13/06/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacie, publicité, flyer, cadeaux, communication, enseigne

« S’interdire de communiquer, c’est se mettre en danger. A trop vouloir renier la réalité ou se protéger, la profession risque l’uberisation et donc l’affaiblissement du réseau et de son maillage », affirme la chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies Federgy, dans un communiqué diffusé ce lundi 13 juin.
 
« Flyers, cadeaux, cartes de fidélité, animation et modes de paiement, la communication doit désormais faire partie du quotidien du pharmacien. Au service des besoins de santé de toute la population, ces outils doivent être autorisés à l’intérieur comme à l’extérieur de l’officine. Loin de fragiliser notre réseau, cela va le dynamiser, le fortifier », affirme l'organisation de groupements, alors que l’Ordre des pharmaciens doit rendre publiques dans les prochaines semaines des pistes d’évolution relatives à la communication des pharmacies.

« Le pharmacien ne pourra pas s’engager dans cette voie seul. Les groupements et enseignes de pharmacies sont à même de fournir tous les outils mutualisés, et notamment de communication qui sont, et seront nécessaires au pharmacien de demain », plaide Federgy.

Pour la chambre syndicale des groupements et enseignes, l’officinal doit faire savoir ce qu’il fait (missions d’accompagnement et de prévention, services) et ce qui le différencie de ses concurrents (parapharmacies, grande distribution, etc.). 






Les dernières réactions

  • 13/06/2016 à 19:59
    brucine
    alerter
    Contradiction in terms.

