons nous de cèder?
  • 03/11/2016 à 10:07
    Marcus
    alerter
    L'année prochaine je ne commande plus de vaccins en direct.

    En plus de plus en plus de patients sont réticents.
  • 04/11/2016 à 07:47
    rab74
    alerter
    idem, pas de vaccins en direct, trop de risques d'invendus sur les bras. et comme les généralistes continuent pour la plus part à vouloir vacciner tard (après mi-novembre) "pour être protégés jusqu'à la fin", et qu'à cette saison là ils sont bien occupés par les pathologies d'automne, devinez ce qui va arriver? une chute grandiose du nombre de vaccinés, tout le contraire de ce qui est officiellement recherché!
  • 04/11/2016 à 08:00
    rab74
    alerter
    quant aux collègues des zônes d'expérimentation, quand je lis que c'est un fonds régional qui doit financer la campagne, je leur souhaite bonne chance. j'ai gardé un très mauvais souvenir d'une campagne massive de vaccination méningite d'urgence, où il nous a fallu 6 mois pour récupérer à peine la moitié des " honoraires" (1 euro!) de dispensation et traçabilité des vaccins distribués...en clair je suis sidérée par un tel niveau d'amateurisme et d'incompétence dans la mise en place de cette expérimentation. Par contre, dans l'art de nous faire bosser pour pas un clou, c'est du très haut niveau.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK