13/04/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmacien, médicaments, virage ambulatoire, prix, génériques, hôpital, ville Dr

Pour respecter les engagements de la France en matière de réduction des dépenses publiques, le programme de stabilité pour la France 2016-2019, présenté le 13 avril en Conseil des ministres, prévoit 3,8 milliards d’euros d’économies supplémentaires en 2016 dont 1 milliard d'euros sur les dépenses de santé et de protection sociale en 2016.

Pour 2017, ce montant est de 5 milliards d’euros dont 2 milliards concernent les administrations de santé et de sécurité sociale.

Le document de 120 pages précise que « ces mesures de redressement seront détaillées dans les lois financières à l'automne », en notant que le taux de progression de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (ONDAM), ramené à 1,75 % dans la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2016, serait maintenu jusqu'en 2019.

Par ailleurs, le gouvernement rappelle que la maîtrise des dépenses de santé s'appuie sur quatre axes : la mise en place du virage ambulatoire, une maitrise des dépenses hospitalières, la poursuite des efforts sur les prix des médicaments et la promotion des génériques, et l'amélioration de la pertinence et du bon usage des soins en ville et à l'hôpital.






Les dernières réactions

  • 13/04/2016 à 19:19
    *141
    alerter
    tout le monde aux abris !!!!
  • 14/04/2016 à 15:04
    coco
    alerter
    quelle bande de nazes! on est déjà en train de crever avec leurs baisses de prix déjà décidées... c'est qui qui dirige ? Hollande ou MACRON ? je sens monter une exaspération incontrôlable....on va tous finir la nuit debout devant chez MACRON pour lui dire deux mots doux....
  • 14/04/2016 à 15:32
    ppp
    alerter
    Il faut bien financer les cadeaux à tous ceux qui ne foutent rien. Et qui sont en pleine forme pour rester debout la nuit.
  • 14/04/2016 à 16:18
    *141
    alerter
    moi, je vais etre debout toute la nuit....car je suis de garde ;o)
  • 14/04/2016 à 18:40
    mcm
    alerter
    Ce qui est dingue, c'est qu'ils ne nous achèvent même pas proprement....ils nous laissent mourir à petit feu...c'est pervers
  • 15/04/2016 à 09:51
    Realit
    alerter
    Profession apathique ,le gouvernement cherche de l'argent de tous côtés ,tant qu'on ne bouge pas ils nous tapent dessus. Logique ,à quoi bon payer des cotisations ordre et syndicats....On va tous passer a la trappe !
  • 15/04/2016 à 17:32
    BREZHONEG
    alerter
    nous allons avoir l'honneur de financer les 2 nouvelles Agences.....et leurs occupants.
  • 20/04/2016 à 18:49
    Ath
    alerter
    Si c'est pour dépenser en allocations chômage ce qu'ils vont économiser en organisant la fermeture des pharmacies...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...