30/03/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
académie pharmacie, vaccins, aluminium, adjuvants, myofasciite à macrophages DR

Dans un nouvel avis rendu public mardi 29 mars, un groupe de travail de l’Académie de pharmacie a ré-analysé le rapport bénéfices/risques des vaccins contenant des adjuvants aluminiques en se basant sur les éléments scientifiques fournis par les études récentes.

Au total, d’après un bilan actualisé des observations de pharmacovigilance fourni par l’ANSM au 31 octobre 2015, 445 cas de myofasciite à macrophages ont été notifiés depuis le début de l’utilisation des adjuvants. Depuis 2012, un seul cas a été notifié. Alors qu’environ 12 millions de doses de vaccins contenant un adjuvant aluminique sont administrées chaque année.

Pour l’Académie de pharmacie, le rapport bénéfices/risques reste très en faveur de l’utilisation des adjuvants aluminiques. La quantité d’aluminium apportée par une dose vaccinale est négligeable en comparaison aux apports alimentaires cosmétiques ou professionnels.

L’Académie rappelle en outre qu’il n’existe actuellement pas d’alternatives à court terme aux adjuvants aluminiques et soutient la recherche concernant de nouveaux adjuvants.






Anne Drouadaine

Les dernières réactions

  • 30/03/2016 à 10:55
    adr
    alerter
    Rien de vraiment nouveau finalement...
  • 31/03/2016 à 08:24
    Kriskool
    alerter
    Bref une polémique sans fondements !! L'hydroxyde d'aluminium est utilisé depuis 1923 dans les vaccins inactivés sur des millions d'individus sur la planète. Si ça c'est pas du recul !!
  • 31/03/2016 à 09:48
    Pr Micronutrition
    alerter
    Je conseille aussi bien à l'académie qu'à l'ensemble du milieu médical de se mettre à la page sur les connaissances actuelles. Et il n'y a pas que la myofascite à macrophage mais, peu importe...
  • 31/03/2016 à 13:26
    Kriskool
    alerter
    Si vous êtes pharmacien et que vous doutez des donnees d'innocuité des vaccins adjuvés, c'est plutot à vous de vous mettre à la page ou changer de métier.... Il y a plus de risques avec la pseudoeffedrine que vous vendez par tonnes dans les actifed et cie que dans les vaccins ! Lisez les rapports de pharmacologie du HCSP, HAS, ANSM et quid des millions de vies sauvées ?
  • 31/03/2016 à 17:54
    Pr Micronutrition
    alerter
    Bonjour Kriskool, Je ne suis pas pharmacien et vous non plus je pense. Nous devons certainement exercer sensiblement le même travail de santé, bref. Gardez l'esprit critique et ne vous basez pas seulement sur les données françaises. Vous connaissez tout comme moi les erreurs commises par ces différentes institutions...
    Par contre, je suis de votre avis sur le chlorhydrate de pseudoéphédrine (et non "effedrine" : je charrie, je fais pas mal de fautes d'orthographe également), je n'ai jamais dit le contraire.

    Bref, comme vous vous tenez informé, vous devez donc savoir la corrélation entre les vaccins avec adjuvant aluminique et les TSA (trouble du spectre autistique, les différents problèmes neurologique, maladies auto-immunes; sans entrer dans les details, vous trouverez tout ce qu il faut dans les études américaines, britaniques et canadiennes
  • 31/03/2016 à 19:19
    Xixi Chateau
    alerter
    Attention sujet hyper tendance et aujourd'hui avec toutes les toxines que nous retrouvons partout notre résistance est certainement moindre donc notre sensibilité est certainement amplifié....
    Il faudrait faire un globale sur absorption globale de nos jour en aluminium je suis certain que le vaccin est une goutte d'eau
  • 31/03/2016 à 22:40
    Etamine
    alerter
    je fais parti des malades touchés par la myofascïte à macrophage et depuis 2012 ont est un sacré nombres à avoir été diagnostiqués!!!
    Depuis 2012 un seul cas !! foutaise ! quand je lit ça !!ça me fait bondir! en qq minutes je peux citer au moins 10 personnes avec qui je suis en contact et diagnostiquées après 2012!
    Vraiment ces autorités se moquent des gens !
    quant au bénéfice risque ... avant j'allais bien et pour me protéger d'hypothétiques maladies par les vaccins (auxquels je croyais béatement) je me retrouve lourdement handicapée, ma vie n'est plus qu'une survie.

    Une chose est sûr je ne suis pas moins malade que si j'avais attrapé les maladies dont les vaccins étaient supposés me protéger! et si j'avais attrapé ces maladies au moins je ne serais prise au sérieux et soignée.
    Au lieu de ça tous les malades atteints de cette pathologie doivent en plus se payer en prime le mépris et le déni du monde médical . On nous fait passer pour des hypocondriaques et malades psychiatriques !

    Nous sommes et serons de plus en plus nombreux dans les prochaines années Il arrivera un moment ou il y aura tellement de victimes que ce mensonge ne sera plus tenable..mais il sera trop tard. il est sans doute déjà trop tard. entre temps les labo s'en seront mis plein les poches. c'est leur seule motivation d'ailleurs. La santé publique ne les intéresse que parce qu'il y gagne beaucoup d'argent.
  • 01/04/2016 à 06:03
    Gwenola
    alerter
    Hélas, les autorités de santé effectivement s'évertuent depuis des années à nier la dangerosité de l'aluminium contenu dans les vaccins. Pourtant l'aluminium est vu comme l'un des grands facteurs de nombreuses maladies et pas seulement la myofasciite à macrophages. De nombreuses publications scientifiques parlent du lien avec l'aluminium. Cet élément chimique reconnu neurotoxique par l'académie de médecine en 2012 perturbe le métabolisme et peut être vu comme un activateur du multiples pathologies. Comparer l'aluminium que l'on injecte dans le muscle avec des antigènes et d'autres produits comme des antibiotiques, ne me semble pas être très scientifique. Ingérer, respirer, s'en mettre sur la peau le corps utilise sa première barrière. D'ailleurs l'absorption par les intestins est reconnue très faible. Dire que l'on vaccine avec l'aluminium depuis 1923 et que donc il n'y a pas de problème, il faut voir que en France nous sommes 25 millions de malades chroniques, quelle part peut-on attribuer à l'aluminium? Comment savoir puisque l'on ne fait pas les études nécessaires? Après 15 ans d'errance médicale, un premier diagnostic de fibromyalgie, des symptômes des pieds à la tête, un diagnostic de trouble bipolaire, des troubles autistiques depuis l'enfance, oui la panoplie, j'ai fini par comprendre, puisque le dernier vaccin fait à 40 ans m'a encore achevée un peu plus. Celui qui m'avait terrassée c'était fin 96, celui de l'hépatite B. Et depuis l'enfance chaque vaccin me rendait malade. Une prédisposition génétique, certains ont des capacités réduites pour se désintoxiquer. Heureusement qu'en changeant d'alimentation je réussis à ne pas mourir. Oui, nous sommes pollués de partout et donc l'aluminium des vaccins posera de plus en plus de problème. Pas besoin d'être devin pour ça, lire l'anglais et les publications scientifiques aide beaucoup pour entrevoir le scénario catastrophe qui nous attend.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...