02/09/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
économique, santé, syndicats, domicile DR

L'intersyndicale réunissant les représentants de prestataires à domicile et de pharmaciens engagés dans le maintien à domicile (Fédération des PSAD, SNADOM, UNPDM, UPSADI) ont été reçus ce vendredi 2 septembre par les cabinets des ministères de la Santé et de l'Economie et des Finances. Il s'agissait d'évoquer le projet de baisse du tarif de remboursement de plus de 250 produits ou prestations dans le domaine de l'autosurveillance glycémique, l'apnée du sommeil, la nutrition orale, la nutrition entérale, la stomie ou encore les troubles de la continence. Ce projet correspond à un avis du Comité économique des produits de santé (CEPS) publié au Journal officiel le 5 août.

Les syndicats indiquent dans un communiqué avoir « bénéficié d'une écoute de qualité de la part de ses interlocuteurs mais aucune solution concrète n'a été proposée pendant la réunion» . La poursuite des négociations avec les cabinets ministériels a été toutefois actée. L'intersyndicale relève qu'elle a été « assurée qu'aucune recherche de solutions ne serait faite sans qu'elle n'y soit associée et que ses propres pistes visant à assurer une meilleure efficience du système de santé seraient étudiées avec attention par les ministères» .

En conséquence, les syndicats du domicile demandent à leur adhérents de poursuivre la mobilisation contre l'avis de projet du CEPS.






Les dernières réactions

  • 04/09/2016 à 20:24
    Reality
    alerter
    Et dans le même temps Mme la ministre de la santé déclare que les français auront de moins en moins à payer sur leurs frais de santé alors qu'elle avait l'invitée du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI .....
    Alors dans quelles poches pense t'elle trouver de quoi régler la baisse ?
    Les labo ou les officinaux ???
    Qui se laisse tondre ,mener à l'abbatoir sans broncher ??
  • 06/09/2016 à 14:34
    *141
    alerter
    Ce sera les vieux,dont le dernier contact regulier avec les soins ,le professionnel de proximité, va etre asphyxié economiquement pour couper la perf'.Une profession qui prolonge la vie de ceux qui coutent cher,il faut reduire sa nuisance pour equilibrer les comptes, n'est ce pas.Donc, grande courtoisie dans les banalités au ministere,mais sans propositions concretes bien evidemment.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...