07/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
© D. R.

C’est une proposition du syndicat de médecins généralistes MG France en réaction à la demande récurrente de l’ordre des pharmaciens d’instaurer l’acte vaccinal en officine sous conditions et en pleine concertation gouvernementale sur le sujet.

Dans un communiqué de presse diffusé jeudi 6 octobre, ce syndicat veut « mettre à disposition du médecin traitant un lot de vaccins antigrippaux, au prorata du nombre de ses patients concernés, sur le modèle de ce qui est fait pour les tests de dépistage du cancer du colon ».

Pour MG France, cela se ferait « en bonne articulation avec les pharmaciens, qui pourraient participer à la gestion de ce stock », dans un esprit de complémentarité des professionnels de santé de soins primaires et d’exercice pluriprofessionnel.

Ainsi, serait amélioré le niveau de vaccination, qui « n’est pas un geste technique simple et suppose une évaluation préalable de l’historique médical et vaccinal du patient, une discussion sur les risques présumés et les avantages certains, puis un suivi des éventuelles complications, immédiates ou non ».

 






Les dernières réactions

  • 07/10/2016 à 19:39
    FV
    alerter
    Énorme ... c'est bien connu, les cabinets médicaux sont très au point sur la chaîne du froid . Quelqu'un aurait il l'obligeance d'expliquer à ces messieurs les contraintes de garantie de la chaîne du froid ... Grotesque une fois de plus, et la preuve que personne ne comprend ce que fait l'autre .
  • 07/10/2016 à 19:44
    PBL
    alerter
    Mais, quelle hypochrisie!!!
    Quand cela va t il cesser?

    Tout le monde sait que la vaccination n'est PAS précédée
    d'une discussion sur les risques présumés et les avantages certains, et qu'il n'y a PAS de suivi des éventuelles complications, immédiates ou non

    J'aurais envie de rire si ce n'était pas à pleurer!
  • 07/10/2016 à 21:35
    Flopotarde
    alerter
    Depuis des décennies nos valeureux toubibs stockent les vaccins non utilisés de leurs patients entre petits fours et champagne..quant les pauvres potards croulent sous les procèdures de chaîne du froid..quand arrêtera t on de nous prendre pour des c...
  • 07/10/2016 à 21:35
    Docteur Muller
    alerter
    super ! enfin on va pouvoir vacciner
  • 07/10/2016 à 21:40
    Captagone
    alerter
    Actuellement pour les plus de 65 ans , si la première vaccination antigrippale est faite par un médecin, les suivantes sont faites par les infirmiers, sans avis médical !
    Qu'ils arrêtent leur cinéma...
  • 07/10/2016 à 21:54
    PBL
    alerter
    En fait, oui, il faut le faire.
    Mais avant il faut exiger que chaque cabinet médical dispose d'une ARMOIRE REFRIGEREE aux normes avec sonde d'enregistrement directement reliée au domicile du médecin.

