21/03/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
vétérinaires, antibiotiques, ministres, bactérie, journal officiel © D. R.

De nouvelles mesures réglementaires encadrant le recours aux antibiotiques critiques en médecine vétérinaire vont s’appliquer à partir d’avril 2016.

Le décret relatif à ces nouvelles mesures a paru vendredi 18 mars au Journal officiel, en application de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt.

Dans un communiqué diffusé lundi 21 mars, les ministres Marisol Touraine (Santé) et Stéphane Le Foll (Agriculture, agroalimentaire et forêt) se félicitent de l’entrée en vigueur de ce texte qui « réaffirme la place du diagnostic pour limiter le risque d’utilisation inappropriée de ces antibiotiques et de développement de l’antibiorésistance ».

« Les antibiotiques considérés comme critiques sont les seuls à être efficaces pour lutter contre certaines infections bactériennes chez l’homme. C'est pourquoi il est crucial de préserver leur efficacité », indiquent les ministres.

Ces nouvelles mesures prévoient d’une part l'interdiction du recours préventif à une cinquantaine d’antibiotiques critiques, c’est-à-dire leur utilisation sur des animaux non affectés par une bactérie pathogène. D’autre part, le texte institue la réalisation de tests permettant de s’assurer qu’un autre antibiotique ne pourrait pas être utilisé, avant toute prescription d'un antibiotique critique en médecine vétérinaire.








