08/06/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
PLFSS, ONDAM, Sécurité sociale © Rino

La Commission des comptes de la sécurité sociale a confirmé le 7 juin 2016 la réduction du déficit du régime général en 2015 (- 6,8 milliards d’euros).

Le solde consolidé du régime général de la sécurité sociale et du fonds de solidarité vieillesse s’est en effet réduit à - 10,8 milliards d’euros en 2015. Ce résultat correspond à une amélioration de 2,4 milliards d’euros par rapport à 2014.
Le déficit a ainsi été divisé par deux par rapport au niveau atteint en 2011 (20,9 milliards d’euros).

Le déficit de la branche maladie diminue en 2015 pour la deuxième année consécutive. L’ONDAM (objectif national des dépenses d’Assurance maladie) a été respecté en 2015 : la progression des dépenses a ainsi été limitée à 2 %.


Nouveau recul en 2016

En 2016, le déficit du régime général serait à nouveau en recul de 1,6 milliard d’euros, pour s’établir à 5,2 milliards. Pour la branche maladie, la prévision de déficit pour 2016 est également revue à la baisse de plus de 1 milliard d’euros par rapport au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) initial. En diminution de 40 % par rapport à 2011, il s’agirait alors du niveau de déficit le plus bas depuis 2008. Le comité d’alerte a d’ailleurs confirmé en mai dernier que l’ONDAM fixé pour l’année en cours en progression de 1,75 %, devrait pouvoir être respecté.

En pleine période de négociation conventionnelle, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) n’a pas raté l'occasion de commenter ces chiffres et de faire passer ses messages : « Cette performance est à mettre surtout au crédit de la médecine de ville qui, contrairement à ce que dit le ministère, n’a pas sur-exécuté le sous ONDAM de ville de 240 millions d’euros mais l’a sous-exécuté de 460 millions, puisqu’il faut prendre en compte les 700 millions qu’a coûté Sovaldi et qui ont été transférés des dépenses de l’hôpital vers la ville (…) ». A bon entendeur...





Les dernières réactions

  • 08/06/2016 à 12:11
    *141
    alerter
    Bien evidemment, la diminution de la durée de la vie qui s'est produite pour la 1ere fois depuis des lustres, n'est pas du tout evoquée.Comme dit l'Ordre,"la deliquescence du reseau ne semble pas avoir de consequences". Ouaf!ouaf! Et les medecins generalistes qui disparaissent, pas de consequences non plus? nON? NON, LA BAISSE du deficit ,c'est du a la competence des rationneurs qui "maitrisent" !!! ah mais!

    * 20% de ce qu'on coute a la Secu au cours d'une vie est
    dépénsé lors des 18 derniers mois. Suffit de raccourcir les 18 derniers mois,quoi...et tout le monde est content.
  • 08/06/2016 à 13:44
    Reality
    alerter
    Bien sûr les politique ne disent que ce qu'ils ont envi de mettre en exergue ! Travaillez plus ,gagnez moins et vivez moins longtemps : telle est la solution mais eux ils savent se gaver et se protéger !!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...