    On s'amuse, on s'amuse.....
  • 08/10/2016 à 07:27
    MAURICE
    alerter
    De pire en pire, C'est tout ce qu'on a comme idées idiotes?
    Les médecins devraient faire un stage en pharmacie, pour comprendre comment fonctionne le système.
  • 08/10/2016 à 09:49
    cf
    alerter
    Après les pharmacies de première classe , profitant de remises scandaleuse et exclusives de certains laboratoires pharmaceutiques sous le regard complaisant de l'Ordre, voici l'institution du compérage puisque le médecin va choisir sa pharmacie. Quel beau métier..
  • 08/10/2016 à 10:14
    Bigpat56
    alerter
    Et pour venir les torcher, aura t on un honoraire ?
  • 08/10/2016 à 10:16
    moipharmacien
    alerter
    bigpat on anticipe une baisse de remuneration pour torcher
  • 08/10/2016 à 10:16
    moipharmacien
    alerter
    bigpat on anticipe une baisse de remuneration pour torcher
  • 08/10/2016 à 10:23
    Anonyme
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 08/10/2016 à 12:18
    Potard17
    alerter
    Il fallait bien s'attendre à ce retour de bâton après la proposition de l'Ordre de faire pratiquer la vaccination contre la grippe (et autres pathologies) par les pharmaciens (en complément du travail déjà effectué par les médecins, infirmiers ou sages-femmes) pour améliorer la couverture vaccinale. Et ce au motif que cela se pratique déjà dans certains pays et en arguant que 6 Français sur 10 y seraient favorables d'après une enquête réalisée par internet, auprès de 983 personnes âgées de 18 ans et plus (échantillon représentatif ou plutôt "supposé l'être"), du 22 au 23 septembre 2016!!!
    Même si à l’origine, la vaccination par le pharmacien - qui suppose une formation préalable à cet acte - était inscrite dans la loi Santé puis a été supprimée en mars 2015 à la suite de l’adoption d’un amendement déposé par le député du Rhône Jean-Louis Touraine, combien d'officinaux souhaitent réellement le faire?
    Combien de pharmaciens disposent actuellement d'espaces confidentiels leur permettant de pratiquer convenablement les entretiens pharmaceutiques (sachant de plus qu'un bon entretien - mené obligatoirement par le titulaire ou un adjoint - prend 1 heure), et - a fortiori - une vaccination nécessitant un déshabillage partiel des patients?
    L'ouverture du DP vaccins, effective à l'officine depuis le 29 septembre 2016, génèrera à partir de janvier 2017 des alertes sous forme de pop-up sur l'écran du pharmacien qui lui permettront par exemple d'inviter le patient à se tourner vers un professionnel de santé pour réaliser les rappels. N'est-ce pas suffisant?
    Si notre métier de PROFESSIONNEL DE SANTE (et revendiqué comme tel, avec un code de déontologie brandi par l'Ordre) mérite une meilleure reconnaissance, cela passe par des propositions "dignes et éthiques" pouvant s'appliquer à toutes les pharmacies (petites, moyennes ou grandes), sans empiéter sur les prérogatives des autres professions médicales ou paramédicales ni dériver vers des pratiques de GMS avec des façades extérieures similaires à celles des supermarchés ainsi que des cartes de fidélité (gratuites ou payantes dans certains groupements) proposant d'acquérir des points lors des achats de parapharmacie et de doubler ces points à certaines occasions (anniversaire, chaque premier jeudi du mois, etc), voire la prise en charge du montant de l’honoraire de dispensation sur les médicaments remboursables à prescription facultative achetés sans ordonnance...
  • 08/10/2016 à 12:45
    prep 94
    alerter
    diviser pour régner ..... et pendant cela nos politiques se marrent ....
  • 08/10/2016 à 13:42
    Captagone
    alerter
    Si le patient fait une réaction, on risque de le perdre comme "client", en plus !
  • 08/10/2016 à 13:55
    Anonyme
    alerter
    Oui effectivement le pharmacien n'est pas formé à la vaccination et n'a pas forcément les conditions pour le faire/ ne souhaite pas forcément le faire (chacun son métier). Mais les raisons avancées par le syndicat des MG sont ridicules. Tous les jours les pharmaciens sont amenés à discuter de la vaccination avec les patients, les patients osent parler de leurs craintes avec leurs pharmacien et quand ils font une réaction souvent les patients s'adressent au pharmacien....enfin bon premier interlocuteur compétent accessible disponible et de confiance c'est indéniable!
  • 08/10/2016 à 16:29
    ryan
    alerter
    Il faut que l'on arrête ce cirque, que chacun fasse son boulot, le pharmacien délivre et le médecin et les infirmières vaccinent ( chacun chez soi, et les moutons seront bien gardés )
    Et que l'état évite de mettre le doute dans la tête de nos patients ( merci Bachelot)
  • 09/10/2016 à 19:09
    James
    alerter
    MG France nous a toujours pris pour des larbins .... normal, ils sont au centre du monde !
  • 09/10/2016 à 19:29
    FV
    alerter
    Ah oui , ça ils sont forts pour nous prendre pour des truffes ... gérer des stocks dans des frigos à 2 balles , entre le sandwich et le Perrier ... un de ces brillants syndicaliste de MG s' est il deja intéressé à la chaîne du froid ? D'ailleurs , à quand des inspections sanitaires dans les cabinets médicaux ? Combien de patients vaccinés avec l'injection ramenée par le patient précédent , sans aucune certitude sur les conditions de conservation ? Si MG France veut montrer les dents , très bien . Mais avant de monter au cocotier , faut être sur d'avoir le slip propre !
  • 09/10/2016 à 21:18
    James
    alerter
    Au fait, quelle rémunération pour cette "bonne articulation" ?????
    Savez-vous quelle rémunération brute nous avons pour la dispensation d'un vaccin antigrippal ?????
    Le temps d'en parler, on perd de l'argent.
  • 11/10/2016 à 17:49
    curieux
    alerter
    Ceci dit,ça fait des années que je vaccine femme et enfants (et moi mème). Vous aussi, sans doute? Je crois que la Profession y arrivera,alors.
  • 11/10/2016 à 19:33
    Captagone
    alerter
    Surtout que pour la grippe, on n'a pas besoin que ce soit noté et tamponné sur le carnet de vaccinations
  • 12/10/2016 à 00:13
    Dmta
    alerter
    Les médecins déplacent le débat à un niveau mercantile, c'est bien triste. Ce n'est pas qu'une histoire d'argent, c'est une question de santé publique. Ce n'est pas le stock de vaccins mis à disposition dans les cabinets médicaux qui va faire progresser la couverture vaccinale mais bien le pharmacien qui reste disponible sans rdv pour délivrer et effectuer l'acte!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...