16/05/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacien, préparateur, sondage, apprentis, apprentissage charte formation Dr

La formation des préparateurs est-elle adaptée aux mutations du métier ? Pour le syndicat des pharmaciens du Haut-Rhin (SPHR) affilié à la FSPF, la réponse est non.

Dans une lettre ouverte envoyée aux institutionnels (ministres de la Santé et de l’Education nationale, recteur, directeur d’ARS, directeurs de CFA…) et aux syndicats professionnels, il considère que face aux nouveaux enjeux de santé (maintien à domicile, accompagnement des personnes âgées, amélioration de l’observance…), « les référentiels datant de 1997 ne sont pas ou peu adaptés à la réalité du comptoir ».

« Des matières type botanique ou mycologie doivent être mises en retrait au profit des connaissances fondamentales de pathologie, de pharmacologie et d’analyse pharmaceutique de l’ordonnance », écrit le SPHR.

Afin d’y remédier, le syndicat, qui a pris le pouls du terrain via un sondage en février et une réunion en avril, estime « qu’une troisième année adaptée à la délivrance officinale et aux conseils pharmaceutiques est nécessaire ».

Par ailleurs, cette formation supplémentaire devra également être accompagnée d’une évolution législative « pour que le diplôme soit reconnu bac + 2 ou bac + 3 et non simplement au niveau bac ».

Quant aux préparateurs déjà diplômés, le syndicat propose l’ouverture d’autres diplômes universitaires (DU) pour leur redonner plus de perspectives d’évolution de carrière.

Enfin, le syndicat souhaite aussi l’engagement des maitres d’apprentissage sur une charte de formation « afin de donner tous les moyens de réussite aux apprentis ».






Les dernières réactions

  • 16/05/2016 à 13:21
    Préparateur en colère
    alerter
    Depuis le temps que beaucoup le disent, il serait temps de faire enfin quelque chose de concret.
    Même si un préparateur n'a pas les responsabilités d'un pharmacien, l'exercice de ces deux métiers est quasi identique. Relever le diplôme officinal au niveau Licence serait un minimum, mais il faudrait aussi relever le diplôme hospitalier. Un Master ?
    Les salaires seront alors à revaloriser, ce à quoi les syndicats employeurs se refuseront inévitablement. Déjà que le point stagne quasiment depuis plusieurs années, il est donc inutile de rêver...
    Sans compter qu'on ne sait pas ce qu'il adviendrait des diplômes antérieurs à une telle réforme.
    J'exerce depuis 10 ans, et un jeune diplômé sans expérience serait mieux reconnu : ce serait une injustice !

    Préparateurs, si vous voulez changer les choses, agissez ! Fédérons-nous, et peut-être que nous ferons bouger les lignes...
  • 16/05/2016 à 18:52
    pharmacien en colère
    alerter
    Vous exercez depuis dix ans mais le jeune diplômé à trimé dur pendant 6/7 ans avec en plus pour certains comme moi une expérience de 5 ans au moment du diplôme car figurez vous que les études ne sont pas gratuites. plus la thèse à écrire plus les nuits de révisions...c'est du plus de 70h par semaine et pas de vacances d'été car il faut payer les études ...c'est un sacrifice, vous ne l'avez pas fait. Arrêtez de vous plaindre et dans ce cas inscrivez vous en fac de pharma! Et si vous voulez être reconnu, allez faire des formations, abonnez-vous, lisez, les clients ne font pas la différence entre un préparateur et un pharmacien, mais entre un bon et un mauvais conseil oui, alors la balle est dans votre camp, ne vous plaignez pas passez à l'action. Peut-être que là vous aurez mérité votre revalorisation.
  • 16/05/2016 à 20:26
    buzi
    alerter
    L'évolution semble incontournable avec égalisation pour les déjà diplômes il ne peut y avoir 2 niveauX de diplômes avec un bac pour les anciens diplômes et bac plus deux ou trois pour les nouveaux vu que ce n'était pas en place auparavant. Il ne peut y avoir un diplôme à deux vitesses ce n'est pas logique vu que cette évolution aurait dû être faite depuis bien longtemps. Le niveau 3 0u 2 doit être le même pour tous les diplômés. Ces niveaux correspondent à beaucoup de diplômes dans beaucoup d'entreprises qui sont dans d'autres secteurs que la pharmacie. BTS ou licence pro cela ira dans le s en d'une modernisation de la pharmacie. Certaines matières enseingnées sont devenues obsolètes.
  • 16/05/2016 à 22:06
    Momoprep
    alerter
    Pharmacie en colère vous avez mal interprété ce que préparateur en colère a écrit : ce qui serait injuste c'est qu'un jeune PREPARATEUR tout juste diplômé soit mieux considéré qu'un préparateur avec 10 ans d'expérience.
  • 16/05/2016 à 22:39
    Pharmfo
    alerter
    Pharmacien en colère, je pense que vous avez mal compris également, je suis d'accord avec Momoprep.

