10/06/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Alors que les dépenses de santé ne cessent de croître avec le vieillissement de la population, une étude publiée mardi 7 juin par l’IRDES (Institut de recherche et de documentation en économie de la santé) révèle que la notion de fragilité de la personne âgée est un des déterminants de santé à prendre en compte dans les dépenses individuelles.

Jusqu’à présent, « une partie de l’augmentation des dépenses de santé était souvent attribuée à un effet mécanique de l’âge » sans prendre en compte dans les analyses multidimensionnelles la notion de fragilité, qui « consiste en une diminution de la résistance de la personne face au stress augmentant ainsi sa vulnérabilité et l’exposant à des risques d’accidents comme les chutes ». « Cet effet ne masque-t-il pas des situations individuelles différentes ? La fragilité peut elle révéler ces différences ? »,  s’interroge l’IRDES.

En prenant l’hypothèse de la fragilité, l’organisme conclut qu’en 2012, le montant moyen des dépenses de santé des personnes âgées de 65 ans et plus, qui est de 2600 euros par personne, augmente avec le niveau de fragilité.

L’IRDES estime que ce critère apporte une information supplémentaire aux mesures standard du besoin de soins des personnes âgées.









Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...