26/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
médecins, amendement, désert médical, conventionnement libéraux salariés DR

Pour lutter contre les déserts médicaux, la ministre de la Santé refuse une nouvelle fois toute solution de coercition, y compris celle qui vient de son propre camp politique.

Un amendement de la députée Annie Le Houerou du groupe socialiste, écologiste et républicain (SER, Côtes-d'Armor) visant à imposer un conventionnement sélectif aux médecins libéraux installés dans les zones surdotées a été adopté à l’unanimité par les députés de droite comme de gauche membres de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale.

Dans son discours prononcé le 25 octobre en séance publique à l’Assemblée nationale, Marisol Touraine s’est opposée à cet amendement notamment « parce qu’il risque de pousser les médecins à choisir la voie du déconventionnement ».  

« Je n’ose imaginer que cette majorité puisse porter la responsabilité historique d’avoir conduit à la création d’une médecine privatisée, non remboursée, concentrée dans les centre-villes », ajoute-t-elle en direction des députés socialistes.

En contrepartie, la ministre de la Santé annonce la présentation d’un amendement visant à constituer des équipes de médecins libéraux remplaçants auprès des ARS. « C’est une attente forte exprimée par les jeunes professionnels eux-mêmes », soutient-elle, sans toutefois préciser comment elle envisage la rémunération de ces médecins. Resteront-ils libéraux ou seront-ils salariés des ARS ?






Les dernières réactions

  • 26/10/2016 à 15:25
    BREZHONEG
    alerter
    voyons MARISOL,il faut rechercher les causes des deserts med.en remontant plus en amont: pourquoi 9 sur 10 des sortantEs et sortants de la fac ne veulent ils pas faire du liberal?Et pourquoi le ou la 10eme fait il tout pour etre specialiste plutot que d'etre generaliste?
    Et le tiers payant obligatoire,heureusement,va rendre leur metier plus attractif et les rares generalistes,plus disponibles.....,
  • 27/10/2016 à 07:05
    ppp
    alerter
    Marisol, il est évident que l'exercice libéral n'attire plus.
    Il faut donc d'ABORD faire un DIAGNOSTIC, puis rendre a nouveau l’exercice libéral ATTRACTIF.
    Ensuite former plus de professions médicales, médecins, infirmiers, pharmaciens, préparateurs en pharmacie, dentiste.
    Sinon seule solution fonctionnariser, et je doute que ce soit souhaitable.
    Toutes vos propositions ne sont que des rustines visant à réparer un pneu que vous n'avez cessés de crever, et ceci vaut aussi pour vos prédécesseurs depuis Juppé à Hollande
  • 28/10/2016 à 14:27
    Jeum37
    alerter
    Il faudrait commencer par doubler (au minimum) le nombre de médecins. Alors seulement, lorsque l'offre sera plus proche de la demande, on pourra revoir la répartition géographique, les conditions d'exercice, etc.
    Un véritable marché de la médecine pourra se créer (arrêtons de brandir le terme d'exercice libéral quand il n'a rien à voir avec), forçant chacun à améliorer sa pratique par le jeu de la concurrence. Mais si cette dernière est biaisée (décalage incomparable entre le salariat public ou privé, et l'installation en "libéral) ou exacerbée alors on perdra obligatoirement en qualité.
    Mais si la concurrence est équilibrée, les patientèles pourront à nouveau être "vendues", la qualité des cabinets et des actes sera améliorée, la pression concurrentielle permettra d'inciter à une meilleure répartition sur le territoire, etc.
    Pour le moment, on peut rêver...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK