01/03/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
rémunération, honoraires de dispensation, économies, pharmaciens, boîtes, pathologies chroniques, paracétamol DR

Malgré le passage des honoraires de dispensation à 1 euro au 1er janvier 2016, la rémunération plonge de plus belle.

Sur ce premier mois de l’année 2016, le réseau enregistre une perte de près de 41 M€ (- 8,30 % par rapport au même mois de l’année précédente). « C’est presque l’équivalent du tiers de ce que l’on a perdu sur toute l’année 2015 », constate Gilles Bonnefond, président de l’USPO.

Il explique cette forte baisse par deux facteurs :

- la perte de marge de 8 centimes d’euros sur toutes les boîtes destinées aux traitements des pathologies chroniques ;

- l’absence concomitante de compensation par les ventes de paracétamol faute de pathologies hivernales, paracétamol sur lequel sont concentrées les augmentations de 2016 (+ 20 centimes par boîte).

Le comble, c’est que tous les indicateurs sont dans le rouge vif (- 9,16 % en unités, - 6,45 % et - 8,41 % respectivement sur le nombre des ordonnances et celui des ordonnances de 5 lignes et plus, - 6,24 % sur le CA remboursable) pendant que les dépenses de soins de ville progressent de 3,7 % en janvier.

« Cette réforme de la rémunération ne permet pas de faire des économies alors qu’elle pénalise de manière très puissante les pharmaciens », en déduit Gilles Bonnefond.






Les dernières réactions

  • 01/03/2016 à 19:05
    piègeàcon
    alerter
    Soyons réalistes : la rémunération baisse, le nombre de boîtes vendues baisse. Mais attendons au moins trois mois avant de sonner le tocsin.Ces deux premiers mois sont pourris en partie du fait qu'il n'a pas fait pas froid et donc la grippe est peu virulente par rapport à l'année dernière.
  • 01/03/2016 à 19:16
    pigeonneau
    alerter
    Non sans déconner ? Alors que les pharmaciens avaient lutté auprès des syndicats pour dire que ce n'était pas la solution et qu'au contraire ceux-ci nous affirmaient le contraire, le résultat est affligeant...Et quelle réponse ! "Ah bah oui, mais bon c'est signé, alors tant pis..."
  • 01/03/2016 à 19:28

