25/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacien, médecin, infirmier vaccination couverture vaccinale député DR

Alors que les députés débutent ce mardi 25 octobre l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017, l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (Anepf) réitère dans un communiqué son soutien à l’amendement déposé par la députée socialiste Michèle Delaunay autorisant le principe de la vaccination par des pharmaciens. Adopté en commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, ce texte prévoit en effet une expérimentation de trois ans permettant aux pharmaciens de vacciner les adultes contre la grippe.

Tout comme l’ordre des pharmaciens, les étudiants sont persuadés que « cette mesure pourra contribuer substantiellement à l’amélioration de la couverture vaccinale » à l’instar des expériences internationales.

« Les expériences internationales mesurent qu’en atteignant des populations complémentaires à celles prises en charge par les autres professionnels de santé, la vaccination à l’officine permet non seulement une amélioration tangible de la couverture vaccinale sans perte d’activité pour les autres acteurs de la vaccination », écrit l’Anepf. 

Conscients que « cette mesure ne résoudra pas la crise de confiance envers la vaccination », les étudiants appellent toutefois les députés à « s'engager courageusement dans le soutien de cet amendement » en l'adoptant en discussion publique. Cet appel sera-t-il entendu ? L'adoption de cet amendement par la majorité des députés de droite et de gauche de la commission des Affaires sociales a soulevé un tollé de la part des représentants des médecins et infirmiers, fermement opposés à cette mesure.






