14/03/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
point, hausse, accord

Lors de la commission paritaire du 7 mars, les organisations patronales de la pharmacie d'officine ont proposé de revaloriser le point de + 0,8 %, faisant passer le point de 4,32 à 4,35 euros.

« Cette proposition est très en deçà de ce que nous souhaitions.
Néanmoins, nous avons choisi de ne pas cautionner une nouvelle année blanche pour les salariés et nous signerons cet accord
» , précise Olivier Clarhaut, secrétaire fédéral de la branche officine FO.

La CFTC, selon Olivier Clarhaut, devrait également signer l'accord, qui n'est pas encore finalisé.  






Les dernières réactions

  • 14/03/2016 à 18:09
    ss
    alerter
    Arrête tu vas me faire pleurer
  • 14/03/2016 à 18:09
    ss
    alerter
    Arrête tu vas me faire pleurer
  • 14/03/2016 à 19:10
    ppp
    alerter
    C'est une bonne idée d'augmenter les salaires, avec les baisses de marges dues aux baisses de prix.
  • 14/03/2016 à 20:31
    Misac
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 14/03/2016 à 20:32
    Misac
    alerter
    On pas ont (correcteur auto)
  • 14/03/2016 à 20:53
    Farmadose
    alerter
    Pour compenser la future..augmentation du point.... Les titulaires s'empresseront de répondre aux questionnaires bidons...rémunérés à 3000 ou 4000 euros via le net.... Ni vus ni connus....ni reconnus...just for money!!!!
  • 14/03/2016 à 21:10
    Pharmfo
    alerter
    Pour SS : ne vous inquiétez pas les titulaires devraient largement supporter les charges salariales de moins de 10€ par employé à défaut de partager les quelques milliers d'euros de prime de générique...
  • 14/03/2016 à 21:58
    Cquoi
    alerter
    Pharmfo ou pharm fossoyeur ? Curieuse connaissance du sujet : 10 euros par salarié ? J'en rêve et en plus des Millers et pourquoi pas des millions d'euros en prime de générique ...A ce train la ,on se demande pourquoi des pharmacies baissent le rideau définitivement ...Peut être leurs titulaires sont ils partis se dorer la pilule au soleil des paradis défiscalises ! Quitte à faire de la démagogie ,allons au bout des choses .

