27/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
© D. R.

Afin de ne pas retarder la prise en charge urgente d’un patient rencontrant des difficultés administratives, l’Assurance maladie met à disposition des professionnels de santé un numéro de signalement.

Après avoir recueilli l’accord du patient renonçant ou risquant de renoncer aux soins en raison de difficultés administratives, le pharmacien contacte un coordinateur au 0811 709 075 (0,06 €  par min + prix d’un appel local). Chaque caisse va prochainement communiquer un numéro téléphonique non surtaxé. Il lui indique les informations suivantes : nom et prénom de l’assuré, numéro de sécurité sociale ou date de naissance, numéro de téléphone de l’assuré et son adresse mail.

L’équipe de la ligne urgence précarité analyse la situation complète de l’assuré dans les 24 heures suivant le signalement. Elle peut entrer en contact avec l’assuré pour résoudre la demande. Une fois le dossier traité, le coordinateur informe le professionnel de santé de la résolution du signalement.






Anne-Charlotte Navarro, responsable du service Moniteur expert

Les dernières réactions

  • 28/10/2016 à 07:06
    ppp
    alerter
    Nouvelle mission: assistante sociale
    rémunération GRATUITE
  • 28/10/2016 à 09:48
    brucine
    alerter
    Le gus se pointant en soirée va très certainement revenir vous voir 24h après plutôt que de partir en vous insultant parce que vous ne lui aurez pas illico délivré gratuitement ses médicaments sans aucun support de tiers-payant.

    Mais ce qui est amusant (?) en l'espèce, c'est que les énarques de la CPAM ont prévu que le précaire en question ne l'est pas au point de ne pas disposer d'un smartphone et de l'abonnement qui va avec.
  • 28/10/2016 à 10:33
    *141
    alerter
    TOUT EST AU POINT,mais.....malgré la circulaire recente de Revel nous annoncant que quelque soit ce qui bloque dans le dossier,nous serons payés desormais(engagement deja pris...au lancement de Vitale ..), eh bien ,on ne sera pas payés, ni par ce nouveau systeme , ni par les autres.
  • 28/10/2016 à 23:35
    Neroangel
    alerter

    Eh oui une fois de plus , nous sommes , désolé de le dire , en pleine absurdité...comme le dit Brucine " un précaire avec un Smartphone " ( euh un "Apple "..??) c'est risible.!! mais venant de la part des " énarques " ( un bien grand mot , je les ai côtoyés de très près pendant...12 ans...), ce n'est pas ...étonnant...allez un pas de plus dans le " laxisme...social "...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK