23/09/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Le gouvernement a prévu 4 milliards d’euros d’économies pour l’Assurance maladie en 2017. Et demande d’en faire peser le tiers, soit 1,43 milliard d’euros, directement sur les produits de santé et à travers la promotion et le développement des génériques.

Présenté ce vendredi 23 septembre, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017 précise la contribution demandée aux médicaments et dispositifs médicaux.

La baisse des prix des médicaments est fixée à hauteur de 500 millions d’euros, tandis que la promotion et le développement des génériques doit permettre de rapporter 340 millions d’euros. La contribution est en recul de 50 millions d’euros pour chacun de ces deux postes par rapport au précédent PLFSS. Les économies réalisées grâce aux biosimilaires se situent au même niveau que l’an dernier, à 30 millions d’euros.

En revanche, la contribution demandée aux dispositifs médicaux augmente de 20 millions d’euros, pour atteindre 90 millions d’euros en 2017.

Deux nouveaux postes sont ajoutés : une contribution du Fonds de financement de l’innovation pharmaceutique, afin de couvrir les dépenses liées aux médicaments innovants, à hauteur de 220 millions d’euros et une récupération de 250 millions d’euros sur les remises.

S’ajoute à cette recherche d’économies de 1,4 milliard d’euros une contribution indirecte pour l’officine par le biais de la maîtrise des prescriptions médicales avec une économie attendue de 380 millions.









Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...