16/06/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmaciens, pharmacie, officine, manifeste, réseau métier, gouvernement USPO Dr

A l’exception de l’UNPF excusée, les représentants de la FSPF, de l’Ordre des pharmaciens, des groupements et des étudiants ont répondu à l’appel au rassemblement lancé par l’USPO.

Ils étaient donc tous présents le mercredi 15 juin dans les locaux de ce syndicat, pour définir une stratégie permettant à la profession de se faire entendre auprès d’une ministre de la Santé jusqu’ici « indifférente » à ses revendications sur les évolutions du métier, du réseau et de la rémunération.

« L’objectif de notre action est de faire prendre conscience à Marisol Touraine de l’urgence de la situation et de l’absence de perspectives face à une dégradation économique qui s’accélère », explique Gilles Bonnefond, président de l’USPO.

A l’issue de cette réunion, il a été décidé d’adresser dans les prochains jours un manifeste commun sur les réformes vitales à conduire, non seulement au président de la République, au Premier ministre et à la ministre de la Santé, mais aussi à l’ensemble des politiques (députés, sénateurs, maires).

Par ailleurs, « nous allons préparer un plan d’actions qui sera progressif jusqu’en septembre si rien ne devait bouger », annonce Gilles Bonnefond, prêt, s’il le faut, à engager un rapport de force avec le gouvernement.






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 16/06/2016 à 18:07
    BREZHONEG
    alerter
    esperons que ce ne sera pas pour la enieme fois le defilé en blouse blanche avec eosine dans le bassin de la Prefecture......
  • 16/06/2016 à 18:53
    boss
    alerter
    prépare.... on aura ramassé les cadavres d'ici la...
  • 17/06/2016 à 07:16
    ppp
    alerter
    Assez de parlotte de l'action.
  • 17/06/2016 à 12:24
    Realit
    alerter
    L'espérance c'est gratuit
  • 19/06/2016 à 23:00
    Saulaie
    alerter
    Si déjà, la profession organisait un soutien financier aux collègues contraints à une fermeture sèche parce qu'ayant osé assurer un service de santé dans une zone urbaine dite prioritaire ou une campagne en déshérance... quand l'obligation de répartition territoriale ou l'insuffisance de trésorerie les oblige à crever sur place. Il suffirait d'une obligation au regroupement ou d'un supplément solidarité sur la cotisation à l'ordre des groupes industriels. On a bien financé le DP seuls, on peut financer cet aide pour assurer au moins 50 000€ contre une fermeture sèche, non?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...