Les dernières réactions

  • 25/10/2016 à 20:42
    Abdelkrim HAMROUNI
    alerter
    Les députés n'ont qu'à penser à la pandémie de la grippe H1N1 qui a sévit en 2009 et dont les conséquences auraient pu être moins désastreuses si la vaccination se pratiquait dans les officines car le réseau officinal est un outil indéniable pour la prévention.
    Nous vaccinons contre la grippe en Tunisie depuis 40 ans et ça n'a jamais fait diminuer l'activité ni des médecins ni des infirmiers mais au contraire la proximité des pharmacies a permis à beaucoup de personnes fragiles et surtout les malades chroniques de se faire vacciner plus facilement.
    Alors courage messieurs les députés la France est un grand pays et ne doit pas rester à la traîne des pays européens où la vaccination dans les officines se fait depuis longtemps( Portugal, Suisse.....)
  • 25/10/2016 à 21:32
    gigi
    alerter
    Merci, Abdelkarim, de ce témoignage sur la Tunisie, montrant que sur ce point, vous êtes en avance sur la France!
    Toutes les études, que ce soit dans les pays européens ou en Tunisie, montrent en effet que cette prérogative officinale améliore la couverture vaccinale, qui se trouve dans une situation parfois critique, due en partie à la défiance des Français vis à vis des vaccins.
    Un grand bonjour à vous et aux amis tunisiens.
    GG
  • 26/10/2016 à 09:10
    dudu
    alerter
    En ce qui me concerne.Je suis pharmacien et n ai aucune envie de vacciner les clients.Si j avais voulu le faire j aurai fait des études de médecine ou d infirmière. Je ne vois pas en quoi cela ameliorerai la couverture vaccinale étant donné qu en France il y a des cabinets médicaux à tous les coins de rue. (Cela n est peut etre pas le cas en Tunisie..
    De plus lors de mes etudes de pharmacie je ne me rappelle pas avoir appris à manipuler une seringue ni même à pratiquer une injection.
    C est encore une mesure destinée à faire des économies au détriment des patients.N oublions pas que certains patients ne vont jamais consulter.La seule visite médicale est parfois celle qu ils ont pour se faire vacciner.Si ils ne passent même pas chez le médecin pour ça , ce n est pas bon pour la santé publique.
  • 26/10/2016 à 09:41
    14
    alerter
    faites déjà correctement votre métier , au lieu de vouloir faire du business et d'inventer des "missions" .vous vous emmerdez tant que ça , ou vous avez des actions des labos fabricants des vaccins et elles ne montent pas assez vite ! défendre déjà tous les points et tout l'enseignement de notre métier au lieu de vouloir faire du macronisme ., soit tout et n'importe quoi sans bien faire déjà votre métier .
  • 26/10/2016 à 09:54
    14 bis
    alerter
    oui , soyez professionnels pour défendre tout votre enseignement homéopathie , phyto , mycologie etc...au lieu de vendre bêtement des complexes alimentaires (ce que la grande distribution fait mieux que vous ) ou vous appuyez sur des campagnes publicitaires pour vendre un produit .nous conseillons , et pas ce que je vois lire bêtement les arguments du prospectus sans rien comprendre , c'est lamentable le niveau . certains titulaires n'étant même pas présent dans les officines , l'adjoint et l'équipe s'occupant de tout , mais avec un seul axe directeur vente vente vente .le métier n'est plus exercer comme il devrait et nous n'avons pas fini d'avoir des attaques par les que choisir , 60 millions de consommateurs etc..sans médecin depuis 7 ans et toujours présent aux grands drames de mes collègues voisins , c'est par le sérieux et l'exploitation de mes connaissances et l'enseignement à mon équipe et l'explication des mécanismes d'action , un support comme porphyre pour tous ( exit moniteur , manager et compagnie diffusant une info tronquée et orientée -et diffusant le tout et son contraire deux ans après !!!) ".je viens chez vous car je comprends pourquoi je dois prendre ce médicament , mieux qu'avec le docteur , et vous êtes toujours de bon conseil sans vendre obligatoirement quelque chose " voilà la récompense des vraies missions de la pharmacie : la science du médicament et le lien entre toutes les autres professions de santé !.
  • 26/10/2016 à 10:20
    Jeum37
    alerter
    Je suis totalement pour la vaccination à l'officine ! Et il suffit de voir le nombre de patients qui se vaccinent trop tard (ou pas du tout) parce qu'ils attendent le prochain rdv chez leur médecin, n'imaginant pas aller chez une infirmière pour faire injecter leur vaccin, pour se dire que l'on pourrait améliorer la couverture vaccinale en autorisant les officinaux à injecter.
    Ceux qui ne veulent pas le faire n'y sont pas contraints, de même qu'ils peuvent s'abstenir de réaliser des entretiens pharmaceutiques ou conseiller des soins de parapharmacie ou des compléments alimentaires.
    Je considère qu'un professionnel de santé qui ne souhaite pas s'impliquer dans la santé publique ou le bien-être de ses patients devraient peut-être faire le point sur sa "vocation" et sa vision du métier...
  • 26/10/2016 à 11:01
    14 TER
    alerter
    l'implication dans la santé publique est sans doute plus importante que la votre , notre travail étant d'orienter les patients vers les professionnels de santé (c'est déjà notre rôle sanitaire au sein de l'Armée pour nos missions pour ceux qui ont fait l'armée bien sur ).Ma mission est tout à fait comprise sans pour autant griller la politesse aux autres professionnels . Connaissez vous toutes les contre indications d'une vaccination , j'en doute , sinon vous n'auriez pas ce discours .quant à votre vison du métier , elle est déformée par le chant des sirènes , la preuve les entretiens pharmaceutiques : je les pratique depuis que j'exerce en pharmacie soit 30 ans , en prenant le temps d'expliquer aux patients son traitement , de prendre contact avec les instances et professionnels quand je vois ou j'observe ou découvre lors de la délivrance un point important dont le médecin n'a pas eu l'information (et cela arrive encore assez souvent ) .voici mon métier , et je n'ai pas attendu la masturbation neuronale de technocrate pour me dire ce que je devais faire justement parce que j'ai fait ce métier par vocation , et je n'ai pas besoin que l'on me dicte par décret mes fonctions ou missions étant donné qu'elles sont définies de par notre enseignement et nos ainés ( conseil de l'ordre ec.., code déontologie , code de la santé publique ) si certains se sont réveillés pour faire des entretiens parce que c'était payé ...j'ai des doutes sur leur vocation et leur motivation première .les écrits de jena baptiste poquelin sont toujours d'actualités avec des personnes comme vous ! voyez vos classiques , il n'y a pas de nouvelles missions , il y a un oubli flagrant de la profession des fondamentaux du métier-surtout certains surtout du : par un souci dans l'enseignement et la vocation vraie - oubli de ses missions (votre serment lors de votre thèse ) sans en inventer de nouvelles au détriment d'autres professions et en faisant courir les risques aux patients (vous ne devez pas nous plu exercer l'Art vétérinaire , car vous auriez un autre point de vue sur la vaccination et ses risques aussi , art vétérinaire enseigné comme missions , comme aromathérapie , phytothérapie , homéopathie .."et quand j'entends au comptoir 15 minutes avant , 2 heures aprés le repas , pas de café de menthe ou autres âneries prouvant le manque de sérieux d'exercice et recrachant bêtement les inepties pompées dans les journaux de vulgarisation sans comprendre les fondamentaux expliqués dans l'organon du dr hahnemann qui bien enseigné et compris sont les bases de la médecine clinique et d'observation ... ) CQFD ;
  • 26/10/2016 à 11:52
    goryb
    alerter
    je vaccine pour la grippe mes patients avec influenzinum , ils sont couverts et ceci progresse depuis plus de21 ans d'installation , j'ai aujourd'hui plus de personne se vaccinant ainsi que d'adeptes de la vaccination classique , surtout avec les risques du au conservateur , support etc...avec des antécédents familiaux de SEP et autres pathologies voisines . Donc mon implication sanitaire est conforme à ma mission mais je ne prendrais pas la place de mes infirmières (qui ne prennent pas la prise ne charge pour cet acte , en plus !!! ) , ni des médecins qui pour certains ne font pas payer de consultation pour respecter les textes même si ils controlent pouls tension appareil respiratoire (obligatoire avant vaccination !!! ) auscultation orl .alors franchement , je rejoins 14 , 14 bis et 14 ter sur un autre plan .
  • 26/10/2016 à 14:58
    goryb
    alerter
    d'accord avec dudu .
  • 26/10/2016 à 15:00
    14
    alerter
    et professionnel de santé certifié , de surcroit .cela me fait penser aux personnes disposant le caducée sur leurs voitures ...en tant que pharmacien ou etudiant en pharmacie . pourquoi pas tatouer sur le tralala .
  • 26/10/2016 à 21:32
    dante
    alerter
    Vacciner avec influenzinun... bonne blague. Je suis pharmacien et il ne faut pas confondre une prévention homéopathique et un vaccination. Quant au rôle du pharmacien dans la vaccination, il faut modifier le cursus universitaire pour apprendre aux futurs pharmaciens comment faire et seulement la, cela pourra être fait correctement.
  • 26/10/2016 à 23:12
    brucine
    alerter
    "ou autres âneries (...) sans comprendre les fondamentaux expliqués dans l'organon du dr hahnemann"