    Sinon pour préparateur en colère, je fais parti de ceux qui essaient de faire évoluer le diplome de préparateur, cependant quand on a à faire pour notre profession au ministère du travail, ministère de la santé, ministère de l'éducation et que chacun de ces ministères se renvoient la balle et qu'au bout de 5 ans il faut tout recommencer (car nouvelles élections présidentielles) ça devient très compliqué. Vous voulez faire bouger les choses? Ne parlez plus et agissez au sein d'un syndicat en étant militant (je vous conseille FO, naturellement je prêche pour ma paroisse et surtout nous sommes les seules qui sont tous en activité en tant que préparateur ou pharmacien salarié). Contactez moi ou contactez le siège FO et agissez.

    PS : j'étais comme vous il y a 5 ans et j'ai cherché à comprendre pourquoi les choses évoluent si lentement et je peux vous dire que les syndicats de salariés, surtout FO, trimons comme des malades pour faire avancer tout ça. Nous sommes d'ailleurs le seul syndicat à avoir été reçu par Marisol Touraine il y a quelques semaines, en espérant que cela nous donne un coup de pouce...
  • 17/05/2016 à 07:40
    CLARHAUT
    alerter
    C'est ce que disent FO Pharmacie et la CPNEFP depuis de nombreuses années...
    La FSPF s'est prononcée récemment en faveur d'un diplôme au niveau licence.
    Il manque la volonté politique des ministères de tutelle pour matérialiser le tout !
  • 17/05/2016 à 07:56
    ppp
    alerter
    Pensez vous vraiment qu'un BP formé sur deux ans, ait les mêmes compétences, qu'un préparateur à l'ancienne formé sur 5 ans CAP, MC, BP
    Le niveau a considérablement baissé.
    Il faut une année supplémentaire pour les mettre a niveau.
  • 17/05/2016 à 10:01
    Charles
    alerter
    l'heure est grave : des préparateurs feraient de l'analyse, "l'exercice de ces deux métiers est quasi identique"...dans vos officines.
    En RH, ceci se nomme glissement de tache souvent à l'origine d'un risque d'erreur. Continuer c'est fermer vos officines car où est la valeur ajoutée ?
  • 18/05/2016 à 21:10
    Prepar
    alerter
    Bonsoir,
    Bien sur,il ne s'agit pas de se substituer au pharmacien,un préparateur reste un préparateur.Il appartient à tout à chacun de se former avec ce qui est mis à notre disposition:revue professionnelle,DPC,CIF....Il se peut que parfois cela soit insuffisant.
    Pour le glissement de tâche, la plupart du temps, c'est la volonté de l'employeur....pour des raisons de coût .
  • 19/05/2016 à 10:59
    mimi en colere
    alerter
    les préparateurs sont des éternels jaloux de leur collègue assistant ce n'est pas nouveau
    ils pensent exercer le même métier et pourtant dès qu'il y a un cas à résoudre ils se retranchent derrière le pharmacien car ce n'est pas de leur responsabilité
    les préparateurs diplômés et expérimentés n'agissaient pas ainsi autrefois, c'était véritablement des collaborateurs
    ce n'est plus du tout le cas et je suis d'accord pour dire que les compétences ont bien baissé
    si vous voulez être reconnus il faudrait aussi vous remettre en question et essayer de compléter vos connaissances par du travail personnel
    ce n'est pas le tout d'aller aux formations ,encore fau til les assimiler
  • 19/05/2016 à 12:32
    Pharmfo
    alerter
    Pour mimi en colère : Les pharmaciens adjoints doivent avoir leur rôle de pharmacien et les préparateurs, celui de préparateur! Vous êtes peut-être tombé sur un préparateur "frustré" qui vous a fait ressentir ces sentiments.