    alerter
    ça sent pas bon
  • 01/03/2016 à 20:17
    boum
    alerter
    c'était le but ! à aucun moment il a été question pour les gouvernants de compenser une perte .JAMAIS , et cela ne sera jamais le cas .pourquoi d'ailleurs le faire puisque la finalité est de faire disparaître la branche médicament depuis la venue de giscard comme président .Mitterand n'a fait que reprendre les dossiers , et les accélérer et les autres ont suivi .mais cela ne va pas assez vite .Donc pas besoin de se lamenter , comme la carte des hopitaux avait été décidé depuis 40 ans , la mort programmée est actée depuis longtemps , même si ce n'est pas le plus coûteux .
  • 01/03/2016 à 21:20
    Yam
    alerter
    Tout est fait pour nous faire disparaître mais la fédé. A trouvé la parade : passer les études de pharmacie à 8 ans .Il fallait oser ! C'est plus que catastrophique .
  • 01/03/2016 à 22:10
    Apothek
    alerter
    Et si on était passés directement à 1€ d'honoraire au lieu de l'étape à 0,80€ ? Qu'aurait donné 2015 ?
  • 01/03/2016 à 22:56
    bibi31
    alerter
    Cela ne fait même pas se remettre en question ceux qui ont signé l'honoraire "cela aurait pu être pire".
    Incompétence crasse ou complicité coupable ?
  • 02/03/2016 à 02:38
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    Généralement toute personne sensée avec un minimum de connaissance en calcul ferait la relation entre la perte de 41 millions d'€ et la baisse du nombre d'ordonnances dispensées (- 6,45%) associée aux baisses de PFHT sur l'année 2015, ce n'est apparemment pas le cas du président de l'USPO.
  • 02/03/2016 à 07:34
    ppp
    alerter
    Nos gouvernants, ont ruinés les agriculteurs, les Taxis, les pharmaciens et maintenant les notaires.
    Ce n'est pas l'Ubérisation de la société qui est en cause, mais la Leclérisation, cette catastrophique politique du bas-prix, qui entraine le pays dans une spirale infernale.
    Quant-à nos syndicats, leur action est désespérante.
  • 02/03/2016 à 09:25
    cf
    alerter
    A part une gueguerre entre présidents UPSO ET FSPF, très active à coup de déclarations haineuses, ces deux instances n'affichent aucune résistance au niveau des décisions gouvernementales..Il est urgent pour les pharmaciens syndiqués de demander les têtes de ces larbins de la république , à remplacer par des personnes courageuses et volontaires..Voir leurs visages réjouis à longueur d'année dans les médias me donne la nausée..
  • 02/03/2016 à 09:36
    FAYE Marc
    alerter
    C'est tout le problème des chiffres! On les prend, les triture et ont en fait son analyse. En fin de compte pour le potard de base les seuls chiffres concrets qu'il analyse sont sont solde de compte bancaire et son EBE, le reste CA mensuel et évolution ne sont que des indicateurs mais pas des marqueurs. Les syndicats se tirent dessus et n'ont jamais eu le poids nécessaire pour influencer les politiques qui continuent leur petite idée de diminuer le nombre global de pharmacie avec le risque que cela présente.
  • 02/03/2016 à 09:37
    adriquen
    alerter
    me suis installé en janvier 1990, j'ai connu la marge linéaire de l'époque quelques semaines avant de passer à la MDL puis tout le reste, les plus grosses pharmacies s'en sortiront mais POUR les autres c'est très compliqué....QUAND ALLONS NOUS TAPER DU POING SUR LA TABLE TOUS LORS DE REUNION AVEC LE MINISTRE ET LEUR DIRE STOP / NOUS SOLLICITONS LA JUSTE MARGE POUR FAIRE A NOS CHARGES D ENTREPRISE FRANCAISE
  • 02/03/2016 à 10:13
    *141
    alerter
    Oui,on va vers un scandale d'Etat: comme il manque le courage politique de reculer l'age du depart à la retraite,les enarques ont décidé d'avancer l'age du depart au cimetiere pour equilibrer le regime des retraites. Donc: moins de medecins, moins de pharmacies,d'où moins d'ordonnances servies(voir J-P FOLCO+ haut).Et ça commence a marcher: recul de l'esperance de vie pour la 1ere fois en 2015.
    Et pour se defendre (entendu sur BFM ce matin), les professions independantes et liberales travaillent 51h30 par semaine en France.(etude europeenne)
  • 02/03/2016 à 10:38
    pigeonspharmaciens
    alerter
    -8.3% de marge en janvier, 43 millions de perte pour le réseau... Messieurs, Mesdames représentants syndicaux nous faisons quoi ? Vous proposez quoi ? Au lieu de nous expliquer que c'est la faute de l'autre ou que c'est mieux comme ça !
    Mettez l'état devant ses responsabilités !
  • 02/03/2016 à 11:29
    *141
    alerter
    Les paysans nous montrent comment le mettre
    devant ses responsabilités : LUI POURRIR LA VIE sinon il ne bouge pas. Et nous pouvons pourrir sans inconvenients pour nous: faire campagne pour que la Secu vende de l'assurance complementaire-TOUT LE MONDE a 100% ! et ca ne derangera que les profiteurs du systeme actuel. La population, elle, sera tout a fait d'accord.
  • 02/03/2016 à 12:29
    Manu007
    alerter
    Juste pour compléter la réflexion, dans le 94, la plupart de mes prescripteurs inscrivent un nombre de boîtes de paracétamol sur les ordos (les chroniques aussi!). 4 à 5 boîtes par mois...
    Auraient-ils reçu des directives de la sécu?
    Est-ce une tentative d'enpapaoutage que les syndicats n'ont pas vu venir? N'aurait-il pas été possible de s'en douter avant..?
    L'incompétence fini là où la connivence débute.
    Nos syndicats sont achetés à coup sur!
    RIP pharmacies
  • 02/03/2016 à 13:40
    Réagir
    alerter
    Où est passé la mobilisation de septembre 2014 ? Plus personne n' y croit ? Désespérant de voir notre profession se laisser torpiller sans aucune réaction ! Installée depuis plus de 20 ans ,je n'avais jamais eu de découvert bancaire et voilà que les comptes bancaires sont à suivre de près avec angoisse car les charges ,elles ,n'ont pas baissées ! Comment peut on espérer que des jeunes vont se lancer dans pareil piège ? Lamentable .
