11/02/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
complément alimentaire, dopage, sportifs, cespharm DR

Pour les sportifs qui en consomment, les compléments alimentaires peuvent être à l'origine de contrôles antidopage positifs lors des compétitions. C'est pour cela qu'une campagne d’information des sportifs professionnels ou amateurs est lancée par le Cespharm.

Trois documents ont été conçus : une affiche et une brochure pour sensibiliser le public ainsi qu'une brochure d’informations pour le pharmacien.

Une des informations relayées concerne l’existence d’une norme AFNOR, la norme NF V 94-001, qui, apposée sur un complément alimentaire, garantit l’absence de substances dopantes à l’intérieur. Une information aussi intéressante pour les sportifs que pour les pharmaciens.






Anne Drouadaine

Les dernières réactions

  • 11/02/2016 à 17:28
    brucine
    alerter
    Passant sous silence que le concept de "complément alimentaire" est une insulte au code de la santé publique (comme d'ailleurs celui plus récent des "dispositifs médicaux") et qui permet à ces perlimpinpins dont personne ne connaît réellement l'efficacité ni la composition de revendiquer des allégations thérapeutiques en se lavant les mains des effets secondaires, rien de nouveau à l'ouest.

    Déjà, au temps de sa gloire, Jeannie Longo avait été inquiétée pour avoir consommé des arkogélules d'éphédrine à l'insu de son plein gré (à l'époque, les cyclistes étaient tous enrhumés, aujourd'hui, ils sont tous asthmatiques).

    Cela dit, toute auto-médication me semble exclue chez le sportif de compétition, dont la prise en charge thérapeutique ne peut relever que d'un spécialiste si tant est qu'il en existe de vrais (je veux dire pas des experts de pneumologie ou d'hématologie sous le manteau).
  • 17/02/2016 à 18:50
    Clément
    alerter
    La norme ne garantit pas l'absence des substances dopantes car elle est auto déclarative. Par conséquent, elle est dangereuse pour les sportifs honnêtes qui souhaitent se complémenter. Un comble. Il faut que les sportifs puissent auto vérifier leurs compléments et médicaments. Il existe un label tiers et indépendant et une base de données pour ça. Mais ce n'est pas le Ministère des Sport ni l'AFLD qui s'en occupent...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...