20/09/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Sécurité sociale, déficit, trou, médecin, pharmacien, préparateur, hôpital, système de santé, gestion, réforme Jean-Philippe Glatigny - Visavu

Ce mardi 20 septembre 2016, les magistrats de la Cour des comptes ont remis leur rapport annuel sur l’application des lois de financement de la Sécurité sociale.

Après avoir constaté une réduction du déficit de la Sécurité sociale, la Cour des comptes formule des recommandations pour un retour rapide à l’équilibre financier.

Aussi, 61 recommandations sont formulées autour de 5 axes :

  • Poursuivre le retour à l’équilibre des comptes sociaux et faire reculer la dette sociale ;

  • Maîtriser plus vigoureusement les dépenses de santé pour assurer un accès plus équitable aux soins ;

  • Rendre l’hôpital plus efficient ;

  • Assurer la soutenabilité des retraites ;

  • Dégager des gains d’efficience et améliorer les performances de la gestion.

Les magistrats soulignent l’implication de plus en plus importante des assurances complémentaires, qui « pose des questions très lourdes d’inégalités dans l’accès aux soins ». La maîtrise des dépenses de santé passe pour les magistrats de la Cour des comptes par, entre autres, adopter des mesures plus contraignantes de limitation des taux de dépassements d’honoraires ou assurer un suivi exhaustif et précis des dépenses dans le cadre des ALD.

La Cour des comptes veut rendre l’hôpital plus efficient entre autres en conditionnant à l’identification individuelle des prescripteurs l’exécution des prescriptions émises en établissement et effectuées en ville comme réalisées à l’hôpital.

Ils appellent également de leurs vœux une réforme de la gestion des personnels des organismes de Sécurité sociale, en luttant contre l’absentéisme des personnels. 






Anne-Charlotte Navarro, responsable du service Moniteur expert

Les dernières réactions

  • 22/09/2016 à 06:46
    ppp
    alerter
    La règle d'or des politiques, comme des syndicats, est de ne rien anticiper. Toujours agir dans l'urgence, au gré du vent.
    A terme, tous les génériques seront au même prix que les princeps, et notre marge totalement laminée.
    Quant-aux honoraires, ils seront au bon vouloir du prince.
  • 22/09/2016 à 07:11
    coco
    alerter
    PPP je ne vois pas la pertinence de ton intervention et je ne suis pas d'accord :les politiques sont des escrocs ça c'est sûr et veulent notre peau ! c'est eux qui font le vent comme tu dis et ça souffle dans tous les sens vu leur degré d'incompétence à tous les étages... mais c'est ainsi....Les syndicats eux essaient d'anticiper mais tu avoueras que c'est pas simple avec ces énarques et technocrates partout qui disent tout et son contraire tout en nous caressant dans le sens du poil.... Si les syndicats avaient suffisamment d'adhérents pas 10 ou 15% ou même 25% de la profession mais 100% on pourrait avoir du pouvoir, mettre le bazar et faire reculer.... on l'a déjà fait en 2014 .... ça a marché avec tout le monde dans la rue ! Des pharmaciens individualistes et "je m'en foutistes" qui ne pensent qu'à leur pomme voilà ce qu'on a aujourd'hui... Alors faudrait arrêter de chouiner tout le temps et faire ce qu'il y a à faire et arrêter de se planquer parce qu'on a tout payé et qu'on vit en rentier.... si ce ne sont pas les syndicats qui nous défendent alors qui le fera ????? toi tout seul , ou moi tout seul avec nos petites mimines ? faut pas rêver .....
  • 22/09/2016 à 08:15
    ppp
    alerter
    Je suis bien d'accord, mais nos syndicats signent n'importe quoi, acceptent n'importe quoi, et quel combat nous proposent-ils ?
  • 22/09/2016 à 10:16
    *141
    alerter
    Il y a quand meme du bon dans ce rapport :il constate que les complementaires,apres avoir été socialement utiles, deviennent inegalitaires.
    IL EST DONC TEMPS DE RETABLIR LA BONNE ORIENTATION EN CONFIANT CE SECTEUR A LA SECU.
    D'ailleurs,avec la cmu,l'acs, les mutuelles de fonctionnaires imbriquées dans les centres payeurs secu,etc,on s'en rapproche.Et avec la loi sur la participation de l'entreprise a la mutuelle du salarié, on a fait encore un pas de plus. Mais ca serait une simplification,n'est ce pas, et ça, il faut toujours le proposer ,mais jamais le realiser,.Comme le mille feuille commune,communauté de communes,departement,region. Plein d'emplois(absolument dé-bor-dés) qui votent ps,on ne touche pas !!!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...