    Comme quoi même parmi les ânes, il faut trier les ordinaires des savants, ça change tout...

    C'est Blaise qui disait "mettez-vous à genoux et vous croirez".
  • 27/10/2016 à 10:12
    joe66
    alerter
    a chacun sa profession. il y a 10 ans les infirmiers(e) ont eu obligation d avoir une assurance pour couvrir les vaccinations anti grippe et maintenant 'tout' le monde peut vacciner. bravo
  • 28/10/2016 à 00:25
    14 TER
    alerter
    brucine et dante vous n'êtes certainement pas pharmaciens ou alors il y a de quoi avoir peur .!on comprend mieux que vous vouliez vacciner comme vous ne savez pas défendre votre profession .qu'avez vous appris lors de votre cursus ? savez vous ce que veut dire pathogénésie , et matiére médicale, pharmacognosie ,galénique ça vous parle , c'est exactement les fondamentaux de la pharmacie .prévention homéopathique ?et votre prévention prophylactique ! savez vous ce que c'est que l'homéopathie , science décrite par hahnemann mais qui était pratiquée en guise de médecine traditionnelle depuis les philosophes grecs .Quelle lacume professionnelle si vous êtes pharmaciens ! quel manque de culture générale ! vous avez du en zapper des cours ..ou ne rien comprendre ! et quel manque de volonté de rechercher et de comprendre :une citation pour vous "science sans conscience n'est que ruine de l'âme "vous en êtes l'illustration . vous ne savez même pas la composition de la souche influenzinum et sans doute trop jeune pour avoi connu un type de vaccination donnée sur un sucre autrefois aux enfants dans les années 60/70 , une souche sur un support .on comprend mieux que la profession se casse la gueule quand on voit de tels commentaires . Mes connaissances appliquées grâce à notre enseignement pluridisciplinaire me permet d'avoir la confiance de spécialiste qui m'envoie leurs patients pour justement avec leur diagnostic traiter des patients avec les souches issues de la chimie , du monde animale , végétale , bactérien et viral etc...avec des explications fournis sur le mécanisme d'action . revoyez vos cours sur la digitaline et ses différentes dilutions et ses actions et son origine , idem avec atropa belladona etc...oui , vraiment de sérieuses lacunes ; je pense que vous devez être un spécialiste du champignon de Paris ...et encore en boîte !
  • 28/10/2016 à 08:44
    ubi
    alerter
    sacré macron , le facteur peut faire passer le permis voiture "le code " , le coiffeur n'a plus besoin d'avoir de diplome pour vous couper les cheveux ...tout le monde peut vacciner , pourquoi continuer à faire exister le dplome et la formation de pharmacien ,et d'infirmier la grande distribution pourra bien s'en occuper entre la boucherie et le surgelé , il est vrai qu'en normandie , ARS ferme les écoles d'infirmieres au moins 3 , car 126 infirmieres trouvant tous les ans du travail c'est trop , c'est peut être pour cela que les étudiants en pharmacie (pas trés courageux pour remplacer des confreres : oh non vous faites trop d'heures , oh non vous êtes pas sur la côte , oh non vous êtes pas en grande ville ...et j'en passeà coeff 600 plus logement et voiture ) veulent piquer .la pharmacie et cela vaut pour d'autres intervenants de cette question n'est pas une machine à pognon , ce qui situe le niveau de vocation des étudiants ..;qui une fois sur trois demandent la passerelle pour aller en médecine ...question de standing ..et là ils pourront piquer et les patients et le pognon !
  • 28/10/2016 à 08:59
    ka
    alerter
    a brucine et dante , naloxone ça vous parle ?expérimentation pathogénésique de la naloxone cahiers de biothérapie 1982 suite aux travaux du dr guermonprez en 1979 en double insu sur 40 sujets .et deswarte en 1984 premiers essais cliniques "homéopathie françaises ".et vous conseille le livre co écrit par madeleine pinkas , monique torck pharmacien et professeur d'université et dr guermonprez "matiére médicale " avec des rappels de botaniques , pharmacognosie , chimie (toutes ) avec nos belles formules , et à titre de complément :
    comme le vaccin anti gripal , le biothérapique obtenu à partir de la souche du vaccin grippal , induit parfois des asthénies prolongées ou un syndrome fébrile discret mais durable ." donc c'est une alternative à la piquouse , sans être pour autant généralisé ....mais pas dénigré par des non rpofessionnels à la vue courte et basse !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK