29/08/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
santé, domicile, dispositifs médicaux, république, président DR

Les syndicats des prestataires de santé à domicile (PSAD) ont lancé une pétition ce lundi 29 août pour dénoncer le projet de baisse de tarifs de remboursement de dispositifs médicaux nécessaires au maintien à domicile inscrits à la LPPR (liste des produits et prestations remboursables). Ces baisses de prix sont évaluées à près de 200 millions d’euros en année pleine, indiquent les syndicats dans un communiqué et touchent différentes classes de produits allant de l’autosurveillance glycémique à la nutrition orale et entérale en passant par l’apnée du sommeil.

Les pharmaciens d'officine participent à cette mobilisation par le biais de l'Union nationale des prestataires de dispositifs médicaux (UNPDM), à laquelle adhère la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et qui porte des revendications similaires.

La fédération des PSAD, qui regroupe les deux syndicats de prestataires à domicile Synalam et Synapsad, s’était déjà insurgée cet été contre la publication de l’avis du Comité économique des produits de santé (CEPS) concernant ces baisses de prix. « Le CEPS propose des économies 5 à 6 fois supérieures à ce qui est habituellement négocié et qui vient s’ajouter aux baisses déjà en cours », indiquent les syndicats des PSAD.

La pétition lancée ce jour doit permettre de sensibiliser le président de la République sur les difficultés engendrées par ces baisses de prix sur la santé à domicile. « C’est tout un secteur d’activité, pourtant fortement créateur d’emplois qualifiés et non délocalisable qui serait ainsi asphyxié. Pire, c’est l’avenir de la prise en charge à domicile des patients qui est remis en cause », plaident les syndicats.

Ceux-ci reconnaissent la nécessité de faire des économies mais demandent que « les efforts soient proportionnés, soutenables et ne mettent pas en péril les acteurs en place ».

 






Les dernières réactions

  • 05/09/2016 à 13:20
    JEAN-PIERRE BACCHIERI
    alerter
    je partage totalement le contenu de cette pétition en regrettant vivement que les décisions irresponsables du CEPS n'aient pas été anticipées de longue date.

    Cordialement.

    JP BACCHIERI / GIRC

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...