    Ce que réclame au moins une partie de ces groupements, ce n'est pas tant se démarquer de la vente hors officines physiques ou on line que des réseaux concurrents et des pharmacies qui soit n'émargent à aucun, soit se contentent de souscrire à un groupement d'achat sans pour autant vouloir en embrasser la comedia dell'arte: et on comprend qu'une telle démarche continue à être visée par le Code de la Santé Publique tant qu'il existera en l'état, d'autant que, le précédent a existé avant guerre, on peut se demander (les opérations promotionnelles sur la para existent déjà partout) si les clients seraient récompensés en proportion de leur consommation, y compris de médicaments.
  • 14/06/2016 à 07:29
    rab74
    alerter
    allez, soyons l'avocat du diable: qu'est ce qui nous interdit d'offrir une consultation diététique appliquée à sa pathologie à un patient fidèle? et de le faire savoir? ce n'est pas contraire à l'éthique, puisque ça améliore sa prise en charge sans rien lui coûter, et ça ne discrimine pas les collègues (concurrents?) puisqu'aucune comparaison n'est établie avec eux....un exemple parmi d'autres possibles.
  • 14/06/2016 à 08:41
    Pharmago
    alerter
    Ils veulent faire de la pub , communiquer , faire des promos , des remises ............j ai la solution : ils ouvrent une para !
  • 14/06/2016 à 09:05
    a-T-ré
    alerter
    brucine, t'es pas sotte mais tu nous gonfles avec ton verbiage d'enarque ; ta position aurait pu être résumée ainsi : " les groupements en profitent pour tirer la couverture à eux".
    à part cela, il est logique que les groupements mettent le pied dans la porte avec les exemples d'actions proposées ici.
    Il ne faut pas se faire d'illusions. Après une bataille entre les groupements, où les forts mangeront les faibles, la concurrence sera réduite à peu de chose et ils pourront se concerter pour mener des actions de lobbying qui sont les seules capables de redresser la situation désastreuse dans laquelle on s'enfonce.
    Dans l'intervalle, nul doute que le statut du titulaire passera d'indépendant à franchisé.
  • 14/06/2016 à 10:44
    jokari1
    alerter
    je suis totalement opposé à la pub pour les officine.
    Cout astrostratosphérique de la pub sur google déja...
  • 14/06/2016 à 10:52
    jokari1
    alerter
    Résistons laissons se décanter tout ça et l'histoire se fera en notre faveur , il n'y a qu'a voir ce qui s'est passé pour les sites de poker en ligne ou les taxis...
    Après l'histoire... c'est déjà du passé.
  • 14/06/2016 à 10:58
    Docteur Muller
    alerter
    Vous vous prenez pour des Leclerc ne vous étonnez pas que Leclerc veut se prendre pour un pharmacien....
  • 14/06/2016 à 11:43
    jokari1
    alerter
    j'ai rien compris au débat , car pour moi c'est très clair: ouverture de la pub = ouverture du monopole= perte du monopole.
  • 14/06/2016 à 12:12
    marco
    alerter
    @jokari1 il faut esperer qu il ne se passera pas la meme chose pour nous que pour les taxis!!!
  • 14/06/2016 à 12:37
    jokari1
    alerter
    je crois que les taxis ont obtenus plus ou moins gain de cause après ils se sont fait dégommés médiatiquement... ceci dit nous sommes aussi en train d’être totalement "délavés" par les médiats mais surtout par le pseudo phénomène de l'ubérisation: IL FAUT GARDER A L ESPRIT QUE L UBERISATION EST UN CONCEPT ECONOMIQUE LOIN TRES LOIN DE LA REALITE MOYENNE DU QUOTIDIEN.
  • 14/06/2016 à 12:47
    jokari1
    alerter
    Ubérisé ne doit pas vouloir dire phagocyté. Les pharmaciens s'adapte déja massivement au changement.
    pour mon officine j' ai choisi la solution PHARMANITY la plus saine pour le moment.
  • 14/06/2016 à 12:47
    jokari1
    alerter
    s' adaptent
  • 14/06/2016 à 15:48
    ppp
    alerter
    J'ai la certitude, qu'accorder la PUB aux groupements, c'est à terme perdre notre liberté, par l'obligation de rentrer dans un groupement, ce qui est le but (légitime, et égoïste) de Federgy.
  • 14/06/2016 à 18:03
    jokari1
    alerter
    la pub n'est pas viable pour le groupement lui meme...
  • 14/06/2016 à 20:09
    rab74
    alerter
    c'est sympa d'être puristes mais....vous n'en avez pas marre de vous faire piquer des patients sur leur lit d'hopital par des grosses boites de MAD qui elles ont le droit de communiquer, de déposer des documents dans les services, etc etc? vous préférez récupérer les boites de couches que vous n'avez pas vendues après le décès de vos patients ou leur placement en institut, passer le soir chez le patient sous oxy mettre un humidificateur en urgence que la grosse boite a oublié et que vous ne pourrez pas facturer? je pense qu'il faut avoir conscience que les choses évoluent, qu'on n'apparait plus comme les incontournables du soin à domicile et du conseil en général, et que par conséquent, il va falloir évoluer dans notre "faire savoir"...en en définissant les termes et les limites avec précision, afin de ne pas être à la merci du premier inspecteur de mauvais poil ou de mauvaise foi qui passe, tout en défendant votre job avec conviction et honnêteté!toutes les "pubs" ne sont pas mensongères.
  • 14/06/2016 à 20:22
    rab74
    alerter
    et je vais en remettre une couche: dans la mesure où les labos ont maintenant le droit de pub pour des médicaments avec AMM, il me semble que le monopole en tant que tel est bien atteint! ça fait mal mais il va falloir s'adapter....Où les cliniques privées ont aussi un droit de pub, où les labos essaient de plus en plus de nous contourner (qui n'a pas vu l'offre d'un certain labo pour son lecteur de glycémie sans prélèvement sanguin?)car pour eux nous ne sommes même plus des acteurs de pénétration d'un marché hélas trop juteux...rejoindre la pétition pour la baisse du prix des médicaments(trop) chers, et exiger le paiement avec cotation à l'acte de nos services que nous ne pourrons bientôt plus rendre vu la chute régulière de nos marges, cotation à réviser tous les 2 ans par ex, et pas tous les 20ans...ce serait peut-être plus éthique que la pub, mais bien plus difficile à mettre en place vu le manque de cohésion de nos syndicats!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...