23/09/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Macron, Brexit, SML, médecins, UNAPL Ph. Gano-UNAPL

Alain Juppé et Emmanuel Macron sont les deux candidats qui incarnent le plus les enjeux de santé, malgré une défiance avérée, selon les résultats d’un sondage Opinion Way pour le Syndicat des médecins libéraux (SML) dont le congrès annuel se déroule les 23 et 24 septembre à Marseille.
 
Ainsi à droite, Alain Juppé (22 %) et Nicolas Sarkozy (11 %) représentent les meilleurs spécialistes des enjeux de santé. De même qu’à gauche Emmanuel Macron (18 %) et Arnaud Montebourg (12 %) restent les candidats les plus proches des positions défendues par les Français en matière de politique de santé publique.
 
Signe toutefois d’un profond scepticisme des Français à l’égard des politiques, une majorité relative indique cependant qu’aucun des candidats n’est réellement compétent sur les questions de santé, que cela soit à droite (27 %) comme à gauche (29 %).  
 
Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon de 1006 personnes représentatif de la population française âgée de 18ans et plus. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne. Les interviews ont été réalisées les 24 et 25août 2016.






Les dernières réactions

  • 23/09/2016 à 19:35
    rixtou
    alerter
    ERREUR, ILS incarnent des partis pro européen et donc pro déconstruction de notre système de santé

    voter PS ou UMP ou tout autre parti pro européen c'est voter la mort de notre système hérité du Général DE GAULLE
  • 23/09/2016 à 23:46
    Démythos
    alerter
    Non, notre système n'est pas hérité du Général de Gaulle. Si c'est bien ce dernier qui a organisé la sécurité sociale en octobre 1945 sur trois principes fondamentaux : l’égalité d’accès aux soins, la qualité des soins et la solidarité, le principe date du 19ème siècle et des idées du Chancelier Bismarck. En tout état de cause, tous les pays d'Europe ont adopté des systèmes d'assurance maladie et de mutualisation du risque santé somme toute peu différents de celui qui prévaut en France. Ainsi, ce n'est pas parce qu' Alain Juppé et Emmanuel Macron défendent le maintien et le renforcement de l'Europe, que le Général de Gaulle a largement contribué à imaginer et à construire, que notre système de santé est menacé. Il est menacé parce qu'il est devenu inadapté à la demande et aux besoins, inadapté à ce qu'est la santé aujourd'hui, 70 ans plus tard. Ce propos pseudo-gaulliste et faussement nationaliste ne trompera personne.
  • 24/09/2016 à 07:41
    ppp
    alerter
    de Juppé à Hollande, tous les gouvernements on massacrés la santé.
    Hollande a simplement fait plus, en transférant la charge massivement aux mutuelles, en détruisant la filière pharmaceutique. En creusant les déserts médicaux.
  • 24/09/2016 à 09:48
    *141
    alerter
    et ce n'est que le debut.Si,malgré l'enormité du probleme de la disparition des professionnels de santé,et sa prise de conscience par la population,les gouvernants ne font rien,c 'est qu'ils sont affolés par la vitesse de progression de la Medecine,qui,avec les anti corps monoclonaux et le genie genetique, vit l'equivalent de ce qu'a vecu l'informatique. Si ALZHEIMER,Cancers divers,et maladies genetiquement controlables deviennent maitrisables, les caisses de retraites vont exploser.Ainsi que la Société,où les jeunes seront priés de travailler jusqu a 70 ans pour entretenir des centenaires qui jouent au tennis. Donc,tant qu'on n'aura pas la solution,
    Hollande et ses successeurs nous taperont dessus :
    Au cimetiere les papys !
  • 25/09/2016 à 23:10
    Jeum37
    alerter
    Macron ? Le rapporteur de la commission Attali ? Celui qui remettait le couvert en voulant faire sauter les monopoles des professions libérales (pharmaciens inclus) ?
    Oui c'est sûr qu'il a une idée très qualitative de la santé, absolument pas comptable !...
  • 26/09/2016 à 18:41
    *141
    alerter
    Il faut reconnaitre a Macron le fait qi'il a compris que Leclerc demandait les medicaments alors qu'il avait deja des grosses officines cassant les prix dans ses galeries marchandes,a 30metres de ses caisses.Et que donc lui autoriser un 2eme point de vente de medicaments AVANT ses caisses n'allait rien apporter de plus au consommateur. Il a accepté l'argument et je suis donc partisan de ne pas le flinguer.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...