17/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
biosimilaire, médicament amendement pharmacien médecin association patient substitution parcours de soins députés DR

Lors d’une conférence de presse en mai 2016, la ministre de la Santé estimait que les médecins devaient garder la main sur les médicaments biosimilaires. « Ce n'est pas au niveau du pharmacien que cela se passera », avait-elle même ajouté.

L'article 50 du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS 2017) n’est pas du tout rédigé dans ce sens. Il indique en effet que « lors de l'ini­tia­tion ou du re­nou­vel­le­ment du trai­te­ment, le pres­crip­teur peut ex­clure, pour des rai­sons par­ti­cu­lières te­nant au pa­tient, la pos­si­bi­lité de sub­sti­tu­tion par la men­tion ex­presse « non sub­sti­tuable» por­tée sur la pres­crip­tion sous forme ex­clu­si­ve­ment ma­nus­crite ».

Le terme « d’interchangeabilité », introduit dans le rapport de l’ANSM n’est pas utilisé dans le texte. Conséquence : le pharmacien aurait bien la main pour remplacer un médicament bio­lo­gique par son si­mi­laire.

Une situation que dénoncent six associations de patients (Association François Aupetit, Association française de lutte antirhumatismale, Association France spondylarthrite, Association nationale de défense contre l'arthrite rhumatoïde - Andar, France psoriasis, Association pour les enfants atteints d'arthrite juvénile idiopathique). « Le projet d’article 50 du PLFSS 2017 fait de la substitution la règle et de la non substitution l’exception en suivant le modèle pourtant en contre exemple, des génériques », indique le courrier.

Selon l’Andar, « la compétition qui va être engendrée entre les prescripteurs et les pharmaciens va créer du trouble et de la défiance qui ne seront pas dans l’intérêt des malades ni des finances publiques. De plus, la substitution va impliquer de changer les marges et de revenir à un système commercial qui « colle à la peau» des pharmaciens, au lieu de saisir cette opportunité pour mettre chaque partie du même côté, en reconnaissant à chacun son rôle dans le parcours de soins », écrit l’association dans un message envoyé aux députés socialistes rapporteurs du PLFSS 2017, Gérard Bapt et Michèle Delaunay.

Interrogé, Gérard Bapt, député socialiste de la Haute-Garonne, indique qu’un amendement sera déposé lors du débat sur le PLFSS pour clarifier ce texte. « Le pharmacien ne peut pas substituer un traitement engagé mais seulement agir en initiation sauf si le médecin ne le souhaite pas », rappelle-t-il.






Les dernières réactions

  • 17/10/2016 à 16:51
    garfield83
    alerter
    On va retrouver les mêmes polémiques que lors de l'arrivée des génériques avec les mêmes incitations financières pour les médecins qui les empocheront tout en ne prescrivant pas les dits biosimilaires et en les deconseillant à leurs patients dans le secret de leur cabinet !
    Bis repetita et pendant ce temps le pharmacien comme d'habitude se fera avoir Bis repetita
  • 18/10/2016 à 13:13
    legis
    alerter
    on pourrait definir une marge identique pour le pharmacien qu'il delivre ou non le biosimilaire.
    (hors de toutes pressions des laboratoires)
    les depenses de ces medicaments ne dependraient plus
    des pharmaciens mais des prescripteurs.
  • 18/10/2016 à 18:43
    legis
    alerter
    une marge en euros .evidemment.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...