  • 02/03/2016 à 18:07
    piègeàcon
    alerter
    On dirait une ribambelle d'autistes qui explique la baisse du CA et de la marge du fait d'un honoraire de 1€, de la limitation par les médecins du nombre de boîtes de doliprane, baisse de PFHT, et autres explications ubuesques ..... alors que le mois de janvier a été un des mois de janvier les plus doux en France depuis que les relevés météos existent. Vous êtes sûrement au courant, quand il fait doux il y a moins de pathologies hivernales donc moins de clients donc moins de chiffre (pathologies ORL, grippe). Bien sûr, la marge baisse et le CA mais ne tirez pas des conclusions à partir d'un seul mois, de surcroît atypique.
  • 02/03/2016 à 19:19
    *141
    alerter
    le probleme,c'est que fevrier va etre pareil....
  • 02/03/2016 à 20:27
    noadkoko
    alerter
    Et n'oublions pas qu'en mars, il y a énormément de grosses baisses de prix...
  • 02/03/2016 à 22:41
    Gegen
    alerter
    Il est temps de réduire le nombre de pharmacies et de passer à 15000 max.
  • 03/03/2016 à 01:27
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    La comparaison des statistiques IMS Pharmastat que nous recevons chaque mois montre qu'entre janvier 2015 et 2016 la marge a baissé de 6,93% (contre - 8,30% annoncé), les volumes ont baissé de 7,82% (contre - 9,16%), le nombre d'ordonnances a baissé de 6,11% (contre 6,45%) mais que le chiffre d'affaires a augmenté de 2,79% alors qu'il est annoncé en baisse de - 6,24%.
    Même si les pourcentages sont différents la perte de marge en valeur est proche des 41 millions et le problème porte sur la variation du C.A qui est positive avec les chiffres qui nous sont envoyés et négative avec les chiffres publiés.
    Si l'augmentation du C.A était confirmé, nous serions dans une situation catastrophique puisque les dépenses de remboursement médicamenteux seraient en augmentation malgré les baisses de PFHT et notre marge en baisse.
    Il devient urgent de changer radicalement notre mode de rémunération pour nous rendre indépendant de la variation des PFHT, encore faudrait il pour cela que nous commencions à comprendre comment fonctionne notre rémunération actuelle pour proposer des solutions pérennes.
  • 03/03/2016 à 10:12
    piègeàcon
    alerter
    M. Folco, j'ai lu votre thèse et je vous remercie pour votre vision sous un angle aiguisé pour aider des pharmacies en proie à des difficultés. Je pense que votre vision peut être une planche de salut pour un grand nombre de pharmaciens. Et j'invite humblement les pharmaciens à lire votre thèse. Je me permets de résumer en une ligne sous votre contrôle votre thèse pour donner envie à nos confrères de vous lire. Comment tirer son épingle du jeu lorsque des concurrents vous ont asphyxiés mais sans imiter leurs méthodes .... et je vous dis bravo pour cette thèse étayée et éprouvée dans le réel. Toutefois, au niveau du nouveau paradigme que propose nos autorités de tutelle, votre modèle économique est peut - être un peu plus mis à mal que ceux qui peuvent s'orienter vers un modèle commercial mais peut - être plus pérenne si le modèle commercial s'oriente vers des marges réduites. Dans tous les cas, j'encourage mes confrères en difficulté, pressé par une concurrence plus commercial, avec un meilleur emplacement, de s'intéresser à votre méthode. Vous allez attirer la véritable clientèle des pharmacies (le coeur de métier): les personnes âgées avec de gros paniers moyens et qui ont besoin de notre aide. Les personnes âgées, les malades avec des pathologies lourdes (cancer, maladies auto-immunes ...) sont le présent et encore plus l'avenir de la pharmacie et surtout pas les objets connectés à la noix que certains présentent comme le thériaque à tous vos problèmes. Pour info je ne vous connais pas personnellement et j'ai une pharmacie à orientation plus commercial : 60-65% de remboursés et je n'ai pas eu besoin d'utiliser votre méthode. Par contre, je l'aurais utilisé avec plaisir si ça avait été nécessaire.
  • 03/03/2016 à 12:32
    Docteur Muller
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 03/03/2016 à 12:50
    The Big Boss
    alerter
    J'aimerais rajouter quelque chose qui a été omis dans cette article. En effet on parle souvent du très célèbre honoraire de dispensation pharmaceutique, cet honoraire qui montre que nous sommes bien rémunéré et estimé à notre juste valeur*. Mais nous oublions souvent son petit frère ! l'honoraire de dispensation Complexe. En effet 5 lignes sur une même ordonnance et c'est le JACKPOT** ! la cerise sur le gâteau disent certains. En effet cet honoraire de dispensation COMPLEXE vient S'AJOUTER a l'honoraire de dispensation pharmaceutique générant ainsi un revenu plus que confortable pour le pharmacie



    *: 1euro
    **: 0.51euro
  • 03/03/2016 à 12:51
    The Big Boss
    alerter
    n titulaire
  • 04/03/2016 à 11:35
    *141
    alerter
    c'est vrai Big Boss,que la rentabilité de nos boites est en dessous de la ligne de survie. J'avais deja entendu sur BFM radio et je viens de le réentendre : il faut 31 % de marge brute pour qu'une entreprise puisse investir et vivre.Le RESEAU EST- VOLONTAIREMENT- placé en insuffisance financiere.
  • 25/03/2016 à 15:29
    piègeàcons
    alerter
    je n'avais jamais vu une tell ineptie dans un forum pro. comme si c'était une vérité, totalement simpliste, précisé dans une station de radio, qu'une entreprise a besoin de 31% marge brute pour vivre et investir. selon le type de de secteur marchand, les ratios sont différents. donc ça ne veut rien dire ce que tu viens d'annoncer *141. tu es au courant que après la marge brute, tu payes les frais généraux, les salaires, les taxes, les charges sociales, les charges financières, l'IS. Les % standards sont différents selon les secteurs.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...