21/06/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Pharmaciens, système de santé, traitements, prix, tarifs médecins, hôpital Dr

Le prix des médicaments innovants menace-t-il l’accès aux soins ? Pour le Collectif interassociatif sur la santé (CISS), la réponse est oui. Tout comme la pétition des 110 cancérologues ou récemment la campagne de Médecins du Monde, l’organisation veut tirer la sonnette d’alarme « pour que les prix des médicaments ne sapent pas les fondements de notre système de santé, garant de l’accès de chacun aux traitements les mieux adaptés ».

L'objectif du CISS « n'est pas de jeter l'opprobre sur l'industrie du médicament, mais plutôt de comprendre les ressorts, trop souvent opaques, de l'envolée des prix qui semble ne plus connaître de limites », a indiqué Christian Saout, secrétaire général délégué lors d’une conférence de presse le 20 juin.

« Il existe aujourd’hui des marges de manœuvre tant dans le mécanisme de fixation des prix des médicaments que dans l’organisation. Il faut utiliser tous les outils prix, y compris ceux qui ne sont pas utilisés comme les licences obligatoires, les prix administrés ou encore les remises », ajoute-t-il.

Le collectif propose par exemple que le mécanisme de fixation des tarifs ne soit plus basé sur la « seule valeur thérapeutique », mais intègre le critère du coût (recherche, développement, production...) aujourd'hui non pris en compte ou encore la dimension d’intérêt de santé publique. Il propose aussi de mettre l’accent sur la pertinence des soins via la maitrise médicalisée, la formation médicale ou encore les accords de bon usage à l’hôpital.

A quelques mois des élections présidentielles, le CISS veut faire de ce thème l’un des enjeux majeurs de la campagne et demande aux candidats de se positionner sur le sujet.






Les dernières réactions

  • 21/06/2016 à 11:00
    *141
    alerter
    ce n'est pas le prix des medicaments qui "sape les fondements du "systeme",, c'est le systeme qui cherche a survivre sans jamais rien reformer de son coté, et qui gene la recherche. Ne chercher les reformes que du coté du medicament n'est pasjustifié .Le budget medicaments ne represente que 7.5% du budget total du "systeme social d'assurance santé" ,et les nouveaux medicaments arrivants, 1% de ce buget, c'est a dire 0.075% . SEPT DIX MILLIEMMES !!! Alors exigeons que les efforts d'imagination soient aussi tournés vers la grosse usine a gaz agonisante ,et ceux qui vivent (tres bien) de cet etat

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...