Les dernières réactions

  • 22/03/2016 à 07:06
    ggtgv
    alerter
    Enfin..il était temps
  • 22/03/2016 à 10:13
    arnica66
    alerter
    Depuis le temps que l'on mange des animaux traités sans contrôle des vétérinaires sans moyen de le faire...Et le Tafta dans tout ça, que nous réserve t-il avec les hormones et autres cocktails us, argentins ou chinois ???
    Professionnels de la SANTE réveillez-vous !!
    Bon appétit
  • 22/03/2016 à 10:33
    GUITOU
    alerter
    N'oublions surtout pas que M.Touraine et JM Ayrault ont décidé de découpler prescription et délivrance par les vétérinaires vendeurs des antibiotiques critiques en octobre 2013, que les vétérinaires sont descendus dans la rue avec de grandes pages de presse financées par l'industrie, et que Le Foll et Hollande ont désavoué MT et JMA au profit du lobby vétérinaire revendiquant de continuer à prescrire et vendre à des fins économiques les molécules qui devraient sauver des vies humaines en dernier recours à l'hôpital !!!
  • 23/03/2016 à 15:35
    gluxman
    alerter
    pas assez encore et toujours des demi mesures .antibiotiques et anti inflammatoires ne doivent plus bénéficier de remise arrière pour éviter la vente tous azimuts . les pharmaciens se font faire des ordonnances (via les éleveurs lors de la visite d'élevage ) par les vétos moyennant 200 euro de dessous de table . pour les autres vétos , ils font de la rétention d'ordonnance pour l'éleveur qui ne peut aller où il veut , et aprés on fait des mini mesures histoire de ménager la chévre et le choux .remise à2.5 comme pour les médicaments humains maxi , cela remettrait de l'ordre ...à propos de ce dernier , des membres trempent dans la combine ...trés déontologique .
  • 23/03/2016 à 15:53
    GUITOU69
    alerter
    GROS MENTEUR GLUXMAN. S'il ne se cache pas plus derrière son pseudo je veux bien l'attaquer en diffamation sans délais. Les pharmacies font 1% du marché des animaux de rente, ici concernés (5% du marché global) et son transparentes, sans aucun dessous de table. Ce sont les cabinets qui tiennent officine ouverte, 80% du marché, vendent sans voir ni connaître le client (Pièce à Conviction du 25 mai 2015 devant les caméras de France TV), et les vtos qui sont en conflit d'intérêt: plus je prescris, plus je vends !! GROS MENTEUR GLUXMAN !!!
  • 23/03/2016 à 16:23
    VALENTIN
    alerter
    Décidément Gluxman ce n'est pas la 1ère fois que tu interviens avec les mêmes arguments. Découvres-toi, si tu es pharmacien tu ne peux être que jaloux de ne pas avoir réussi à t'investir intellectuellement dans cette activité qui au final ne rapporte que des ennuis. Si tu es pharmacien tu ne peux être qu'un prédateur, si tu ne l'es pas, tu peux être un des inspecteurs ripoux qui font croire que les seuls pharmaciens intelligents sont ceux qui n'interviennent pas dans cette activité!! Ils sont à la solde d'une profession qui détient un monopole de fait et qui se cache trop facilement derrière les 3 ou 4 boucs"émissaires" qui trainent encore dans la prairie.
    Nous sommes tous d'accord que l'antibiorésistance est un vrai challenge de santé publique. Mais qui prescrit et vend larga manu ces antibiotiques? Je te laisse deviner...
    Gluxman changes ton discours cela sent trop le réchauffé...les pharmaciens n'éxistent plus que dans le code de la santé publique par la volonté de puissants lobbys et par celle des pharmaciens dans leur majorité qui s'acharnent contre leurs confrères en reprenant en coeur les arguties de nos chers ennemis. Alors Gluxman continues de jouer au golf avec eux et laisses les pharmaciens qui souhaitent revendiquer leur métier, celui qu'ils ne peuvent plus exercer.
  • 23/03/2016 à 16:58
    GUITOU69
    alerter
    GLUXMAN retourne dans tes 22 ! tu renifles la haine atavique du vto auto-proclamé-pharmacien et en plus donneur de leçons à tort et contre toute évidence, tordu. On ne publie pas ses fantasmes et ses névroses, malade. Il y a une enquête interne sur les enquêteurs impliqués dans ce type de corporatisme exacerbé. Change d'attitude ... ou de territoire de nuisance.
    Les pharmaciens, eux, n'ont pas à rougir de tels procédés et de telles déviances et peuvent se regarder dans la glace.
  • 23/03/2016 à 19:59
    désolé
    alerter
    désolé , je suis dans le 14 , pharmacien , et j'ai eu un appel d'un véto voulant que je délivre une ordonnance qu'il allait me faxer , moyennant comme d'habitude des indenmités en liquide , somme de 200 euros convenu par un groupement de pharmaciens de défense du médicament véto et humain , n'appartenant pas à ce groupement j'ai appelé le client que je connaissais et qui voulait que je lui délivre les ordonnances , je n'étais pas contre , mais quand j'ai parlé de l'indemnité demandé et que je ne verserai pas , il ne connaissait pas cette pratique .il a rappelé le véto , le véto lui a indiqué un des pharmaciens du groupement basé à 70 km de mon officine dans le 50 . j'ai vu l'ordonnance , ,les factures , et les 200 euro dispatchés dans les prix des produits pris , en comparaison à ce que je pouvais pratiquer avec mon fournisseur cedivet . Gluxman a du avoir à faire à ce genre de pratique aussi .Pour ma part ne voulant pas tremper dans ce genre de magouille , je ne pratique plus la délivrance de produits vétérinaires .
  • 23/03/2016 à 20:04
    gluxman
    alerter
    guitou 69 , c'est quand vous voulez .quand j'annonce , j'ai du jeu .
  • 23/03/2016 à 20:06
    gluxman
    alerter
    valentin , je ne joue pas au golf .
  • 24/03/2016 à 09:59
    GUITOU69
    alerter
    GLUXMAN, il faut qu'on aille à la manche ensemble. Je ne bluffe pas: 100 enquêtes dans des cabinets et cliniques= 80% d'exercice illégal de la pharmacie + enquête France TV + laxisme de la BNEVP qui ne poursuit pas les vétos vendeurs. Quels justiciers nous allons faire ensemble ! Je n'aurai que quelques idiots à corriger quand vous devrez réformer tout un systême professionnel vicié. Ensemble nous laverons plus blanc que blanc, nous pour 1 à 5%, les vtos pour 80% des déviances. Nous attendons cette tribune avec impatience et transparence !
  • 24/03/2016 à 10:07
    GUITOU69
    alerter
    Désolé: cette pratique honteuse ne fait pas partie de celles que j'ai identifiées, et ressemble à un piège que vous avez bien fait de rejeter. Un jeune confrère s'est vu poursuivi pour avoir refusé une prescription anomale d'EDEX d'un vétérinaire dans le 71. Vers Toulouse, un vto a prescrit à tort de l'EPO pour un chat. Deux confrères ont refusé la délivrance. Le troisième s'est laissé convaincre. Pas de poursuites contre le prescripteur. Le chat est mort. L'EPO a disparu. Pas pour tout le monde ? Il y a des brebis galeuse chez tout le monde, mais chez nous elles sont poursuivies très violemment. Pas chez eux !
  • 24/03/2016 à 11:18
    VALENTIN
    alerter
    Surtout ne pas confondre "Brebis galeuse" et "Bouc émissaire" !!!
  • 24/03/2016 à 12:41
    61 ter
    alerter
    si c'est pour la bonne cause une bonne partie des éléments sont présents .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...