18/02/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
payant, ticket modérateur, services, coût, compte bancaire, marisol touraine Dr

A quelques jours de l’ouverture des négociations conventionnelles médicales, les syndicats de médecins libéraux mettent la pression. Invités à la présentation des solutions techniques concoctées conjointement par l’Assurance maladie et l’Association des complémentaires santé, les représentants des praticiens s’opposent de nouveau à la mise en place le tiers payant dans les cabinets médicaux.

Les principales critiques se concentrent sur les propositions des complémentaires. Selon MG-France, les exigences de ces régimes exposeraient les médecins à plusieurs sortes de risques : technique, financier (coût des adaptations nécessaires pour le poste de travail), par rapport aux complémentaires via le conventionnement individuel et par rapport aux patients. « L’exonération du ticket modérateur pour les soins primaires serait une solution pragmatique pour lever ces difficultés, lorsque le professionnel estime nécessaire l'usage du tiers-payant pour son patient », suggère MG-France.

Quant à la CSMF, il déplore l’absence de flux unique« Le dispositif présenté suggère au médecin de réconcilier les deux flux de paiement par son logiciel professionnel, donc de le faire à sa charge, ou de s’adresser à une structure intermédiaire qui pourrait au minimum suivre la facturation et la prise en compte par l’Assurance maladie complémentaire, au mieux suivre le paiement et le rapprochement sur le compte bancaire. Cette partie, pudiquement appelée « services », aura un coût pour le médecin ». déclare Jean-Paul Ortiz, président du syndicat.

Ces propositions devront encore être soumises à la ministre de la santé. Le bras de fer continue entre les médecins libéraux et Marisol Touraine.






Les dernières réactions

  • 18/02/2016 à 18:09
    *141
    alerter
    Qu'attendent les medecins pour demander ....la generalisation d'une complementaire DE LA SECU?et là ,ca sera simple !!!
  • 18/02/2016 à 20:19
    gag
    alerter
    les médecins ont des flatulences ? prenez du charbon !
  • 19/02/2016 à 06:48
    Xixi chateau
    alerter
    Au moins eux ils essaient de se défendre
    Avec des arguments constructifs et réels.
    Nous pharmaciens pouvons les aider dans cette démarche .
    Une idée :
    Pourquoi ne pas mette en place la Cpam
    Paie la globalité et elle la Cpam se fait payé par les mutuelles . Voilà une idée intéressante
  • 19/02/2016 à 14:30
    *141
    alerter
    super ton idee,xixi !!!! envoie ça a Gaertner et uspo et unpf ! Par contre la Secu,son grand principe qu"elle martele a ses futurs cadres lors de leur formation, c'est:
    FAITES FAIRE -en refusant tout paiement- PAR LES AUTRES. (c'est a dire nous,puis bientot,les medecins).Bon courage.,et bravo pour la simplicité de ton idée.
  • 19/02/2016 à 17:33
    homeo
    alerter
    cela a déjà été mis en essai et refusé par les mutuelles .la caisse pilote était celle de clermont ferrand , c'était dans les années 85/86 ...donc ce n'est pas la faute de la sécu , et il faut arrêter de mordre la main qui vous nourrit !!!
  • 19/02/2016 à 17:45
    homéobis
    alerter
    la sécu fait déja ça lors des accidents domestiques que vous facturez en maladie !!! et le nombre de dossier passant aux contentieux et tribunaux sont légions .normalement nous ne devrions pas les faire passer en tiers payant c'est la loi ...estimons nous heureux .ça pourrait être pire .
  • 19/02/2016 à 17:48
    gag2
    alerter
    interessez vous un peu plus au fonctionnement réel des instances , essayez de comprendre aussi le fonctionnement , ainsi vous pourrez voir la chance que nous avons et les avantages qui nous sont offerts , et notre travail commun sera plus du partenariat . les deux homéo ont raison .
  • 19/02/2016 à 19:09
    *141
    alerter
    le fonctionnement réel,nous avons le nez dedans 55 heures par semaine/ DES INSTANCES OBESES, QUI FONT DOUBLON, UN TICKET MODERATEUR QUI n'a jamais rien modéré et qui ne sert qu'a justifier l'existence des complementaires qui l'ont rendu inutile , et que nous finançons par nos marges rongées,notre C.A interdit de croissance,nos cotisations d'entreprises....qui n'ont pas le droit de prosperer, comme toute entreprise est felicitée de le faire.Alors parler de partenariat avec un enorme monopole qui ne fait que ce qu'il veut,et qui a tous les droits,blocage pendant 10 ans de prix ou d'honoraires ,etc, c'est risible.
  • 19/02/2016 à 20:39
    homeo
    alerter
    ce qui sera plus risible , c'est quand vous viendrez plzurer quand tout ceci n'existera plus .enlever la merde que vous avez dans les yeux et reconnectez vos neurones ..s'il y en a de fonctionnels .le partenariat je le pratique depuis plus de 25 ans en trés bonne intelligence , sachant comment fonctionne la sécu ...et toutes ses branches .je ne parle pas de rsi qui nous bouffent des cotis retraites qui nous saignent , des instances ordinales qui virent de bord avec de la publicité ou autres aneries faisant le lit à la grande distribution .l'esseniell est d'être au service du patient et de faire au mieux son métier .quand au marge , arrêtez de couiner et regarder votre bilan soyez honnête , amélioration de 2 voire 3 points 2014/2015 , le CA c'est obsolète depuis 15 ans , l'EBE et les autres indicateurs sont nettement plus parlant . ouvrez les yeux , ce que vous considerez fonctionnement réel c'est votre nombril .
  • 19/02/2016 à 23:03
    *141
    alerter
    j'ai connu l'epoque ou tout cela n'existait pas encore(eh oui,je ne suis pas jeune),et on etait beaucoup plus heureux que maintenant.Et puis on a vu la prise de controle etouffante se mettre en place peu a peu,et nous faire faire des choses contre nature entrepreneuriale: Le CA ?C'est caca!Dommage,toute l'economie des entreprises fonctionne sur ce repere. La marge au pourcentage, caca aussi! Dommage,toute l'economie entrepreneuriale fonctionne la dessus.Meme l'Etat prend sa TVA en pourcentage.Pourquoi il n'a pas son honoraire aussi,lui?.Mais nous,les explorateurs de l'inconnu, on signe des 2 mains pour un honoraire qui restera a valeur constante malgré nos protestations, quand il va exploser nos entreprises dès que les ministres europeens auront reussi a faire redemarrer l'inflation.Ce qu"ils essaient tous de faire comme des malades,meme Lagarde du FMI s'y met aussi.Quand a la Secu, Madame Clinton a vite compris quand elle etait venue voir la Secu FRANCAISE. elle est repartie en courant FAIRE RETIRER CA DU PROGRAMME DE SON MARI!
  • 22/02/2016 à 09:47
    curieux
    alerter
    Sondage Exclusif : la majorité des professionnels souhaite l’abrogation totale du tiers payant ( journal medical jim) vive la Carte Bleue,qui avait commencé a etre utilisée dans les pyrennées atlantiques, et qui avait l'avantage d'intercaler un entermediaire protecteur de notre economie entre la Secu et nous. A remettre en place d'urgence,comme certaines mutuelles ont commencé a la faire.(la Secu avait bien compris que ca nous protegeait de son monopole et elle s'etait dépéché d'obtenir la disparition de la "solution cb" pour mettre un fric fou dans la mise en place de vitale).

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...