    Farmadoses ou Pharmfo même intox,complètement déconnectée de la réalité
  • 14/03/2016 à 22:00
    Bizarre
    alerter
    Questionnaires bidons mais aussi ils s'empresseront également de demander à leurs salariés larbins de ne pas oublier de renseigner les numéros RPPS pour toucher une prime supplémentaire en plus de leur généreuse prime génériques qu'ils se conservent bien sans jamais penser à en distribuer une partie à ceux qui sont constamment face aux patients et qui doivent se battre au quotidien pour faire passer ces fameux génériques (leur manne aux euros d'or)...
  • 15/03/2016 à 01:05
    danfranck
    alerter
    Je suis toujours surpris par la plupart des réactions des salariés et leur méconnaissance particulièrement grave de la partie économique des entreprises de pharmacie officinale qui les emploient avec il est vrai des systèmes qui sont assez complexes parfois. Bien entendu il est vrai que pour un salarié il est facile de tout critiquer sans prendre de risques et en étant "bordé" pour l'essentiel. Ce n'est pas le cas des patrons et on assiste en France à la "démission" de plus en plus de patrons indépendants dans tous les secteurs, mais hélas de plus en plus dans le "corps" médical, qui partent reprendre des postes de salariés (quand ils le peuvent !) : c'est un constat indubitable et que l'on ne voyait guère il y a une trentaine d'années. Mais ici je retrouve le ressenti que j'ai à l'écoute de préparateurs (ices) que je côtoie : je ne comprends pas que la plupart des titulaires n'expliquent pas à leurs équipes les éléments clefs de leurs entreprises comme la décomposition des marges, le pourquoi de ces "primes sur objectifs" (qui sont là à l'origine pour "rattraper" des pertes de marges de princeps tout en permettant une diminution du poste "remboursements des médicaments" par les OS), etc. Dans mes officines, tous mes salariés savaient cela, ainsi que les marges réelles, et cela leur permettait de mieux établir des prix de ventes, de trouver des gisements de productivité comme on dit, de faire attention aux commandes, au stock, aux périmés, etc. Pour les salaires, je souligne que c'est la variation du point de l'indice (qui normalement devrait servir à compenser l'inflation - que l'on n'a guère actuellement). La convention collective prévoit l'augmentation indiciaire en fonction de l'ancienneté dans la fonction en plus des majorations pour l'ancienneté dans l'entreprise. Cela est ici normalement automatique même si l'entreprise voit ses marges diminuées : marges brute, nette et surtout réelle en valeur (par effets cumulés de différents facteurs qui sont actuellement TOUS DEFAVORABLES). Il semble que le taux de fermetures d'officine soit toujours aussi fort (1 tous les 3 jours dans les infos), tandis que le nombre de mises en redressement judiciaire augmente très fortement. Beaucoup d'officines ne trouvent pas de repreneur : je connais des pharmaciens qui souhaitent DONNER leur affaire pour partir en retraite (un collègue de 73 ans va fermer et doit payer des indemnités à ses salariés...). Maintenant un salarié dynamique très performant, apportant à la fois du CA, de la marges, du service, des idées, etc. sera toujours mieux payé que les autres et trouvera toujours du travail. C'est vrai dans tous les secteurs mais évidemment capital dans les secteurs commerciaux. Pour ma part, je n'aimerais pas du tout employer ces personnes tenant les propos que je peux lire régulièrement ici !!!!! Mais ces mêmes personnes, que penseraient-elles si elles avaient des employées comme elles (pensez à la nounou ou la femme de ménage qui passerait son temps à vous dénigrer !).
  • 15/03/2016 à 05:28
    ggtgv
    alerter
    Bravo danfranck, vous avez tout dit, cependant, reste que le prix d'achat des pharmacies (qui se vendent), reste encore trop élevé et déconnecté des réalités économiques (ce qui est rare est cher), que le tout remboursé des années 80 90 a participé largement à cela et a mené à des derives, des malhonnêtes il y en a partout,
    Pour ma part, si les rémunérations sur objectifs n'existaient pas je ne pourrais pas payer mes employés,
    Et c'est aussi important de rappeler que les salaires ne peuvent qu'augmenter que d'être patron actuellement c'est écrire des messages a 4h00 du mat parce que vous n'arrivez pas à dormir sereinement
    Ceci étant, certains comme farmadoses et autres ne seront jamais contents, pour ma part lorsque j'étais salarié j'ai toujours été de l'avant, résultat, je me suis associé avec mon ancien patron
  • 15/03/2016 à 08:03
    brucine
    alerter
    Beaucoup d'outrances de part et d'autre.

    Sur le plan purement arithmétique, au coeff 500, l'augmentation de salaire brut est de 26,21€.

    Si l'on prend environ 23% de charges salariales (et qui y sont donc incluses), on est bien en dessous de 10€ (6,03€).

    Mais si, dans les mêmes conditions, on table sur des charges patronales voisines de 44%, il vient 11,53€, et le surcoût global est donc de 26,21€+11,53€=37,74€.

    Cela dit, l'augmentation cumulée entre 2011 et fin 2015 aura été de 5,4% à raison d'une augmentation tous les 2 ans, ce qui n'est pas à proprement parler indécent.

    Je sais bien que l'inflation est faible, mais en revanche, je comprends qu'une augmentation de 0,8%, qui plus est sur 15 mois si l'accord était signé maintenant, soit ressentie comme vexatoire.

