22/02/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Alors que la ministre de l’Environnement Ségolène Royal a demandé jeudi à l’Union Européenne d’interdire la méthylisothiazolinone (MIT) dans les cosmétiques sans rinçage, l’association de consommateurs UFC Que choisir vient de publier une nouvelle étude sur les produits cosmétiques et leurs composants potentiellement dangereux.

Des composés préoccupants (allergènes, composés toxiques, perturbateurs endocriniens) ont ainsi été identifiés dans 185 produits cosmétiques courants (dentifrices, déodorants, crèmes pour le visage, soins d'après-rasage, soins pour les cheveux…).

La MIT est quant à elle présente dans 55 produits.

Le phénoxyéthanol, conservateur, est aussi épinglé dans plusieurs marques de lingettes pour bébé alors que l’ANSM a recommandé en 2012 de ne plus utiliser ce conservateur dans les produits destinés à nettoyer les fesses du bébé et de réduire la teneur maximale à 0,4 % pour les enfants de moins de 3 ans.

L’UFC Que choisir appelle donc les consommateurs à « passer à l'action » en lui signalant les produits indésirables et « recommande de ne plus acheter les produits contenant ces composés, notamment pour les usages les plus à risques (bébés, enfants, produits non rincés). » Pour cela elle met à disposition sur son site une « carte-repère des molécules toxiques ».






Anne Drouadaine avec l'AFP



Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...