22/02/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
mutuelle, Almerys, boycott, FSPF, pharmaciens © D. R.

Les relations s’enveniment entre Almerys et la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Alors qu'Almerys laissait entendre qu’une nouvelle convention de tiers payant pourrait être conclue prochainement avec la FSPF, l'opérateur de tiers payant vient d’assigner ce syndicat devant le tribunal de grande instance de Paris pour appel à boycott de la solution Almerys auprès des pharmaciens.

Philippe Gaertner dément vigoureusement cette accusation. Dans une lettre en date du 11 février, le président de la FSPF informait ses adhérents de la résiliation de la convention passée avec Almerys. Selon lui, il n’a fait qu’attirer leur attention sur le fait que le syndicat ne pourra pas intervenir, à l’appui des pharmaciens, en cas de difficulté avec Almerys, dans le cadre d’un conventionnement individuel. Et que dans ces conditions, il leur recommandait, avant toute télétransmission, de contacter cette complémentaire santé afin de s’assurer des conditions de prise en charge des produits de santé dispensés et des droits des assurés concernés. Rien de plus, selon Philippe Gaertner.








François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 22/02/2016 à 22:19
    Pharmacienservice
    alerter
    Quels sont les rapports entre Résopharma et la FSPF?
  • 23/02/2016 à 07:07
    ppp
    alerter
    J'ai pas tout compris, mais il me semble que c'est Almerys qui a rompus la convention, pour imposer ses solutions. La FSPF n'a fait que son devoir, c'est a dire nous avertir du danger de cette rupture de convention. En tous les cas le transfert de la santé aux mutuelles qu'a voulu le gouvernement actuel est un immense merdier en devenir, comme prévu.
  • 23/02/2016 à 07:55
    rab74
    alerter
    tout à fait: c'était juste un rappel de ce que signifie convention et rupture de convention. ce qui me laisse perplexe: 1- comment une convention peut-elle être signée par un syndicat (au nom de tous les pharmaciens) et une autre résiliée par un autre syndicat? 2- combien coûtent ces évolutions à nos SSII et donc à nous même? (sûrement plus de 3c la fse) 3- faut-il embaucher un secrétaire pour les appels à Almerys quand on a plus de 15% de sa clientèle sous cette mutuelle, quid du temps passé sur ce genre de contact (pendant lesquels les autres clients attendent ou se sauvent)? le tiers-payant devient surréaliste dans ces conditions là....effets de la réalité virtuelle?
  • 23/02/2016 à 10:16
    *141
    alerter
    j'avais chronométré combien de temps il s'ecoulait entre "bonjour Madame" et "au revoir Madame" apres delivrance en tiers payant.C'est entre 4 et 14 minutes,selon nombre de lignes de prescription,on ecrit sur les boites ou pas,etc. Et avec un petit conseil en plus,alors la, c'est 20 minutes.ALORS avec coup de telephone a Almerys, je vous dis pas !!!(fermé apres 18h et le samedi).
  • 23/02/2016 à 10:54
    opif
    alerter
    le syndicat a eu raison de signaler le problème , et c'est almerys qui devrait être assigné pour non respect des conventions signées .j'imagine la tête de FO etc..si du jour au lendemain les employeurs décidaient de baisser de plus de 30 % les salaires au même titre que les baisses d'almerys . Donc l'amende est pour almerys et c'est normal que nous ayons la possibilité de telephoner pour nous assurer de la véracité de lleurs cartes et actes car demain il pourrait être décidé de ne plus rembourser les vignettes "blanches à 100 %" mais seulement le mercredi et vendredi et le reste à 50 ,le lundi et 30 le mardi , et zéro les jours de garde ...tout est possibe
  • 23/02/2016 à 11:22
    brucine
    alerter
    Il ne semble s'agir que d'une ("nouvelle"?) lutte intestine entre syndicats pour des comptes d'apothicaire (savoir les indemnités de télétransmission).

    Monsieur Gaertner n'a peut-être rien dit à cet égard, mais ce n'est pas le cas de ses ouailles (fédération île de France) qui a fax-routé aux pharmaciens un courrier passablement dénigrant.

    Enfin, bon, une nouvelle tempête dans un verre d'eau.

    Que Tartempion soit on non conventionné ne fait pas obstacle au fait qu'il est impossible dans la pratique de vérifier par téléphone les droits à chaque dossier et que de toute façon le ver semble habiter plus profondément le fruit: en présence d'une carte valide et d'un impayé, la situation est quotidienne, vous l'aurez le plus souvent dans l'os, convention ou pas, mais bien qu' Almerys soit à ce jour plutôt bon élève dans le domaine (règlement de la première facture litigieuse accompagnée d'un courrier vous informant que la personne est radiée).
  • 23/02/2016 à 12:29
    *141
    alerter
    conclusion : il faut que la Secu vende elle aussi une complementaire. Les autres seront alors beaucoup moins emmm.....,en attendant leur progressif retrait de ce marché.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...