22/07/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Position de Philippe Gaertner sur la clause de conscience des pharmaciens DR

Philippe Gaertner, interrogé jeudi 21 juillet au sujet de la polémique sur une éventuelle clause de conscience accordée aux pharmaciens, s'est exprimé sur ce sujet à titre personnel et non en tant que président du syndicat FSPF.

« On a assisté à une tempête dans un verre d'eau », a-t-il déclaré en entrée en matière et de s'expliquer : « Il s'agit plus d'une incompréhension et d'un manque de communication entre les différentes personnes qui sont intervenues ». 

Et de saluer la décision de l'Ordre des pharmaciens de ne pas maintenir le texte en l'état pour apaiser le climat. Il se dit persuadé que « ceux qui ont fait ces propositions n'avaient pas en tête de remettre en cause, ni la contraception, ni la pilule du lendemain ». Il insiste sur la nécessité de rétablir la confiance entre les Français et les pharmaciens.

Sur le fond du débat, il estime cette clause inutile actuellement que ce soit pour le sujet de la fin de vie, l'IVG ou la pilule du lendemain. « Aucun médicament n'a une AMM dans l'indication fin de vie et, si je devais détecter un détournement de l'usage de l'AMM, je considère avoir tous les droits de ne pas dispenser grâce à la réglementation existante », précise-t-il, ajoutant : « Si les choses devaient évoluer, je n'hésiterai pas à me reposer la question ».

Quant à l'IVG ou la pilule du lendemain, il pointe « le non parallélisme des formes entre un médecin amené à pratiquer lui-même une IVG (situation qui peut justifier une clause de conscience) et un pharmacien qui lui ne fait que dispenser sans pratiquer ».

« Cette situation, pour les pouvoirs publics, ne relèvent pas d'une clause de conscience, le pharmacien étant détenteur d'un monopole, il ne peut s'arroger le droit de ne pas mettre à disposition des médicaments », estime Philippe Gaertner.






Les dernières réactions

  • 22/07/2016 à 10:09
    CTPC
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 22/07/2016 à 10:09
    ppp
    alerter
    Pourquoi avoir voulu instituer une clause de conscience ?
    J'ai du mal a comprendre, même pour un pharmacien hospitalier vis a vis de la fin de vie, je trouve cela curieux.
    Enfin c'est terminé et c'est très bien.
  • 22/07/2016 à 10:59
    phiphi13
    alerter
    ça me parait parfait comme point de vue personnel et ça rejoint mes idées (personnelles). Tout cela reste à titre personnel evidemment. :-)
  • 23/07/2016 à 08:14
    coco
    alerter
    je suis opposé à cette clause, cependant, je trouve totalement injustifié le procès d'intention fait à l'ORDRE.... n'a t on plus le droit à la parole dans ce foutu pays ?
    bon ce n'est que partie remise à mon avis...
  • 25/07/2016 à 08:27
    rab74
    alerter
    première fois où je suis d'accord avec M GAERTNER! quant à avoir le culot de suggérer que c'était pour mieux encadrer la fin de vie, là, fallait oser: l'euthanasie ne nous concerne pas: nous n'avons effectivement aucun médoc dans cette indication, nous ne préparons pas les cocktails lytiques et je dois ajouter qu'en 25 ans de comptoir, je n'ai jamais été sollicitée, même de manière détournée, à ce sujet. Soulever la question était très sain, la justifier de cette manière, beaucoup moins. Allez, on rigole un peu: la seule euthanasie pour laquelle nous avons été consultés était celle ....d'un furet hors d'âge, et nous avons eu très envie de na pas évoquer la clause de conscience que nous n'avions pas!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...