- 29/01/2016" /> - 29/01/2016 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr" />

 
29/01/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Uberisation de la pharmacie ? DR

Emmanuel Macron a présenté ses vœux à la presse le 29 janvier 2016. Une belle occasion pour le ministre de développer sa vision économique de la société, dont « la réussite dans un marché mondialisé passe par la levée des rigidités qui ne permettent pas de faire face aux nouveaux défis ». 

Le ministre souhaite donc une société plus flexible, ouverte sur l'Europe, dans laquelle l’entrepreneuriat est encouragé. « Cet objectif a guidé la réforme des prud’hommes, c’est aussi pour cela que le plafonnement des indemnités octroyées au salarié en cas de litige, censuré par le Conseil constitutionnel, va être réintroduit dans la loi Macron II »  déclare-t-il. 

Interpellé sur l’ubérisation de la profession de taxi, le ministre répond que «  cela constitue un laboratoire d’idées pour lever les rigidités de l’économie. L’offre VTC permet de créer de l’emploi et de répondre aux besoins des consommateurs qui n’étaient pas satisfaits par l’offre des taxis pour de multiples raisons.

Cette déclaration peut légitimement interpeller les autres professions bénéficiant d’un monopole. Dont les pharmaciens. Si, à l’heure actuelle, la question de la vente des médicaments en grande surface a été écartée, un conseiller du ministre, questionné en aparté, indique que le sujet fait toujours l’objet d’une compétence partagée entre Bercy et le ministère de la Santé...






Anne-Charlotte Navarro, responsable du service Moniteur expert

Les dernières réactions

  • 29/01/2016 à 19:26

    alerter
    Macron...encore un qui se fait engraisser par MEL
  • 29/01/2016 à 22:48
    Z
    alerter
    Comme les taxis, les pharmaciens feront grève et ils demanderont à l'État une indemnisation.
    Les monopoles vont tous sauter avant 2020...
  • 30/01/2016 à 06:51
    ppp
    alerter
    Macron l'enfant d'Attali
    Compétence partagée entre Bercy et Santé, autant dire que rien n'est réglé.
    De toute façon, ils veulent notre peau, et les syndicats ont organisé la récession de la profession, en acceptant la disparition idiote de 5000 pharmacies.
  • 30/01/2016 à 07:28
    rab74
    alerter
    créer des emplois en en détruisant, habiller paul en déshabillant Pierre...rien de nouveau sous le soleil de M Macron, qui se voit comme un personnage innovant et qui n'est autre que le Fouché ou le Talleyrand de 2016...ça s'est fini avec la commune de Paris! ceci dit, il parait que "les français sont des veaux", donc il ne faut surtout pas se gêner pour se servir dans la cassette du voisin tout en lui faisant la leçon!
  • 30/01/2016 à 14:20
    *141
    alerter
    La destruction d'officines provoque effectivement ausi la destruction de beaucoup d'emplois,souvent dans des zones où il n'y en a plus beaucoup.Mais ce sont des emplois plutot qualifiés,isolés et feminins le plus souvent,et donc les emplois qualifiés feminins, il s'en fout le Gouvernement.Elles defoncent pas les CRS ,les adjointes et les preparatrices non regroupées pour l'action.
  • 30/01/2016 à 15:38
    pharma17
    alerter
    Macron fils d'Attila plutôt
  • 31/01/2016 à 08:12
    rab74
    alerter
    en fait macron a raison, si, si...en poussant le raisonnement "laboratoire d'idées": uberisons l'état! ministres auto-entrepreneurs, payés aux résultats, sans indemnisation chômage ni retraite, sans logement de fonction ni défraiement, préfets rémunérés à la mission...Ne resteraient alors que les personnes soucieuses de l'état plus que de leur carrière: efficacité et économie. Macron, si tu savais, ta réforme, ta réforme....
  • 31/01/2016 à 10:46
    Z
    alerter
    Pour se protéger, les pharmaciens doivent s'ubériser.
    Pharmacie ubérisée = numérisée sans salariés.
    Je finalise actuellement ma thèse sur ce concepte de pharmacie ubérisée.
    Je vous invite à en discuter sur twitter @juliendelenclos.
  • 03/02/2016 à 11:24
    *141
    alerter
    Uber,c'est la traduction dans la pratique du principe de Schumpeter de la destruction creatrice de productivité.Ca met les Economistes Liberaux au bord de l'extase. Sauf que maintenant,on peut preciser l'enoncé : c'est la destruction d'emplois creatrice de chomage (structurel en plus,car les emplois créés ne sont pas adaptés aux chomeurs créés). Le pretexte ,c'est que Uber ca permet d'ameliorer ses revenus.Mais quand beaucoup de gens le feront,ils detruiront d'un coté les revenus qu'ils souhaitent AMELIORER,au point de n'avoir plus que ces petits a coté pour le REMPLACER et vivre.
  • 03/02/2016 à 11:43
    Z
    alerter
    @141
    Tout à fait d'accord mais de toute façon le travail humain va diminuer.
    50% de chomeur d'ici 2030 et 100%d'ici 2050. (Selon une étude d'Oxford)
    À quand une officine adoptant l'économie de partage?
  • 03/02/2016 à 14:17
    Realit
    alerter
    Nous n'avons jamais connu de situations plus injuste ,pourquoi les taxis payeraient un licence pendant que d'autre feraient le job sans les charges ? Quel est ce monde qui engraisse les GMS et ne donne pas les moyens de vivre décemment aux agriculteurs et éleveurs .Pourquoi spolier ceux qui travaillent honnêtement pour toujours enrichir les mêmes .Notre système à court d'argent (mais pas pour les politiques et puissantes multinationales)prend toujours les indépendants comme cible de choix .
  • 03/02/2016 à 14:38
    Z
    alerter
    @Realit
    Arrètons de nous plaindre.
    N'attendons rien des politiques.
    Utilisons notre intelligence pour 2 choses:
    1- Mieux soigner les Français
    2- Gagner plus
  • 03/02/2016 à 15:14
    *141
    alerter
    Les politiques sont ceux qui ont le pouvoir 1)de nous empecher de soigner,car les retraités vivent trop vieux ,
    2)de gagner plus,car ,comme le chomage continue d'augmenter,le cotisants vont encore diminuer et les medias vont encore bientot nous reparler ,coucou! ,du trou !!!!
  • 03/02/2016 à 16:18
    Z
    alerter
    @141 De nombreux titulaires sont pessimistes. Je les comprends.
    Pourtant nous avons beaucoup de chance. Notre place très convoité...

    Voilà ma vision :
    1) Robotisons encore nos officines.
    2) Arrêtons de donner des conseils gratuitement. Vendons-les.
    3) Les officines appartiendront au concepteurs de logiciels d'ici 2030.
  • 03/02/2016 à 18:30
    *141
    alerter
    et comme le surveillant supreme de la conception de logiciel, c'est la secu,les officines appartiendront a.....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...