12/04/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
pharmaciens, baisses de prix, génériques, médicaments, CEPS économies Dr

Le Comité économique des produits de santé (CEPS) vient de rendre ses dernières décisions de baisses de prix. Elles visent des mesures de convergence de prix entre princeps et génériques appartenant à cinq classes thérapeutiques : le SNC (antiparkinsoniens, antidépresseurs, antipsychotiques, antiépileptiques…), les bisphosphonates dans l’ostéoporose, les bêta-bloquants, les anti-arythmiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens. A l’intérieur de chaque classe, toutes les molécules ne sont pas concernées.

Néanmoins, c’est l’incompréhension qui domine au Gemme (association des génériqueurs) qui dénonce ce mardi 12 avril dans un communiqué « un passage en force inadmissible du CEPS ».

« Ces mesures sont destinées à faire des économies complémentaires par rapport à ce qui a déjà été réalisé et prévu sur le générique dans la loi de financement de la Sécurité sociale de 2016 », proteste Catherine Bourrienne Bautista, déléguée générale du Gemme.

On attend maintenant le chiffrage de ces économies et la perte de marge prévisible pour l’officine.





François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 13/04/2016 à 08:21
    anastasia
    alerter
    Je suis capable de payer 10 fois le prix du princep pour être soignée correctement car avec certains génériques je n'ai que les effets indésirables au lieu du bienfait du médicament
    je ne suis pas contre les génériques mais certains que j'ai utilisé et dont un, m'a envoyé à l'hôpital avec risque de crise cardiaque. Je vois mal mon avenir avec certains génériques car je suis soignée pour une pathologie bien précise depuis 15 ans.
  • 13/04/2016 à 09:27
    Marcus
    alerter
    Convergence de prix , baisse des prix et marges, taxation des CDD, cotisations sociales énormes, la disparition de notre métier est en marche. Chaque jours une bonne nouvelle.
  • 13/04/2016 à 12:15
    maignan jacques
    alerter
    EN AVANT VERS LA CONVERGENCE A 19.5% DE MARGE! (qui est la marge moyenne que nous laissent les "remboursés non generiques". Avec une baisse du C A et un emballement de l'inflation en plus, HEU-REUX !!!!
  • 13/04/2016 à 14:31
    Realit
    alerter
    Et le plus triste dans tout cela ,c'est que notre profession se laisse massacrer sans broncher ...Attention la perfusion des labo generiqueurs va bientôt s'arrêter et alors la ...C'est de la destruction massive
  • 26/04/2016 à 21:39
    Pada
    alerter
    Ah c'est sûr le lactose faut faire gaffe hein.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...