- 29/09/2016" /> - 29/09/2016 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr" />

 
29/09/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
DP, pharmacie, officine, patients, service, vaccination Siari Karim

Vaccins et mise à disposition dans les hôpitaux : l’ordre des pharmaciens a présenté ce jeudi 29 septembre lors d'une conférence les évolutions du dossier pharmaceutique (DP). 

A partir de janvier prochain, les pharmaciens verront apparaître des fenêtres pop-up indiquant pour un patient donné un retard dans l’achat d’une dose de vaccins. Les pharmaciens pourront rappeler aux patients ses dates de vaccination, en fonction du calendrier vaccinal. Cette fenêtre apparaîtra dès l’introduction de la carte Vitale dans l’ensemble des pharmacies raccordées. Les données d’achat de doses vaccinale sont collectées à partir de ce jeudi 29 septembre. Pour Isabelle Adenot, présidente de l'ordre des pharmaciens, cet outil permet aux pharmaciens de « relever leurs manches face à la catastrophe sanitaire du recul des vaccins »

Par ailleurs, l’Ordre des pharmaciens et 317 établissements hospitaliers ont signé une convention permettant l’accès au dossier pharmaceutique à l’ensemble de l’équipe des établissements de santé. Ce partage des données, autorisé par la loi du 26 janvier 2016, sera effectif à partir de la publication d'un décret d’application non encore paru.

Dans l’avenir, « le DP pourrait être accessible sur le smartphone du patient qui pourrait recevoir des alertes, voire traduire le nom des produits lors d’un voyage à l’étranger. Toutefois, ces évolutions doivent permettre de garantir la protection des données », confie Isabelle Adenot.  






Anne-Charlotte Navarro, responsable du service Moniteur expert

Les dernières réactions

  • 30/09/2016 à 13:18
    Jeum37
    alerter
    Le partage de données c'est bien pour améliorer la santé publique. Mais les coûts de maintenance et de développement sont supportés par les pharmaciens, à qui l'état prend du chiffre d'affaires tous les ans !
    Il serait peut-être temps qu'il participe au financement du DP s'il compte le voir se déployer à l'hôpital !
  • 02/10/2016 à 17:52
    Dr33
    alerter
    L’enregistrement de la délivrance d’un vaccin par le pharmacien n’est pas équivalente à l’enregistrement de l’acte vaccinal. Seul le vaccinateur (médecin, infirmier ou sage-femme) peut attester de la réalisation effective de la vaccination. Limiter les traces vaccinales à cette information entrainerait des conseils erronés et finalement contreviendrait à l’objectif de clarification de la situation vaccinale. Le premier type d’erreur serait de considérer qu’une personne est à jour de sa vaccination alors qu’elle ne l’est pas (vaccin délivré non administré, ou administré selon un schéma vaccinal inadapté). L’autre type d’erreur est de considérer qu’une personne n’est pas à jour de sa vaccination alors qu’elle l’est. Dans ce cas, il existe d’une part un risque de sur-vaccination, pouvant être la cause d’effets indésirables, et d’autre part de dépenses injustifiées. Les deux situations sont entachées d’un risque juridique.
    De plus, l’historique vaccinal doit couvrir toute la vie et le DP n’a pas été conçu pour reconstituer l’historique vaccinal de chaque personne. Certains vaccins utilisés auparavant ne sont aujourd'hui plus commercialisés, et ne peuvent y être enregistrés.
    Par ailleurs, le DP ne permet pas de confronter l’historique vaccinal du patient avec le calendrier vaccinal en cours, ni avec son profil santé. Les recommandations ne sont donc ni personnalisées ni actualisées. On risque par exemple de recommander le vaccin dTP à une personne qui devrait être aussi vaccinée contre la coqueluche, ou le vaccin Pneumo-23 à une personne immunodéprimée qui devrait d'abord recevoir un Prevenar 13.
    Enfin, le DP n’est actuellement accessible que par le pharmacien. Ce n'est pas un outil inter-professionnel conçu pour partager les données avec d'autres professionnels de santé (médecins, infirmiers ou sages-femmes).
    Le DP ne permet pas non plus l’accès de la personne à ses données vaccinales et à des informations personnalisées, conditions nécessaires pour lui permettre de prendre en main sa vaccination.
    Dans ces conditions, il serait bien aventureux de se fonder sur le DP pour envoyer à une personne des alertes sur ses prochains rappels vaccinaux !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...