22/08/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
édecins, convention, signature assurance maladie acte consultation dr

Après cinq mois de négociation, trois syndicats de médecins libéraux sur cinq devront parapher la nouvelle convention médicale pour cinq ans : le syndicat de médecins généralistes (MG France), l’union syndicale Le Bloc regroupant les médecins spécialistes des plateaux techniques et la Fédération des médecins de France (FMF). Cette dernière a laissé planer le suspens jusqu’au vote de ses adhérents lors d’une assemblée générale extraordinaire le dimanche 21 août.

Dans un communiqué publié sur son site le 21 août, la FMF indique que cette signature est « une signature de combat ». « Elle n’est ni une signature de soumission, ni une signature de résignation. Cette convention ne répond pas au besoin d’une réforme structurelle du système de santé, nécessaire à la sauvegarde et à l’attractivité de l’exercice de la médecine libérale », prévient la FMF.

« C’est un oui tout à fait à contrecœur. J'avais proposé de voter cette convention car je considérais qu'une gauche aux abois en mal de réélection serait de toute façon plus généreuse qu'une droite fraîchement réélue », a déclaré Jean-Paul Hamon, président de la FMF sur France Info, dimanche 21 août.

Peu importe, l’Assurance maladie considère que « les conditions requises pour l’adoption de la convention sont désormais remplies avec plus de 30 % des voix acquises dans chacun des deux collèges généralises et spécialistes ». Sans attendre les réponses des assemblées générales des deux autres syndicats, la CSMF et le SML, l’Assurance maladie a avancé la séance de signature officielle au 25 août au lieu du vendredi 26 août.

La nouvelle convention médicale prévoit une enveloppe globale de revalorisation des médecins libéraux de 1,3 millard en dépenses remboursables. Il a été notamment acté la majoration de la consultation des médecins traitants de 2 euros, la portant à 25 euros à compter du 1er mai 2017. 






Les dernières réactions

  • 22/08/2016 à 15:37
    BREZHONEG
    alerter
    Heureusement que ceux qui parlent en notre nom et sont en contact avec Ministere et Secu,ne liront pas le texte ci dessus.Ils mesureraient alors l'ecart entre ce qu'obtiennent les medecins et ce qui est accordé a la Pharmacie. 50 000 euros pour exercice en desert medical,par exemple.Le desert pharmaceutique n'etant pas lui,un probleme.Sauf pour le medecin du dit desert, qui verra ses prescriptions souvent non suivies d'une delivrance officinale.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...