08/09/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
entreprises, domicile, santé, projet, sécurité DR

Il n’y a pas que les dispositifs médicaux du maintien au domicile qui ont fait l’objet d’une offensive tarifaire au cœur de l’été.

Dans un communiqué diffusé ce jeudi 8 septembre, le syndicat des fabricants de dispositifs médicaux Snitem dénonce l’intention du ministère de la Santé de dérembourser les solutions viscoélastiques à base d’acide hyaluronique. Parmi ces produits disponibles en pharmacie, essentiellement des dispositifs médicaux : Durolane, Arthrum, Synvisc-One, Euflexxa...

Les entreprises concernées indiquent avoir reçu en plein été un courrier d’information de la Direction de la Sécurité sociale et de la Direction générale de la santé, leur demandant une réaction sous 30 jours.

« Au delà de la méthode employée, les entreprises dénoncent la teneur de ce projet consécutif à l’absence de prise en compte des résultats des études cliniques dont la Commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé avait validé la méthode. Une radiation des solutions viscoélastiques d’acide hyaluronique de la LPPR aurait selon elle des conséquences néfastes en termes de santé publique et engendrerait des coûts », plaide le Snitem. En conséquence, il demande au ministère de la Santé le retrait de ce projet « contreproductif et délétère pour l’accès aux soins ».

Selon le syndicat, en France, plus de 500 000 patients, en majorité âgés de plus de 60 ans, reçoivent une à trois injections d’acide hyaluronique par an.






Les dernières réactions

  • 14/09/2016 à 16:50
    Kricri
    alerter
    Je suis très concernée en autre par ce dernier article. Je vois que tous les médicaments pour les personnes de plus de 60 ans passent régulièrement à la trappe Comme les veinotoniques et ceux traitant l'arthrose, c'est pourtant ceux dont nous avons le plus besoin. Et pourtant, les cotisations augmentent des que nous quittons la vie "active". Cherchez l'erreur .....
  • 31/03/2017 à 22:35
    Mikaelle87
    alerter
    Ce projet doit être annulé. Les patients âgés de plus de soixante ans méritent d'être soignés pour une arthrose des genoux précoce à la suite d'un accident , par l'injection d'acide hyaluronique, au moins une fois par an. Ce traitement est vraiment très efficace. Il n'entraîne pratiquement aucun effet secondaire, est très bien toléré et participe à une meilleure qualité de vie pour les patients qui reprennent rapidement une activité physique bénéfique pour leur état de santé. Pourquoi le retirer de la prise en charge -déjà partielle- par la sécurité sociale et les mutuelles? Quel traitement de substitution pouvons-nous envisager autre que celui de la chirurgie orthopédique, entraînant des coûts élevés et des suites invalidantes dans de nombreux cas ? Je ne suis vraiment pas d'accord! Les malades d'arthrose des genoux méritent mieux. Ils ont cotisé pendant près de ...cinquante ans. Remplacer les soins hospitaliers externes par une intervention chirurgicale dont l'efficacité, à long terme, est discutable est une prise de risques. Certains arthrosiques opérés se voient privés d'autonomie à la marche. Il ne s'agit pas d'une chirurgie réparatrice. Le coût engendré par la pose d'une prothèse de genou est très élevé comparé à celui d'une injection d'acide hyaluronique. A long terme, la supplémentation en viscoélasticité a le mérite de préserver et de conserver l'articulation défaillante, sans vouloir à tout prix la remplacer par une autre, artificielle et complexe, nécessitant la mise en oeuvre d'un suivi médical contraignant... parfois une ré-intervention lorsque la prothèse ne"tient pas". Restaurer, ne pas briser, quel que soit le domaine concerné, une utopie vers le "meilleur des mondes" ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...