    Enfin, je demande à voir où un salarié "très dynamique, performant..." (sans parler d'une seule prime sur résultats dont le caractère aléatoire et éthique est discutable) serait "toujours mieux payé que les autres", et c'est peut-être là que le bât blesse.
  • 15/03/2016 à 15:05
    Canari59
    alerter
    Bonjour à tous , j'en ai marre des guéguerres bons contre méchants (et évidemment pas les mêmes selon le côté d'où on se place!). Adjoint en recherche d'emploi, je trouve effectivement normal que le point soit valorisé, ce n'est pas pour autant que je minimise les difficultés de certains titulaires. Quand on fait son travail correctement, on a besoin aussi de se sentir valorisé et ce n'est pas forcément le cas, et on a du mal à croire à un personnel mieux payé car dynamique et performant! Pour ma part, on a préféré me licencier et garder du personnel NON qualifié moins cher! Je ne remets pas en cause les difficultés financières de l'officine, mais l'éthique dans tout ça?Et les patients? Donc c'est bien beau l'augmentation du point, mais certains titulaires nous trouveront encore plus chers et trop chers à leur goût! (j'ai bien dit certains!)
  • 15/03/2016 à 17:51
    Globule
    alerter
    Bonjour, diplômée depuis 1980 (BP) ancienne école ; il est intéressant et édifiant de savoir; qu'en officine avec mon échelon sans ancienneté (car changement d'emploi pour raisons personnelles) mon salaire net est de 1560€ !!!
    38 ans de pratique et de motivations pour chaque officine ; je trouve que notre métier est bien peu rémunérateur ...
    Comment expliquez- vous cela , titulaires ? sans bien sûr tomber dans la complainte des difficultés financières !
    J'ai côtoyé suffisamment de titulaires ,pour connaître leurs moyens et leur train de vie ... Regardez vos salariés , SVP!!!
  • 15/03/2016 à 21:55
    Brrrr
    alerter
    Tout à fait d'accord avec Globule, j'ai suffisamment d'ancienneté et vu passer de titulaires pour confirmer que tous, je dis bien tous, se plaignaient et pourtant quel train de vie, des appartements, des résidences par-ci, par-là. Alors +0,8% d'augmentation du point, une bagatelle...
  • 15/03/2016 à 22:12
    Granule
    alerter
    La DGCCRF devrait se pencher un peu plus sur les officines...
  • 16/03/2016 à 09:59
    piègeàcon
    alerter
    D'accord avec globule. je suis pharmacien propriétaire depuis 5 ans. 1560€ c'est trop peu avec ton expérience. tu dois certainement vivre en province. tes patrons au début de ta carrière se sont goinfrés bien au delà de ce que tu peux penser. aujourd'hui, c'est complétement différent. à l'époque il y a avait du gras partout, pour les labos, les prestataires, les banquiers, les experts comptables. à cette époque, ils auraient dû te faire bénéficier d'une partie du gras. aujourd'hui c'est différent, il faut gérer, il n'y a plus de gras, que des parties musclées ou alors non comestibles. il ne t'augmentera plus ou alors il faut que sois prête à bouger. j'ai été salarié comme toi et je sais ce que tu ressens. Par contre, il faut comprendre qu'un patron n'est pas là pour embaucher ou pour faire plaisir à ses employés, ou pour développer la croissance française ou pour le bien - être de ses employés, ou pour que ses employés gagnent plus d'argent... il est là pour être indépendant, s'enrichir, nourrir sa famille, préparer son avenir. Par contre, s'il n'est pas bête il comprendra qu'il pourra assurer la pérennité et améliorer l'efficacité de son outil de travail en motivant son personnel : en déléguant, en félicitant, en fixant des objectifs, en fixant le montant du salaire à hauteur du service rendu. Si ce n'est pas le cas, il faut partir !!!
  • 16/03/2016 à 14:36
    Question
    alerter
    Globule ,il serait intéressant de savoir quel est votre coefficient et combien d'heures par semaine vous effectuez .Merci de nous le communiquer .
  • 16/03/2016 à 17:17
    mouche
    alerter
    Merci globule!!! je travaille en officine depuis 1983... je plafonne à 290 de coefficient et 13,50 brut... 35 à 40h par semaine 6 jours sur 7...
    passé de formatrice multi matières... bah rien!!! de mieux..
  • 16/03/2016 à 19:22
    roller33
    alerter
    qu'entendez-vous par questionnaires bidons rémunérés ? Je suis curieux de connaître ce procédé tordu utilisé par des titulaires cupides, à vous écouter.
  • 17/03/2016 à 11:20
    Pharmfo
    alerter
    Pour "Cquoi" : Désolé mais je ne suis pas déconnecté de la réalité, je sais très bien comment fonctionne la pharmacie, mais merci de m'apprendre mon boulot. Donc je maintiens le gain de moins de 10€ (net) pour la plupart des salariés.

