20/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Transactions : dans le Centre, la transmission générationnelle fonctionne bien

En parallèle d’une enquête décryptant les cessions d’officines parue dans son édition papier du 15 octobre 2016, Le Moniteur des pharmacies s’est livré à un tour de France pour analyser le marché de la transaction. La région Centre est une terre d’investisseurs.
Orléans, Channels, transactions, pharmacies, zones franches urbaines, région Centre Gérard Dussoubs-Fotolia

« En région Centre, les pharmaciens les plus dynamiques qui font vivre le marché sont les multi-investisseurs, c’est avec eux que je réalise le plus gros de mes ventes », déclare Philippe Meunier, responsable du secteur Centre-Val de Loire pour Channels.

Ces investisseurs aident les jeunes à s’installer dans de bonnes conditions en leur facilitant l’accès à leur première officine en SEL. Sur leur premier investissement, ils y vont sur la pointe des pieds mais comme l’opération s’est bien passée et qu’ils ont encore des disponibilités, ils y prennent goût. Un an à deux ans après, bis repetita ! « Ils vont installer un deuxième jeune, puis un troisième, un quatrième… Ils ne le font pas par spéculation financière, il y a beaucoup d’affect, ces parrainages se font dans un très bon esprit, les pharmaciens investisseurs apprécient de transmettre leur savoir-faire à la nouvelle génération et de lui mettre le pied à l’étrier. » 
Sans eux, le marché serait sclérosé, ce qui reste le cas dans les centres villes d’Orléans, de Tours, Blois, Bourges, trop concurrentiels au goût des jeunes acquéreurs. 
Avec leurs soutiens financiers, ils lorgnent sur la périphérie des grandes villes, notamment les quartiers populaires, les zones franches urbaines où se concentrent les médecins, les zones semi-rurales… Avec pour cible des officines dans une fourchette de CA entre 1,8 M€ et 3 M€, qui se valorisent autour de 80 % du CA HT. 
« En centre-ville, les 4 ou 5 plus grosses officines d’Orléans tirent leur épingle du jeu, aussi les petites officines de taille moyenne se vendent-elles rarement au-dessus de 60 %, les plus petites (moins d’1M€) ferment ou se font racheter leur clientèle entre 25 % et 50 % du CA », précise Philippe Meunier.

Néanmoins, Orléans reste la ville la plus cotée du Centre en raison de sa proximité avec Paris, devant Tours, ville universitaire où la présence de pharmacies mutualistes - en perte de vitesse - n’effraie plus les acquéreurs, Bourges qui bénéficiait d’un « microclimat » haussier sur les prix lié à l’absence de joutes commerciales, mais qui rentre maintenant dans le rang, Blois et Châteauroux qui ferme la marche avec des prix moyens de 5 à 10 points inférieurs au reste de la région (entre 65 et 75 % du CA HT). 

Découvrez nos articles sur le même sujet :

- Marché très contrasté dans l'Est

- En Normandie, les jeunes s'installent plus rapidement

- Montpellier, reine de la sélectivité

- Lyon tient la corde

- A l'Ouest, le retour gagnant des petites officines

Lisez aussi l’enquête Les cessions d’officines se réveillent, publiée dans Le Moniteur des pharmacies N° 3146 du 15 octobre 2016.






Les dernières réactions

  • 20/10/2016 à 21:58
    marie claire
    alerter
    Toujours autant de bluff chez les agents....a quand les SEL dans les cabinets de transaction ??

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK