10/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
médecins, pharmacien, infirmier maillage territiorial assurance maladie soins hôpital médicament DR

Alors que la campagne pour la primaire de la droite et du centre bat son plein, le Centre national des professions de santé (CNPS), réuni pour sa journée de rentrée le 7 octobre dernier, veut imposer la santé comme un thème central dans la campagne présidentielle.

 « Les libéraux de santé doivent faire campagne ensemble pour que la santé ne se résume pas à quelques petites lignes en fin de programme. En 2012, la santé était quasi-absente des programmes des deux finalistes » a lancé Philippe Gaertner, président de l’intersyndicale.

Rappelant que les libéraux de santé sont confrontés aujourd’hui à trois types de crise (structurelle, ressources et confiance) et que les réformes engagées ces dernières années n’ont pas convaincu les professionnels, le CNPS soumet trois propositions aux candidats : 

- Récréer de la confiance par une transformation de la gouvernance de la politique de santé. Le CNPS suggère notamment de sanctuariser les dispositions conventionnelles signées pour éviter de les dénaturer.

- Construire l’offre de soins avec les libéraux en misant sur les soins de proximité ou encore en préservant le maillage territorial.

- Oser de donner la priorité aux soins de ville libéraux en construisant notamment un sous objectif national des dépenses de l’assurance maladie (ONDAM) des transferts de l’hôpital vers les soins de ville ou encore en créant un sous-ONDAM spécifique au médicament.

Le CNPS promet de faire campagne afin que ses propositions soient reprises dans les programmes des candidats à l'élection présidentielle.






Les dernières réactions

  • 10/10/2016 à 12:15
    Xavier
    alerter
    Ouvrir à la concurrence le monopole de la Sécurité Sociale sur le financement de la Santé en France , sinon nous deviendrons tous directement ou indirectement des fonctionnaires sous payer de Dame Sécu
  • 10/10/2016 à 14:55
    *141
    alerter
    et ouvrir le droit pour la Secu aussi, de vendre de la complementaire santé.
  • 11/10/2016 à 18:17
    MAURICE
    alerter
    A Xavier le problème du : ouvrir le monopole de la sécu, est le même que celui des mutuelles et assurances, c'est le paiement en fonction des risques, et non plus une mutualisation du risque comme actuellement.
    Beaucoup de personnes âgées, ne peuvent prendre de mutuelle ( on devrait dire assurance), car elles coûtent trop chères, au fur et a mesure que le risque augmente, voyez le problème des assurances pour prêts.
    C'est pourquoi je reste persuadé, que le virage de la mutuelle pour tous imposée par le gouvernement socialiste, est une erreur historique, en matière de santé.
    Mais que ne ferais t-on pas pour satisfaire les amis.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...