    Nous ne pouvons pas transposer les problèmes d'une pharmacie à toutes les pharmacies. Certaines tirent largement leur épingle du jeu et d'autres coulent tout doucement, mais leurs réactions sont très souvent les mêmes pour les 2 titulaires différents envers leurs employés, qui pourraient être légitime pour la pharmacie se noyan, mais pour le titulaire qui est grassouillet , il y a du mépris, pas de reconnaissance et de valorisation pour son personnel...
    Malheureusement, je le vois régulièrement et heureusement que tous les titulaires ne sont pas comme cela...

    PS : pour "mouche", si tu as commencé en 1983, il y a un problème sur ton coef, ta classification au jour d'aujourd'hui devrait-être de 330. Il s'est certainement passé des choses mais sinon, tu te fais avoir...
  • 17/03/2016 à 19:47
    Globule
    alerter
    Bonsoir à tous !
    Pour "Question"et"Pharmfo"J'ai le coeff310 et 35H/sem.
    Sachez que le 330 n'est quasiment jamais accordé car alors nous serions "assimilés cadres":avec augmentation des cotisations patronnales...
    Eh, OUI j'habite à Marseille! Est-ce qu'à Paris les préparateurs /trices sont bien mieux rémunérés? (le coût de la vie parisienne déduit )
    Quand à mon dernier employeur officine; il a ma considération, il a facilité mon départ même s'il était jeune "installé"(peut-être pas encore "égoïste") et voilà que je travaille en PUI ,mon salaire (sans ancienneté donc )a "bondi"de 700€ .Ce changement de milieu arrive sur le tard mais je m'épanouis dans mon travail et suis reconnue par ma hiérarchie . On m'a proposé des remplacements en officine,mais je n'ai plus envie d'être quantité assez "négligeable".Merci à ceux qui ont participé à ces échanges et BONNE SOIREE à tous .
  • 17/03/2016 à 21:04
    Pharmfo
    alerter
    Pour "Globule" : merci pour ton témoignage que je comprends et avec lequel je te rejoins. Ma question de la classification était pour "mouche" car les préparateurs qui était au 300 avant 2008 passaient systématiquement au 330. Je me suis fourvoyé en parlant de 330 mais il devrait-être au minimum 310 en se basant sur la date de l'obtention de son diplôme.
    Bonne semaine à tous
  • 17/03/2016 à 21:10
    Question
    alerter
    Merci Globule pour votre réponse précise .Savez vous que pour vous verser un salaire bas comme le vôtre soit 1560 Euros ,vos employeurs devaient débourser 3000 Euros par mois ? 24,77 % sont retenus sur le salaire des salariés (avant impôt ) et le patron doit acquitter 45% de charges en plus pour avoir le privilège de vous employer ...
    Ne pensez vous pas qu'il y a un problème entre la somme versée par l'employeur et la somme qui revient au salarié ?
    Pourquoi les grosses entreprises délocalisent elles , étonnant ,Non ?
  • 17/03/2016 à 21:16
    Question
    alerter
    Félicitations à vous si vous avez trouve un emploi mieux rémunéré Globule, mais comment les officinaux peuvent ils payer des charges de plus en plus lourdes avec des rentabilités sur la lame du rasoir et des prises de risque qui augmentent avec des incertitudes croissantes .? Dommageable pour tous !
  • 18/03/2016 à 16:28
    piègeàcon
    alerter
    "question", ta réponse serait pertinente si les patrons de globule l'avaient mieux payée à l'époque des vaches grasses. Ce qui n'est pas le cas, alors arrête, oh grand donneur de leçons. et pourtant je suis titulaire mais il ne faut pas prendre les salariés que pour des idiots.
  • 23/03/2016 à 21:32
    Le catalyseur
    alerter
    Je suis titulaire depuis 1994 et vend mon officine à la fin du mois car les banques ne suivent pas j'ai racheté mon dernier associé ( on était 3 en 94 ) en 2007 au haut de "la bulle" les banques sont des vaches à lait et m'ont empêché d'augmenter mon équipe comme je l'aurais voulu tous les titulaires ne sont pas là pour engraisser ils sont là pour faire tourner une entreprise et faire vivre les salariés payer les salaires en temps et heures au 1 er du mois dommage que certains mails ici reflètent l'incompréhension de certains....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...