30/08/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
santé, domicile, dispositifs médicaux DR

Les pharmaciens et prestataires au domicile ont exprimés leur opposition au projet de baisses de tarifs de remboursement de dispositifs médicaux inscrits à la LPPR lors d’une journée d’actions ce mardi 30 août et par le biais d’une intersyndicale (Fédération des PSAD, Snadom, UPSADI, UNPDM).

Les représentants des pharmaciens et des prestataires à domicile dénoncent le manque de concertation qui a entouré ce projet de baisse de tarifs. Celui-ci a donné lieu à un avis du Comité économique des produits de santé (CEPS) paru au Journal officiel début août.

« Il s’agit d’un rectificatif sur l’objectif national des dépenses d’assurance-maladie (ONDAM) 2016 que le CEPS a été chargé d’appliquer. Jusqu’ici, nos relations avec le CEPS sont régies par un accord-cadre et cela se passe habituellement dans la concertation », indique Fabrice Camaioni, membre du bureau de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et président de l’Union nationale des prestataires de dispositifs médicaux (UNPDM).

L’intersyndicale s’est rendue ce mardi dans l’après-midi devant le ministère de l’Economie et a été reçue au CEPS dans la matinée. Elle doit l’être vendredi 2 septembre au ministère de la Santé pour exposer la problématique.






Les dernières réactions

  • 30/08/2016 à 20:13
    cricri 93
    alerter
    Faut faire des économies pour pouvoir augmenter la renumération des médecins non ???
  • 31/08/2016 à 07:39
    ppp
    alerter
    On a créé des prestataires hors monopole, maintenant on les ruine, c'est toute la logique technocratique.
  • 31/08/2016 à 09:57
    ouf
    alerter
    je connais des professionnels de santé qui ne font pas gréve , pas de pétition ...
    et à qui on augmente la rémunération !

    comment font ils ?
  • 31/08/2016 à 11:22
    canard déchainé
    alerter
    quand on accepte des produits à marge zéro ! c'est qu'il reste de la marge , sans compter les baisses des prix de 5/6 sur la majorité des medicaments , , jamais vu des négociations aussi fructueuses pour dégager de la marge pour augmenter les médecins ! merci à ceux qui ont voté pour les super syndicats et qui revotent en gémissants de plaisirs ! et à ceux qui préconisent une politique afin de nettoyer les soi disant petites pharmacies; leur capital sont entrain de fondre au soleil caniculaire , quand au gouvernement , en ce faisant , a de ce fait entrainé des licenciements, dans plusieurs secteurs de la santé , labo , grossistes , pharmacies , sous traitance , un travailleur cotise , un nouveau chomeur coute. Mr hollande devrait revoir la copie de ses ministres ; avant ! car le nombre de chomeurs va grimper grace au secteur de santé

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...