    Connaissant énormément de préparateurs, 99% d'entres eux ont énormément de respect pour leurs collègues pharmaciens et connaissant pas mal de pharmaciens la quasi-totalité se sentent à leur place vis à vis de leurs collègues préparateurs. Défendant les salariés de l'officine (pharmaciens et préparateurs) je n'ai que rarement de problèmes comme vous le décrivez. La jalousie faisant partie de l'humain, vous n'empêcherez jamais quelques personnes d'être jaloux de son collègue ou de son ami et cela dans n'importe quel domaine!!
    Je parle également personnellement puisque je suis préparateur avec des passages dans pas mal de pharmacies, donc je sais ce qu'il en est sur le terrain.
    Enfin comme dans tout métiers vous trouverez des bons et des moins bons, des pharmaciens très mauvais et des pharmaciens très bons, des préparateurs très mauvais et des préparateurs très bons.
    Il faut apprendre à travailler et avancer ensemble au sein de la pharmacie au lieu de créer un individualisme déjà beaucoup trop présent dans notre société.
    Bonne continuation, en espérant avoir apaisé votre colère afin de rester optimiste sur l'avenir
  • 19/05/2016 à 14:06
    buzi
    alerter
    L'ouverture de nouveaux diplômes universitaires est positif pour la profession de préparateur (propose par le syndicat.)
  • 20/05/2016 à 10:28
    Prepar
    alerter
    Bonjour,
    Je suis d'accord avec buzi.
    Il y a 3 ans ,j'ai obtenu un DUT GEA option RH,certes, rien à voir avec la profession de préparateur en pharmacie et par la suite j'ai accepté un poste de comptable dans une association.
    Pour moi,l'obtention de ce diplôme ne m'a pas simplement ouvert d'autres portes mais m'a redonné confiance en moi.

    Bonne journée
  • 20/05/2016 à 20:36
    buzi
    alerter
    Bonjour ,un niveau de licence professionnelle pour le diplôme de préparateur en pharmacie est une bonne chose car il permet d'ouvrir des portes et donne confiance en soi. C'est un niveau pour beaucoup de professions ,donc intéressant. Je suis d'accord avec prépar alerter.
  • 30/05/2016 à 18:42
    safran
    alerter
    Je n'ai qu'une chose à dire: les pharmaciens au conseil et à la gestion médicale du patient car ils ont une formation médicale. Les préparateurs restent à la préparation des ordonnances comme dans les pays anglosaxons et tout est contrôlé par un pharmacien. Oublier la phytothérapie et la mycologie au moment où la population a un engouement pour les médecines alternatives serait suicidaire. Les magasins diététiques sont déjà prés puisque les pharmaciens sont incapables de donner des conseils aux patients de qualité par manque de formation. Il n'y a pas de cueilleur de champignons en Alsace!!!
    Les entretiens pharmaceutiques sont réservés aux pharmaciens car ils ont la compétence.
    Plus de pharmaciens au comptoir!
  • 30/05/2016 à 18:42
    safran
    alerter
    Je n'ai qu'une chose à dire: les pharmaciens au conseil et à la gestion médicale du patient car ils ont une formation médicale. Les préparateurs restent à la préparation des ordonnances comme dans les pays anglosaxons et tout est contrôlé par un pharmacien. Oublier la phytothérapie et la mycologie au moment où la population a un engouement pour les médecines alternatives serait suicidaire. Les magasins diététiques sont déjà prés puisque les pharmaciens sont incapables de donner des conseils aux patients de qualité par manque de formation. Il n'y a pas de cueilleur de champignons en Alsace!!!
    Les entretiens pharmaceutiques sont réservés aux pharmaciens car ils ont la compétence.
    Plus de pharmaciens au comptoir!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...