23/02/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
60 millions de consommateurs, dioxines, dérivés halogénés, tampons, serviettes, always, roundup, organyc, mélanie doerflinger DR

A qui le tour ? La revue 60 millions de consommateurs a réalisé des analyses sur la composition des produits d’hygiène féminine (serviettes, protège-slips et tampons). Elle vient d’en publier les résultats.

Les auteurs ont ainsi détecté des traces de dioxines ou de dérivés halogénés dans les 3 références de tampons examinées (Tampax, Nett et O.B.).

Ces substances n’ont pas été recherchées dans les serviettes et les protège-slips analysés, mais les auteurs y ont relevé la présence d’autres substances : des résidus de pesticides dans les serviettes Always et du glyphosate (substance active du Roundup) dans les protège-slips Organyc, composés de coton biologique.

A ce jour, les industriels ne sont soumis à aucune obligation réglementaire d’informations sur la composition de ces produits, fait remarquer 60 millions de consommateurs.

A l’été 2015, une jeune étudiante Mélanie Doerflinger avait déjà lancé sur Change.org une pétition en ce sens, qui recueille désormais plus de 185 000 signatures... dont celle de 60 millions de consommateurs.






Anne Drouadaine

Les dernières réactions

  • 23/02/2016 à 22:02
    Jeum37
    alerter
    Quelle est la composition du papier sur lequel est imprimé 60 Millions ? Que contiennent les encres ? Et les agrafes ?
    Je suis sûr de risquer ma santé (mentale ?...) en lisant cette revue !
  • 23/02/2016 à 23:34
    60 millions
    alerter
    Même plus crédible ...
  • 24/02/2016 à 07:29
    rab74
    alerter
    oui et le glyphosate dans le coton bio prouve bien que même un label contraignant ne nous protège pas des contaminations naturelles (pluie, ruissellements, vent) et frauduleuses. à moins que "bio" ne soit qu'une pompe à fric? je n'ose pas imaginer le nombres de vérifications à faire pour déterminer les sources avant de peut-être les réduire ou les éliminer...
  • 26/02/2016 à 18:29
    maignan jacques
    alerter
    Ces assoc' de consommateurs ont eu leur indeniable utilité il y a 25 ans,mais aujourd hui la sensibilisation est faite,et les domaines a aborder sont de plus en plus reduits.Mais,comme le dit un principe de sociologie, le premier but d'une structure est d'etre a son propre service,pour continuer d'exister,etc.... Et il faut donc continuer a lancer des alertes(pour des traces de ceci ou cela...),continuer dans la surenchere,comme le fond les ecolos qui se sont fait piquer progressivement leurs principaux sujets de discours.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...