24/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmaciens, rémunération, honoraires évolution ordonnancece DR

Invité au Congrès national des pharmaciens le samedi 22 octobre à Nantes, Nicolas Revel, directeur général de l’Union nationale des caisses de l'assurance maladie (UNCAM) a rappelé que l'un des enjeux de la prochaine convention pharmaceutique est de continuer de déconnecter la rémunération des pharmaciens des prix des médicaments, dans la perspective de baisses de prix qui vont se poursuivre. Les négociations entre UNCAM et syndicats de pharmaciens doivent débuter en janvier prochain.

« Nous ne partons pas de rien. Il y a déjà eu un travail conventionnel avec l’avenant sur la rémunération signée en 2014. Il faut continuer à le faire évoluer », a déclaré Nicolas Revel.

La réforme de la rémunération a déjà permis de faire basculer 53 % de la rémunération réglementée de l'officine sur le médicament remboursé sous la forme d'honoraires, rappelle la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), co-organisatrice de ce congrès avec l'Association de pharmacie rurale (APR) et l'UTIP.

Quelles sont les pistes possibles d'évolution de la rémunération ? Sur cette question, Nicolas Revel n’a pas souhaité entrer dans le détail. « Il y a des équilibres à trouver. Les honoraires à l’ordonnance complexe est une piste. Et établir des honoraires pour les patients en ALD est à étudier », indique-t-il.

Philippe Besset, vice-président de la FSPF, est plus vindicatif. Il estime que la rémunération de demain passe pour les pharmaciens par la création des honoraires par ordonnance à deux niveaux : des honoraires dits « de socle », qui sont la contrepartie des missions de tenue du dossier du patient et par ailleurs des majorations pour le suivi de dossiers complexes (patients chroniques, patients âgés…).

Quoi qu'il en soit, Philippe Besset estime que le taux d'évolution des budgets alloués à  la pharmacie doit être le même que celui des autres professionnels de santé.

« Nous demandons que la pharmacie d'officine ne soit plus la laissée pour compte et qu'elle ait les moyens d'assumer l'ensemble des missions qui lui sont confiées. L'officine doit bénéficier sur la période de la prochaine convention, soit entre 2017 et 2022, de la progression de l'Ondam comme toutes les composantes de la santé », a également martelé Philippe Gaertner, président de la FSPF. L'Ondam, ou objectif national des dépenses d'Assurance-maladie, actuellement fixé à 1,75 % et porté à 2,1 % dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017, a enregistré une évolution négative de -0,5 % depuis deux ans pour les dépenses concernant le médicament.

« Je comprends que vous ayez des espérances. Mais si on dit que l'évolution de la rémunération du pharmacien se fera en fonction d'un taux fixe, ce serait du salariat », rétorque Nicolas Revel.  

 





Les dernières réactions

  • 24/10/2016 à 22:52
    drlouzou
    alerter
    Congrès des éléphants leaders d'opinions de la profession / Tout le monde va se congratuler se regarder le nombril / De la montagne sortira comme d'habitude et au mieux une souris / Ceux qui ont vraiment besoin d'aides n'ont ni le temps ni les moyens de venir à ces "Grandes Messes" du spectacle de l'illusion ...
  • 25/10/2016 à 07:30
    rab74
    alerter
    monsieur revel, depuis quand les salariés sont-ils rémunérés en % de leur activité réelle? c'est sûr qu'avec des analyses (ou des arguments?) de ce type, plus on pédale moins on avance plus vite!
  • 25/10/2016 à 18:52
    BREZHONEG
    alerter
    Ce congres etait l'occasion d'aborder le probleme futur de l'inflation,dont toutes les publications economiques presentent comme absolument necessaire le redemarrage,pour ne pas connaitre la recession.
    Notre honoraire,plus bloqué encore que celui des medecins,sera un etouffoir mortel quand l'inflation va redemarrer. Et c'est pour bientot.
  • 26/10/2016 à 21:31
    Wiwichateau
    alerter
    Comme toujours on négocie et on a négocié sur du court terme , sans vision et la on se prend un retour de manivelle .
    Quand Nicolas Révèl parle de la pharmacie je me demande
    Quel message nos syndicats font passer car il est aussi nul dans la compréhension de l'économie de la pharmacie que Copé avec son pain au chocolat à 0,15 €
  • 27/10/2016 à 06:43
    ppp
    alerter
    C'est à se demander si REVEL connait les différences existant entre Fonctionnaire, libéral et salarié.
    Ce serait du salariat. CHICHE, au point ou ont en est.
  • 27/10/2016 à 09:12
    frades
    alerter
    Monsieur Revel a tout dit. Si on prend comme base de la négociation de déterminer combien doit gagner un pharmacien, il n'y a qu'une solution à l'équation: le salariat.
    Imaginer un fixe par titulaire, par adjoint et puis chacun se débrouille ensuite avec la partie commerciale de sa "boutique".
    Conséquence immédiate: médecine à deux vitesses: lente, et à 35 heures/semaine dans les zones à faible pouvoir d'achat, rapide ailleurs. Pourquoi pas, mais certains vont tousser.
  • 27/10/2016 à 16:09
    BREZHONEG
    alerter
    Les flics,quand ils en ont marre,ils se revoltent,et ils virent leurs syndicats incompetents.....et ils obtiennent des choses,avec la comprehension de la population.Mon Dieu,pourvu que ça n'aille pas donner des idées a d'autres,(bcbg et dignité,etc...).
  • 27/10/2016 à 23:34
    vorian
    alerter
    combien touche ce Monsieur REVEL?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK