10/02/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Trophées de la santé mobile, Cité des sciences, Jérôme Iglesias, France eHealthTech Getty Image

« Pour les pharmaciens, il est nécessaire de rajouter, à l’article 24 de l’arrêté ministériel du 15 février 2002 fixant la liste des objets autorisés à la vente en pharmacie, les équipements d’automesure de sa santé, standards et connectés, favorisant la prévention, la prise en charge et/ou le suivi. De même, il faut permettre aux pharmaciens non seulement d’ouvrir leur propre pharmacie en ligne comme cela existe actuellement mais également leur permettre que celle-ci soit créée et gérée par des plate-formes de e-pharmacie et que, notamment, le local de stockage sécurisé ne soit pas attenant à la pharmacie ». Voici le type d’évolutions que la Commission économique et industrielle de France eHealthTech* souhaite voir inscrites rapidement à l’agenda des décideurs politiques, comme l’a exprimé Jérôme Iglesias, le président de ladite Commission, lors des Trophées de la santé mobile qui se sont déroulés à Paris le 8 février 2016.

Et avant même que des objections soient formulées à cette requête, Jérôme Iglesias appuie sa démonstration par l’exemple : « Imagine-t-on demander à un avocat de créer lui-même son site web, à un artisan de développer tout seul sa boutique de vente en ligne ou à un fabricant de tee-shirts de stocker sa production dans son bureau de design ? ».

Les sites et les objets ne sont pas la seule préoccupation de France eHealthTech. « Il faudrait de même harmoniser les pratiques et les codes régissant les différentes professions médicales et paramédicales au niveau national. Il est surprenant que certains puissent utiliser les réseaux sociaux de façon simple et que d’autres s’exposent à de potentielles sanctions, ou que certains professionnels de santé ne puissent créer ou collaborer avec des startups de façon officielle », recommande-t-il.

*France eHealthTech a pour objectif de fédérer les startups du secteur de la e-santé et du bien-être en France et ce quel(s) que soi(en)t leur(s) domaine(s) d’intervention : plate-formes web, réseaux sociaux en santé, applications mobiles et objets connectés de santé, data en santé, machine to machine, interface numérique conversationnelle… pour gagner en lisibilité et visibilité, et exprimer des positions communes sur des enjeux partagés.








Laurent Lefort

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...