30/09/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
LES ECHOS, Santé connectée DR

Quatre raisons principales expliquent pourquoi le marché des objets connectés en santé est toujours émergent en France, sans dépasser ce cap, selon Les Echos Etudes qui ont dévoilé, en septembre, une étude sur le marché français.

1) Les médecins ont une attitude que les consultants des Echos qualifient de frileuse : les objets connectés ne sont pas rentrés dans les pratiques professionnelles des médecins. Peu d’entre eux les utilisent dans le cadre de leurs consultations : moins de 10 % des médecins en ambulatoire.

2) Les pharmaciens d’officine ont un faible intérêt : à l’exception de quelques enseignes qui investissent sur ce marché et incitent leurs adhérents à créer des espaces de vente, la grande majorité des pharmacies ne se positionnent pas sur ce marché. La raison tient à ses faibles volumes de vente et au fait que les pharmacies n’ont pas encore trouvé un modèle économique pérenne pour ce nouveau segment de produits.

3) Le nombre de programmes de télémédecine prévoyant l’usage des objets connectés est faible. Par ailleurs, aucun programme d’accompagnement patients porté par l’Assurance maladie n’intègre l’usage d’objets connectés.

4) Le nombre de patients pris en charge en HAD est faible: un peu plus de 100 000 patients chaque année. Cela limiterait l’utilisation d’objets connectés dans le cadre du suivi post-opératoire ou post-hospitalisation.






Les dernières réactions

  • 01/10/2016 à 01:02
    Jeum37
    alerter
    On pourrait ajouter la très faible de valeur ajoutée dans l'exercice quotidien et (surtout) la méfiance quant à la qualité et la sécurité des données récoltées par ces appareils...
  • 01/10/2016 à 06:48
    MAURICE
    alerter
    Vous avez bien résumé.
    J'ajouterais le coté gadget, auquel beaucoup de gens sont insensibles.
    Une marge faible, la diffusion par de nombreux canaux.
    Une mise en route toujours délicate, un suivi constant, beaucoup de temps perdu.
    Bref l'intérêt patient limité, l'intérêt pharmacien nul.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...